081136 petitefleur gene110160
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18.06.2009

visiter les ruines historiques de Carthage

Carthage (قرطاج) est une ville tunisienne située au nord-est de la capitale Tunis.

L'ancienne cité punique, détruite puis reconstruite par les Romains qui en font la capitale de la province d'Afrique proconsulaire, est aujourd'hui une banlieue huppée de Tunis regroupant de nombreuses résidences d'ambassadeurs. La ville possède encore de nombreux sites archéologiques, romains pour la plupart, classés au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1979.

La municipalité de Carthage, qui compte 15 922 habitants en 2004[1], abrite le palais présidentiel ou encore la mosquée El Abidine. L'aéroport international de Tunis-Carthage est situé à quelques kilomètres à l'ouest de la ville.

IMG_0283.JPG

Aperçu général [modifier]

Localisation des divers vestiges du site de Carthage

Le site archéologique de Carthage, dispersé dans la ville moderne, est classé au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1979. Dominé par la colline de Byrsa qui était le centre de la cité punique, il se distingue par la silhouette massive de la cathédrale Saint-Louis édifiée à l'emplacement présumé de la sépulture du roi Louis IX de France qui y mourut au cours de la huitième croisade. Pour l'anecdote, le roi Louis-Philippe Ier, qui descend de Louis IX, envoya un architecte à Carthage pour en trouver l'emplacement le plus précis. Au vu de l'impossibilité d'une telle mission, celui-ci choisit simplement le plus bel endroit. À proximité de la cathédrale, en face de cette tombe vide dont les restes ont été rapatriés en France, se trouvent les vestiges du plus important quartier de la ville dont il ne subsiste que quelques fondations et quelques fragments de colonnes.

Forte de son héritage historique, Carthage se développe et devient une vaste banlieue résidentielle de Tunis autour du palais présidentiel. Toutefois, le développement rapide de la ville moderne risquant de détruire à jamais les vestiges, de grands archéologues tunisiens ont alerté l'opinion[3] et l'Unesco a lancé une vaste campagne internationale entre 1972 et 1992 afin de sauver Carthage. Ce tournant est parachevé avec le classement au patrimoine mondial.

La difficulté pour le visiteur réside aujourd'hui dans l'extrême dispersion des vestiges même si certains pôles peuvent être distingués.

IMG_0284.JPG
IMG_0289.JPG
IMG_0290.JPG
Projet1.jpg
IMG_0291.JPG
IMG_0293.JPG
IMG_0295.JPG
IMG_0296.JPG
IMG_0297.JPG
IMG_0298.JPG
IMG_0301.JPG
IMG_0303.JPG
IMG_0304.JPG
IMG_0305.JPG
IMG_0306.JPG
IMG_0307.JPG
IMG_0308.JPG
IMG_0310.JPG
IMG_0312.JPG
IMG_0313.JPG
IMG_0314.JPG
IMG_0316.JPG
IMG_0317.JPG
IMG_0318.JPG
IMG_0319.JPG
IMG_0320.JPG
IMG_0321.JPG
IMG_0322.JPG
IMG_0323.JPG
IMG_0324.JPG
IMG_0325.JPG
IMG_0327.JPG
IMG_0328.JPG
IMG_0329.JPG
IMG_0330.JPG
IMG_0342.JPG
IMG_0343.JPG
IMG_0344.JPG
800px-Vue_Carthage_Byrsa[1].jpg
VUE  D'ENSEMBLE  DE  CARTHAGE

Édifices religieux

Mosquée El Abidine

parmi les mosquées construites à Carthage, la plus connue est la mosquée El Abidine de Carthage, érigée au lieu-dit « La Colline de l'Odéon », sur un site d'une superficie de trois hectares[12].

Elle doit son nom à celui du président de la République tunisienne, Zine el-Abidine Ben Ali, qui l'a inaugurée le 11 novembre 2003[13]. Bâtie sur une esplanade de 2 500 m2, elle comporte un minaret haut de 55 mètres et une salle de prière pouvant accueillir plus de 1 000 fidèles[12] .http://fr.wikipedia.org/wiki/Carthage

21:11 Écrit par petitefleur-06 dans Voyage/Tourisme | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.