081136 petitefleur gene110160
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04.08.2014

L'ANCIENNE PRINCIPAUTE DE SEBORGA

L e Bourg de Seborga est située au pied des monts de la Ligurie occidentale, au cour de la fameuse Riviera des Fleurs Italienne, à quelques minutes de l'autoroute Nice/Gênes. De ce qu'elle était depuis le X° siècle - quand les zones de Bordhigera, Vallebona, Vallecrosia et plus encore, faisaient partie de la Principauté, le territoire actuel de la Principauté couvre 14 km² de douces collines couvertes de fleurs et de ver dure. < img src="http://lavieenphotos.midiblogs.com/media/01/02/1529651994.JPG" id="media-87374" title="" alt="Seborga_blason].JPG" style="border-width: 0; float: left; margin: 0.2em 1.4em 0.7em 0;" /> La " Capitale " SEBORGA, qui s'étend sur 4 km², et qui abrite 362 habitants outre les 2000 occupants de diverses nationalités de l'ancienne Principauté, est administrée par le Centre Communal , son Maire (" Sindaco ") et son conseil municipal. townviewclosesm2[1].jpg La capitale s'élève à 522 m au dessus du niveau de la mer, bénéficie d'un climat exceptionnellement doux, où les brumes matinales de la Méditerranée toute proche (3km à vol d'oiseau) guide les visiteurs dans leur découverte de l'enceinte et des murs du Vieux Château aux quatre tours. (Castrum Sepulcri) townviewsm[1].jpg La vue est à vous couper le souffle, découvrant la Riviera de Bordighera à la proche Principauté de Monaco, et toute la Côte d'Azur française. Les citées méditerranéennes comme Bordighera, Vallecrosia et Camporosso sont une partie vivante de ce qu'était la Principauté et leur centre Touristique est en plein essor avec une pléthore de belles boutiques et de bons restaurants. L e Bourg de Seborga est à la Principauté de Monaco ce que Andorre est à le France, un lieu hors du commun, rempli d'Histoire, proche de la nature avec une atmosphère particulière chère aux grands peintres, dont Monnet fut le plus célèbre. HISTOIRE DE LA PRINCIPAUTE L’ancien nom de « Castrum Sepulcri » plus tard changé en « Sepulcri Bugurm », puis en « Seporca » devient le nom contemporain de SEBORGA. Seborga était un ancien fief des Comtes de Vintimille. En 954 le Comte Guido fait don de ce Château , de l’église Saint Michel de Vintimille et d’un immense morceau de ses terres aux abbés de Lérins. En 1079, SEBORGA devient une Principauté du Saint Empire Romain avec l’investiture par le Pape Grégoire VII .de son premier Prince-Abbé En 1118, le Prince –Abbé Edouard ordonne le premiers neuf Templiers (ou Chevaliers de Saint Bernard) et la Principauté de SEBORGA devient le premier et unique Etat souverain Cistercien dans l’Histoire. En 1127 les neuf Templiers rentre de Jérusalem à SEBORGA. Saint Bernard (de Clairvaux) les y attend et ordonne Hugues de Paynes comme étant le premier Grand Maître des Chevaliers de Saint Bernard. SEBORGA restera un Etat Cistercien jusqu’en Janvier 1729, quand le Principauté est vendue à Victor Amedeo II, Prince de Savoie, du Piémont , Roi de Sardaigne. Mais cette transaction n’a jamais été enregistrée ni payée entre le Royaume de Sardaigne et la Maison de Savoie. Plus tard en 1748, (Traité d’Aix le Chapelle) la Principauté de SEBORGA ne fût pas intégrée à la république de Gênes, pas plus qu’elle ne fût mentionnée lors du Congrès de Vienne en 1815 comme faisant partie du Royaume de Sardaigne ; aucune mention n’est faite de la Principauté dans l’Acte d’Unification de l’Italie en 1861. Enfin et non le moindre, la Principauté de SEBORGA n’a jamais été considérée comme faisant partie de la République Italienne formée en 1946. SOUS LE SIGNE BLANC DES CHEVALIERS DE SAINT- BERNARD. Saint Bernard de Clairvaux, de petite taille, cheveux roux et frisés, blême et mal portant, mais d’un caractère ferme et obstiné, fit son entrée à Seborga en Février 1117, où il rejoint ses confrères Gondemar et Rossal , qui y avaient été envoyés en 1113 avec ordre de protéger « le Grand Secret ». Le Prince –Abbé Edouard qui régnait à l’époque, était né près de Toulon, homme de haute stature et très bon. En septembre 1118 il consacra les neuf premiers Chevaliers Templiers qui formèrent la fameuse « Pauvre Armée du Christ ». En faisait partie Les Abbés Gondemar et Rossal, André de Montbar, le Comte Hugues Ier de Champagne, Hugues de Payens, Payen de MontDidier, Geoffroy de Saint-Omer, Archambaud de Saint Amand et Geoffroy Bisol. En Novembre 1118 ils partirent à huit à Jérusalem où ils arrivèrent le matin du 14 mai 1119, ils y furent rejoint six ans après par Hugues de Champagne le même jour à la même heure. Détails de la carte dressée par Genovese Panfilo Vinzoni en Mars 1752 pour le Diocèse de Vintimille (où est conservé le document). Les frontières de Seborga avec la route de la mer sur le pont de Lisia est clairement visible. La Principauté de Seborga est située entre les terres du Royaume de Sardaigne au nord-ouest et la République de Gênes au sud –est .

7demieL-avers[1].jpg
7demieL-revers[1].jpg

Les neufs Templiers furent de retour à Seborga en 1127 pour le premier Dimanche de l’Avent, à l’occasion du Concile de Troyes. Saint Bernard les y attendait pour se rendre ensemble à la rencontre du Frère Gérard de Martigues qui en 1112 avait formé l ’Ordre Hospitalier des Chevaliers de Saint Jean de Jérusalem aujourd’hui Ordre de Malte. C’est ce jour qu’à Seborga en présence de toute la population, de 23 Chevaliers et plus de 100 miliciens, Saint Bernard désigne Hugues de Paynes comme le premier Grand Maître des Chevaliers de St Bernard. Il fut consacré par l’épée du Prince-Abbé Edouard. Le même jour, près de l ’olivier des âmes, un serment de silence fût prononcé entre les Chevaliers de St-Bernard et le Grand Prêtre des Cathares pour garder et défendre le « Grand Secret ». . Quinze des Chevaliers Templiers furent aussi Princes pro-temporae de la Principauté cistercienne de Seborga, l’un d’eux, Guillaume de Chartres, mourut à Seborga en 1219 de la suite de ses blessures reçues en Terre Sainte. Le dernier Chapitre Général secret connu eu lieu en Principauté en 1611 en présence du Prince absolu de Seborga , le père Césario de San Paulo qui fût aussi Grand Maître. Pour célébrer ce jour on posa sur chaque toit de la Principauté 13 tuiles portant la date 1611, les lettres C.S. et la Croix du Temple.

SEBORGAmapFR[1].gif
image002.jpg

http://seborga.net/history/indexFR.html - site ou vous pourrez voir tout sur SEBORGA

10:19 Écrit par petitefleur-06 dans Loisirs/Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.