081136 petitefleur gene110160
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24.09.2009

PRAGUE - LA VLTAVA - DINER-PROMENADE DE NUIT SUR LA VLTAVA

Prague (en tchèque Praha) est la capitale et la plus grande ville de la République tchèque. Elle est également à la fois l’une des quatorze régions de la République tchèque et la capitale de la région administrative de Bohême-Centrale et de la région historique de Bohême. Elle est traversée par la Vltava (Moldau en allemand).

Prague est située en plein cœur de l'Europe centrale et fut par le passé capitale du Royaume de Bohême, du Saint-Empire romain germanique et de la Tchécoslovaquie.

La ville aux cent clochers (qualificatif très approximatif : Prague compte en réalité 550 tours) a miraculeusement échappé aux destructions de la Seconde Guerre mondiale et offre une architecture mêlant les styles préroman, roman, gothique, baroque, rococo, Art nouveau et cubiste. Depuis 1992, le centre ville historique est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Depuis février 2008, Prague est économiquement la 10e région urbaine la plus riche d'Europe en termes de PIB/habitant PPA[1], en nette progression par rapport à l'année précédente. En 2006, selon Eurostat, le chômage était de 2,8 % dans la région de Prague[2]. Le contexte économique national est également plutôt favorable, car la République tchèque est, avec les Pays-Bas, le pays où le taux de pauvreté est le plus bas d'Europe : il s'établit à 10 % de la population[3] contre 16 % de moyenne pour l'Union européenne.

La Vltava (IPA : /ˈvltava/, en allemand : Moldau) est une rivière de la République tchèque, affluent de l'Elbe.

Géographie

Elle prend source dans la forêt de Bohême et traverse la Bohême du sud au nord pour se jeter dans l'Elbe après un parcours de 430 km. Elle passe par Prague, sous le pont Émilie et sous le fameux Pont Charles.

Elle fait tourner de nombreuses centrales électriques.

Vltava_in_Prague.jpg
Vltavaprague.jpg
SOIREE DINER-PROMENADE SUR LA VLTAVA AVEC LES ECLAIRAGES DE LA VILLE
IMG_2522.jpg
IMG_2523.jpg
IMG_2524.jpg
IMG_2528.jpg
IMG_2529.jpg
IMG_2532.jpg
IMG_2535.jpg
IMG_2536.jpg
IMG_2537.jpg
IMG_2538.jpg
IMG_2541.jpg
IMG_2546.jpg
prague 5 028.jpg
Prague_-_Charles_Bridge_at_night.jpg
Prague_Castle_as_seen_at_night.jpg
PRAGUES -6 072.jpg
Très belle soirée de fin d'été, douce et chaude dans une ambiance de rêve avec un petit air d'accordéon et le croisement de tous ces bâteaux
qui glissent sur cette eau calme avec comme spectacle les illuminations de la ville de Prague

f i n

12:03 Écrit par petitefleur-06 dans Voyage/Tourisme | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

23.09.2009

EGLISE BAROQUE ST NICOLAS DE PRAGUE

Église Saint-Nicolas-de-la-Vieille-Ville (Monastère bénédictin et l'église attenante: 1732-1735) voir illustration ci-contre. Dientzenhofer apporte une solution totalement baroque en positionnant la façade principale sur le coté longitudinal de l'église qui donne sur la place de la Vieille-ville (alors que l'usage voulait qu'elle soit placée sur le petit coté, à l'opposé du chœur). Cette solution architecturale donne l'impression que l'église est beaucoup plus grande qu'elle ne l'est en réalité.

IMG_1737.JPG
IMG_1730.JPG
Praha_Staromestske_namesti_Mikulas.jpg
IMG_1731.JPG
IMG_1732.JPG
IMG_1733.JPG
IMG_1734.JPG
IMG_1735.JPG
IMG_1736.JPG
IMG_2081.JPG
IMG_2082.JPG
IMG_2085.JPG
IMG_2087.JPG
IMG_2153.JPG
IMG_2154.JPG
F I N

23:32 Écrit par petitefleur-06 dans Voyage/Tourisme | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

22.09.2009

Palais Wallenstein à PRAGUE

 

 

UN  GRAND  MERCI  A  WIKIPEDIA  POUR  SES  ARTICLES  QUI  COMPLETENT  MES  COLLECTIONS  DE  PHOTOS

Le palais Wallenstein (en tchèque : Valdštejnský palác) est le palais, construit entre 1623 et 1630 pour Albrecht de Wallenstein, dans Malá Strana à Prague. C'est un très bel exemple d'architecture baroque dans sa première phase. Depuis 1992, il abrite le siège du Sénat (République tchèque).

 

Valdstejnsky_Palace_garden_autumn.jpg

Histoire


Il est construit dans les années 1623-1630 pour Albert de Wallenstein (ou Albrecht von Waldstein), nommé général des armées impériales en 1623, prince (en 1625) puis duc (en 1627) de Friedland et (en 1629) de Mecklembourg, l'un des plus puissants et des plus riches nobles de Bohême des années troubles de la guerre de Trente Ans.

Valdstejnsky_gardens_global.jpg



À sa place se trouvait le palais Trčkovský, vingt-trois autres maisons, des jardins et une briqueterie.

Wallenstein fait appel aux artistes les plus en vue de son époque pour la construction de son palais de Prague comme Andrea Spezza d'Arongo, qui s'était rendu célèbre en Allemagne, Autriche et Pologne, Giovanni Pieroni, architecte de plusieurs bâtiments pour le château de Wallenstein à Jičín et Niccolo Sebregondi, actif essentiellement à Rome et Mantoue. Les jardins sont ornés de sculptures d'Adrien de Vries, auparavant sculpteur officiel de l'empereur Rodolphe II. Il crée pour les jardins un ensemble maniériste de statues et de fontaines unique en son genre. Les statues furent dérobées par la soldatesque suédoise en 1648 lors de la mise à sac de la ville par les armées protestantes. Des copies fidèles les remplacent depuis la campagne de restauration du palais entreprise entre 1912 et 1918.

Wallenstein tombe en disgrâce et est assassiné sur ordre de l'empereur en 1634. Au total, entre l'achèvement du palais et son assassinat, Wallenstein n'y a résidé que douze mois discontinus. La plupart de ses biens sont alors confisqués par la couronne mais le palais est resté dans la famille Valdštejn jusqu'en 1945, moment auquel, comme la plupart des biens appartenant à la minorité allemande en général et à l'ancienne noblesse autrichienne en particulier, il est nationalisé et utilisé dès lors comme bâtiment

 

401px-Valdstejnsky_Palace_hall.jpg

 

Architecture

Plan du Palais et des jardins.

En soi, les dimensions même du palais sont impressionnantes puisqu'il s'étend sur 340 mètres de long et 170 dans sa plus grande largeur.

L'espace construit s'organise autour de quatre cours intérieures. Le palais principal se trouve à l'ouest et est occupé par le Sénat tchèque.

Au nord-est, les anciennes écuries servent d'espace d'expositions temporaires pour la Galerie nationale à Prague.

Le joyau du palais est la grand-salle dite des chevaliers, ornée de fresques par le peintre Baccio di Bianco qui y représente Wallenstein en Mars sur le sentier de guerre. Les parements de marbre des murs proviennent du Palais Černín (aujourd'hui, ministère des Affaires Étrangères de la République tchèque, situé à Hradčany) et ont été installées ici en 1853.

Prague_Senat_Salla_terrena.jpg
Valdstejn_Palace_stables.jpg
Valdstejn_palace_garden.jpg
Valdstejnsky_Palace_garden_lake.jpg

Valdstejnsky_Palace_Lobkowicz_wing.jpg

L'antichambre attenante comprend un portrait équestre du généralissime Wallenstein ; les fresques au plafond sont l'œuvre de Petr Maixner et datent du XIXe siècle.

La salle d'audience est ornée d'une fresque d'Héphaïstos, référence transparente aux fonderies établies par Wallenstein en Bohême. Les plafonds quant à eux sont ornés de stucs dus au talent de Baccio di Bianco.

La circulation s'articule autour de deux escaliers principaux, l'un est consacré à la mythologie, l'autre à l'astronomie.

La chapelle du palais Wallenstein mérite également d'être mentionnée. Albert de Wallenstein y est encore représenté, cette fois sous les traits du saint-patron de la Bohême, Saint Venceslas, auquel elle est dédiée. L'autel et la décoration sculptée est l'œuvre d'Arnošt (Ernest) Heidelberger, un élève d'Adrien de Vries. Assez étroite et haute de seize mètres, elle donne une impression de verticalité. Sur le mur ouest, les fenêtres de l'oratoire servaient, au premier étage au duc et au second à la duchesse lorsqu'ils assistaient à la messe.

À l'ouest du complexe palatin, reliées à lui par l'aile Lobkowicz, se trouvent les écuries. Occupant 900 m2, elles se rendirent célèbres parce que chaque cheval avait son portrait dans son propre box

L'Union européenne a décerné, en 2000, au Sénat tchèque le prix Europa Nostra pour la restauration exemplaire des bâtiments.

Jardins

Les jardins du palais sont accessibles au public. Ils sont agrémentés d'une pièce d'eau, de fontaines, d'une splendide Salla Terrena où sont donnés des concerts en été et de sculptures maniéristes par Adrien de Vries

Adrian_de_Vries_Appolo.jpg

Baccus

Adrian_de_Vries_Bacchus.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Apollon

 

Conçus dans le style italien en même temps que le palais, les jardins furent à la fin du XVIIIe siècle transformés dans le style anglo-chinois alors à la mode. Ils ont retrouvé leur caractère d'origine dans les années 1950 puis 1990 lors des travaux de restauration  entrepris.

Adrian_de_Vries_Laokoon.jpgAdrian_de_Vries_Venus_Adonis.jpg

 

 

 

Adrian_de_Vries_Zapasnici.jpgAdrian_de_Vries_horses.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_1639.JPG

IMG_1914.JPG
IMG_1640.JPG
IMG_1642.JPG

IMG_1643.JPG
IMG_1644.JPG
IMG_1645.JPG
IMG_1646.JPG
IMG_1648.JPG
IMG_1650.JPG
IMG_1651.JPG
IMG_1652.JPG
blog prague 2.JPG

blog prague 2 (1).JPG
blog prague 2 (2).JPG
blog prague 2 (3).JPG
blog prague 2 (4).JPG
blog prague 2 (5).JPG
blog prague 2 (6).JPG
blog prague 2 (7).JPG
blog prague 2 (8).JPG
blog prague 2 (9).JPG
blog prague 2 (10).JPG
blog prague 2 (11).JPG
blog prague 2 (12).JPG
blog prague 2 (13).JPG
blog prague 2 (14).JPG
blog prague 2 (15).JPG
blog prague 2 (16).JPG
blog prague 2 (17).JPG
blog prague 2 (18).JPG
blog prague 2 (19).JPG

blog prague 2 (20).JPG
blog prague 2 (21).JPG
blog prague 2 (22).JPG
FIN  DE  LA  VISITE



17:27 Écrit par petitefleur-06 dans Voyage/Tourisme | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |

PRAGUE VU DU HAUT DE LA TOUR DE L'HOTEL DE VILLE

 

tour de l'hotel de ville.jpg
tour de l'hotel de ville (1).jpg

 

La place de la vieille ville (en tchèque Staroměstské náměstí) est située à Prague, en République tchèque. Les bâtiments historiques situés sur la place marquèrent beaucoup l'histoire de la ville.

La tour de la place

La tour de la place mesure 70 mètres de hauteur et offre une magnifique vue sur Prague. Elle fut construite en 1364 sur la maison de Volfin de Kamen. Ce qui est spectaculaire, c'est son horloge. Cette dernière fut bâtie en 1490 par Hanus. Certains dises qu'après la construction de l'horloge, cet homme fut aveuglé pour être sûr qu'il ne construise pas quelque chose d'autre identique. En haut de l'horloge se trouve les sculptures des 12 apôtres.

Sens du mot “apôtre” [modifier]

« Apôtre » vient du grec apostolos qui désigne couramment une mission, son accomplissement ou les lettres la décrivant[réf. nécessaire]. Ce n’est que dans la Bible grecque des Septante que ce mot est appliqué à des personnes (1R 14,6) ; il traduit l’hébreu shaliah, « envoyé plénipotentiaire ». C’est dans le Nouveau Testament que le mot « apôtre » est le plus souvent employé. Il s’applique à trois catégories de personnes bien distinctes :

  • les témoins de la Résurrection de Jésus, envoyés pour annoncer cet événement ;
  • un des ministères de l’Église primitive ;
  • une seule fois dans l’Évangile (Mt 10,2) : le groupe des Douze choisis par Jésus « pour être avec lui » et pour signifier symboliquement le peuple de la fin des temps (Mt 19, 28).

Dans le vocabulaire liturgique, le mot « Apôtre » ou « l’Apôtre » désigne la lecture de l’Épître néotestamentaire ou des Actes des Apôtres qui précède généralement celle de la péricope évangélique.

les 12 apotres.jpg

Sens du mot “apôtre”

« Apôtre » vient du grec apostolos qui désigne couramment une mission, son accomplissement ou les lettres la décrivant[réf. nécessaire]. Ce n’est que dans la Bible grecque des Septante que ce mot est appliqué à des personnes (1R 14,6) ; il traduit l’hébreu shaliah, « envoyé plénipotentiaire ». C’est dans le Nouveau Testament que le mot « apôtre » est le plus souvent employé. Il s’applique à trois catégories de personnes bien distinctes :

  • les témoins de la Résurrection de Jésus, envoyés pour annoncer cet événement ;
  • un des ministères de l’Église primitive ;
  • une seule fois dans l’Évangile (Mt 10,2) : le groupe des Douze choisis par Jésus « pour être avec lui » et pour signifier symboliquement le peuple de la fin des temps (Mt 19, 28).

Dans le vocabulaire liturgique, le mot « Apôtre » ou « l’Apôtre » désigne la lecture de l’Épître néotestamentaire ou des Actes des Apôtres qui précède généralement celle de la péricope évangélique.

Du haut de cette tour voici la ville de Prague sur 360° après une montée en ascenseur

tour de l'hotel de ville (7).JPG

tour de l'hotel de ville (2).JPG
Horloge Astronomique
tour de l'hotel de ville (8).JPG
tour de l'hotel de ville (9).JPG
tour de l'hotel de ville (11).JPG
tour de l'hotel de ville (12).JPG
tour de l'hotel de ville (13).JPG
tour de l'hotel de ville (14).JPG
tour de l'hotel de ville (15).JPG
tour de l'hotel de ville (16).JPG
tour de l'hotel de ville (17).JPG
tour de l'hotel de ville (18).JPG
tour de l'hotel de ville (19).JPG
tour de l'hotel de ville (20).JPG
tour de l'hotel de ville (21).JPG
tour de l'hotel de ville (22).JPG
tour de l'hotel de ville (23).JPG
tour de l'hotel de ville (24).JPG
tour de l'hotel de ville (25).JPG
tour de l'hotel de ville (26).JPG
tour de l'hotel de ville (27).JPG
tour de l'hotel de ville (28).JPG
tour de l'hotel de ville (29).JPG
tour de l'hotel de ville (30).JPG
tour de l'hotel de ville (31).JPG
tour de l'hotel de ville (32).JPG

tour de l'hotel de ville (33).JPG
tour de l'hotel de ville (34).JPG
tour de l'hotel de ville (35).JPG
tour de l'hotel de ville (37).jpg
tour de l'hotel de ville (38).jpg
tour de l'hotel de ville (39).jpg
tour de l'hotel de ville (40).jpg
tour de l'hotel de ville (36).JPG
descente du haut de la tour pour revoir encore une fois cette horloge astronomique
tour de l'hotel de ville (5).jpg

FIN  DE  LA  VISITE


00:41 Écrit par petitefleur-06 dans Voyage/Tourisme | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

Horloge astronomique de Prague

tour de l'hotel de ville (1).jpg

L'horloge astronomique de Prague (Pražský orloj en tchèque) est une horloge astronomique médiévale qui se trouve à Prague, capitale de la République tchèque, sur la place de la Vieille-Ville. L'horloge est située sur le mur Sud de l'hôtel de ville. Le monument a un à fort attrait touristique : dès que sonnent les heures, des centaines de personnes se pressent à ses pieds pour l'observer s'animer et la photographie

Histoire

Elle aurait été construite par Nicolas de Kadau en 1410, et remaniée par le maître Hanus de la Rose (Jan Ruze) vers 1490. La légende veut que l’on ait crevé les yeux à l’horloger Hanus, pour l’empêcher de reproduire son chef-d’œuvre ailleurs.

L'horloge astronomique de Prague

L'horloge s’anime toutes les heures jusqu'à 21 heures : les Douze Apôtres défilent au-dessus du cadran du haut, servant à lire l’heure (c’est un cadran à 24 heures) et la position de la Lune et du Soleil tandis que le cadran du bas affiche le Saint du jour ainsi que les signes astrologiques. Prague dépendait alors de l'université de Louvain et de ce fait une autre horloge lui ressemble beaucoup, mais sans les automates en la cathédrale de Saint-Omer.

Cette horloge a été réparée plusieurs fois depuis sa création au XIVe siècle, notamment en 1948 après avoir été brûlée par les Allemands dans leur fuite, en 1945. Elle a été de nouveau réparée en 1994 et en 2006.

Elle est décorée dans sa partie haute par quatre allégories représentant de gauche à droite :

  • la vanité, avec son miroir ;
  • l’avarice, un commerçant juif (le nez est volontairement crochu) avec sa bourse ;
  • la mort, un squelette qui appelle avec une clochette ;
  • la convoitise, un prince turc, avec sa mandoline.

Cadran astronomique

Le cadran astronomique a la forme d'un astrolabe. Son fond représente la Terre et le ciel, ainsi que l'ombre du Soleil. Sur ce fond sont représentés quatre composants principaux : le cercle zodiacal, un cercle rotatif externe, un modèle réduit de Soleil (aligné avec une main dorée) et un modèle réduit de Lune.

Le fond fixe

L'horloge astronomique de Prague

Le fond représente la Terre et l'éclairement du Soleil : la Terre correspond au rond bleu central, alors que la partie haute en bleu indique la portion du ciel visible au-dessus de l'horizon. La partie basse en noir est la portion du ciel non visible (sous l'horizon) alors que les parties orange à gauche et à droite sont les parties intermédiaires. Ainsi pendant la journée, le Soleil se situe dans la partie bleue, pendant la nuit dans la partie noire. À l'aube on le retrouve dans la partie orange de gauche, au crépuscule dans la partie orange de droite. Les inscriptions latines sur le fond précisent ces instants : à gauche sont écrits les mots aurora et ortus (aurore et lever), à droite occasus et crepusculum (coucher et crépuscule). Entre les deux parties orange, la partie supérieure du fond (le jour) est divisée par treize lignes joignant le cercle intérieur au cercle extérieur, formant ainsi douze parties correspondant aux heures temporelles, équivalant chacune à 1/12 de la durée du jour (numérotées en chiffres arabes noirs). Le Soleil parcourt plus vite ces heures en hiver qu'en été, les jours y étant plus courts. Des chiffres romains parcourent la circonférence du fond fixe pour mesurer l'heure locale de Prague, ou Heure normale d'Europe centrale. Le XII du haut correspond à midi, le XII du bas à minuit. Enfin, trois cercles dorés concentriques représentent les tropiques et l'équateur : le cercle interne, délimitant la Terre, est le tropique du Capricorne, le cercle médian est l'équateur et le cercle externe le tropique du Cancer. Au solstice d'hiver, le Soleil au plus haut est sur le tropique du Capricorne, aux équinoxes il est sur l'équateur et au solstice d'été il est sur le tropique du Cancer. On retrouve ainsi la définition des tropiques.

Le cercle zodiacal

Au milieu de l'horloge tourne un cercle où sont dessinés les signes du zodiaque qui indiquent la position du Soleil sur l'écliptique. Notons qu'à cause de la précession des équinoxes, les signes indiquent désormais seulement dans quel signe astrologique du zodiaque nous nous trouvons. Le déplacement du cercle zodiacal résulte de la projection stéréographique du plan de l'écliptique à partir du pôle Nord. Cette projection est commune aux horloges astronomiques de la période. Le cercle zodiacal est divisé sur sa partie externe en 72 parties, correspondant chacune à environ 5 jours. On retrouve les trois décans par signe (6×5 jours). À ce cercle est reliée de manière fixe une petite étoile dorée (dans le prolongement de la séparation entre les signes du Bélier et du Taureau, et correspondant au 21 mars) : elle représente la position du point vernal par rapport au Soleil à la date considérée. Le temps sidéral peut être lu sur l'échelle de temps avec des chiffres romains dorés. Ce temps sidéral dérive de quatre minutes par jour par rapport au temps local.

Horloge_astronomique_Prague_detail.JPG

Le cercle extérieur

Le cercle extérieur présente des nombres gothiques dorés sur un fond noir. Ces nombres indiquent l'heure selon l'ancien temps tchèque (ou heures italiennes) : c'est le nombre d'heures écoulées depuis le coucher du soleil. Le cercle est mobile pour prendre en compte l'évolution de l'heure de coucher du Soleil dans l'année.

Le Soleil

Le Soleil doré suit le cercle zodiacal, illustrant ainsi le signe (astrologique) du zodiaque dans lequel nous sommes. Le Soleil reste aligné avec une main dorée qui permet de lire les heures du cadran extérieur.

La Lune

Le mouvement de la Lune est semblable à celui du Soleil, bien qu'il soit plus rapide. La sphère est argentée sur sa moitié seulement, en tournant elle indique la phase lunaire.

Que peut-on alors lire sur l'horloge ?

En résumé, sur l'horloge, on peut lire :

  1. L'heure locale, désignée par la main dorée sur les chiffres romains ;
  2. L'heure en douzièmes de jour, désignée par la position du Soleil sur les courbes dorées ;
  3. L'heure en anciennes heures tchèques, désignée par la main dorée sur les chiffres gothiques ;
  4. La position du Soleil dans le ciel ;
  5. La position de la Lune dans le ciel ;
  6. La phase lunaire ;
  7. Le signe astrologique zodiacal dans lequel on est (ainsi que le décan) ;
  8. Le temps sidéral, indiqué par la petite étoile dorée.

Animation

À chaque heure jusqu'à 21h00, le squelette brandit un sablier et tire sur une corde. Puis deux fenêtres s'ouvrent et, les douze apôtres défilent lentement, précédés de saint Pierre d'une fenêtre à l'autre. Pendant ce temps les quatre automates placés à côté du cadran astrolabique s'animent : la Mort, un Turc, la Vanité, l'Avarice tandis que la clochette du Campanile se met à sonner.

  • La Mort brandit sa faux, secoue le sablier puis sonne le glas,
  • le Turc secoue la tête pour montrer qu'il guette toujours,
  • l'homme vaniteux se regarde dans un miroir,
  • l'avare montre sa bourse.

Lorsque les fenêtres se referment, un coq ajouté en 1882, tout en haut, sort de sa fenêtre et annonce la mort prochaine.

Dans la partie basse, on trouve quatre autres personnages, dont un ange avec une épée.

 

00:28 Écrit par petitefleur-06 dans Loisirs/Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

20.09.2009

Chateau de Hluboká nad Vltavou

chateau hluboka (10).jpg

 

Zamek_hluboka_1_beentree.jpg

Hluboká nad Vltavou (en allemand : Frauenberg) est une ville de Bohême du sud en République tchèque, près de České Budějovice. Elle est surtout célèbre pour son château néogothique.

Château

À l'origine, le château est construit par Přemysl Otakar II dans la deuxième moitié du XIIIe siècle, il est reconstruit par les seigneurs de Jindřichův Hradec au XVIe siècle.

Il doit son apparence actuelle au comte Jan Adam de Schwarzenberg qui le fait reconstruire, en suivant l'exemple néogothique du château de Windsor par les architectes F. Beer et F. Deworetzky entre 1841 et 1871.

Le parc (1,9 km²) est également redessiné dans le style des jardins anglais.

Il est nationalisé en 1947 par une loi spéciale, surnommée par les Tchèques lex Schwarzenberg ainsi que 61 000 hectares et de nombreux immeubles et usines possédés par les Schwarzenberg de la branche dite de Hluboká-Krumlov.

Jackie Chan et Owen Wilson y ont tourné quelques scènes de leur Shanghai Kid 2.

Articles connexes

 

chateau hluboka.JPG
chateau hluboka (1).jpg
chateau hluboka (2).jpg
chateau hluboka (3).jpg
chateau hluboka (4).jpg
chateau hluboka (5).JPG
chateau hluboka (6).jpg
chateau hluboka (7).JPG
chateau hluboka (8).jpg
chateau hluboka (9).jpg
chateau hluboka (11).jpg
chateau hluboka (12).jpg
chateau hluboka (13).jpg
chateau hluboka (14).jpg
chateau hluboka (15).JPG
chateau hluboka (16).JPG
chateau hluboka (17).JPG
chateau hluboka (18).JPG
chateau hluboka (19).JPG
chateau hluboka (20).JPG
chateau hluboka (21).JPG
chateau hluboka (22).JPG
chateau hluboka (23).JPG
chateau hluboka (24).JPG
chateau hluboka (25).JPG
chateau hluboka (26).JPG
chateau hluboka (27).JPG
chateau hluboka (28).JPG
chateau hluboka (29).JPG
chateau hluboka (30).JPG
chateau hluboka (31).JPG
chateau hluboka (32).JPG
chateau hluboka (33).JPG
chateau hluboka (34).JPG
chateau hluboka (35).JPG
chateau hluboka (36).JPG
chateau hluboka (37).JPG
chateau hluboka (38).JPG
chateau hluboka (39).JPG
chateau hluboka (40).JPG
chateau hluboka (41).JPG
chateau hluboka (42).JPG
chateau hluboka (43).JPG
chateau hluboka (44).JPG
chateau hluboka (45).JPG
chateau hluboka (46).JPG
chateau hluboka (48).JPG
chateau hluboka (49).JPG
chateau hluboka (50).JPG
L'intérieur du château est splendide et très bien entretenu mais il est très difficile de prendre des photos

F I N  DE LA VISITE

11:00 Écrit par petitefleur-06 dans Voyage/Tourisme | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

19.09.2009

BRASSERIE BUDWEISER EN REPUBLIQUE TCHEQUE

Le terme Budweiser désigne deux marques de bières : la Budweiser Budvar produite en République tchèque, et l'American Bud produite aux États-Unis. Il s'agit d'ailleurs du plus ancien conflit commercial encore irrésolu à ce jour, puisque les premières traces de procès datent de 1880. Aujourd'hui, le nombre de procès entre les deux compagnies est estimé à 40, même si, depuis 1939, un compromis entre les deux sociétés réserve le nom Budweiser à la marque tchèque en Europe et à la marque américaine dans le reste du monde.

Un accord signé le 8 janvier 2007 entre Anheuser-Busch et Budějovický Budvar Národní Podnik (BBNP) marque une évolution importante dans le conflit commercial entre les deux brasseurs. Anheuser-Busch devient l'importateur américain de la bière Czechvar Premium (nom de la Budweiser Budvar aux États-Unis) et intègre la marque à sa force de vente permettant ainsi un positionnement fort sur le segment des bières importées aux États-Unis, segment en forte croissance : 7% en 2005 et plus de 10% en 2006.

Budweiser Budvar

Budweiser Budvar

Également appelée Budweiser Czechvar, elle est brassée depuis 1895 par la société Budějovický Budvar dans la ville de České Budějovice (Budweis, en allemand) en République tchèque. La brasserie revendique une tradition encore plus ancienne : une bière produite dans la ville était déjà consommée au XVIe siècle à la cour du roi Ferdinand Ier du Saint-Empire. La Budweiser en tire d'ailleurs son slogan de Beer of kings (bière des rois). Cependant, la première pils ne fut créée qu'en 1842 et il est très peu probable que la bière brassée au XVIe siècle fût la même que la Budweiser actuelle.

Pils traditionnelle, elle possède un goût malté assez prononcé et une amertume moyenne à faible. Couleur jaune-or, elle est faite à partir de Saaz, une des variétés de houblons les plus réputées du monde. Elle possède une mousse fine et généreuse et titre à 5° d'alcool, ce qui en fait une bière plutôt légère selon les standards tchèques.

American Bud

« L'hôtesse »
Publicité de 1892 pour la Budweiser américaine.

En 1876, Anheuser-Busch crée une bière légère à Saint Louis. Ces brasseurs d'origine allemande choisissent ce nom tchèque et s'inspirent ouvertement de recettes de bières de Bohême.

Dans les années 1890, cette bière prend l'épithète de King of beers (reine des bières).

Composée de houblon, de malt d'orge et de riz, elle est clarifiée sur un lit de copeaux de hêtre et subit une deuxième fermentation. Titrant à 4,8° d'alcool, elle doit être bue fraîche à 6°C.

Souvent considérée comme étant le standard en matière de bière légère, rafraîchissante et peu corsée de style américain, son manque de saveur est, en général, peu apprécié des consommateurs européens. Les Canadiens ne comprennent souvent pas cette position pour une raison bien précise. En 1980, Anheuser-Busch et la Brasserie Labatt signèrent une entente de 18 ans pour la distribution des produits de "l'Américaine" au Canada. Le procédé brassicole d'Anheuser-Busch ne respectant les normes canadienne de l'époque (notamment le degré minimal d'alcool pour que la boisson soit appelée bière : 5 %), il fut décidé que la bière allait être brassée en sol canadien, diminuant, de fait, les coûts de la distribution (aucun traité de libre-échange n'existait alors entre les États-Unis et le Canada). En 1998, cette entente fut reconduite, cette fois à perpétuité. Les Canadiens qui aiment d'habitude les bières relativement fortes, ne connaissent donc pas vraiment la Bud.

La Bud(weiser) d'Anheuser-Busch est la bière la plus vendue au monde.

VISITE  DE  LA  BRASSERIE

 

blog brasserie 000.JPG
450px-Budejovicky_Budvar_brewery_tour_02[1].jpg
blog brasserie 000 (1).JPG
blog brasserie 000 (2).jpg
blog brasserie 000 (3).JPG
blog brasserie 000 (4).JPG
blog brasserie 000 (5).JPG
blog brasserie 000 (6).JPG

Puits artésien qui a été le décideur de l'emplacement de la construction de la brasserie car l'eau est très bonne pour la fabrication de la bierre

 

blog brasserie 000 (7).JPG

circuit de fabrication de la bierre

 

blog brasserie 000 (8).jpg
blog brasserie 000 (9).JPG
blog brasserie 000 (10).jpg

1ere opération

 

blog brasserie 000 (11).JPG
blog brasserie 000 (12).JPG

robineterie pour le transfert

 

blog brasserie 000 (13).JPG

salle de macération

 

blog brasserie 000 (14).JPG
blog brasserie 000 (15).jpg
blog brasserie 000 (16).jpg
blog brasserie 000 (17).jpg
blog brasserie 000 (18).jpg
blog brasserie 000 (19).JPG
blog brasserie 000 (20).JPG

vittrine de l'ancien matériel

 

blog brasserie 000 (21).JPG

dégustation dans la cave de conservation très froid

 

blog brasserie 000 (22).jpg
blog brasserie 000 (23).JPG
blog brasserie 000 (24).JPG
blog brasserie 000 (25).JPG

pasteurisation

 

blog brasserie 000 (26).JPG

 

blog brasserie 000 (27).JPG

tapis transbordeur

 

blog brasserie 000 (28).JPG
blog brasserie 000 (29).jpg
blog brasserie 000 (30).jpg

stackage

blog brasserie 000 (31).jpg
blog brasserie 000 (32).jpg
blog brasserie 000 (33).jpg
blog brasserie 000 (34).jpg
blog brasserie 000 (35).JPG

nettoyage des canettes en retour

 

blog brasserie 000 (36).JPG
blog brasserie 000 (38).JPG

stock de capsules

 

blog brasserie 000 (39).jpg
blog brasserie 000 (40).jpg
blog brasserie 000 (41).jpg

mise en bouteilles

 

blog brasserie 000 (42).jpg
blog brasserie 000 (43).jpg
blog brasserie 000 (44).jpg
blog brasserie 000 (45).jpg
blog brasserie 000 (46).jpg
blog brasserie 000 (47).JPG
blog brasserie 000 (48).JPG
blog brasserie 000 (49).jpg
blog brasserie 000 (50).JPG
blog brasserie 000 (52).jpg

quai de chargement relié au chemin de fer

 

blog brasserie 000 (53).JPG
blog brasserie 000 (54).JPG
blog brasserie 000 (55).jpg

pour voir tout ça c'est au 7eme étage

 

blog brasserie 000 (56).JPG

 

blog brasserie 000 (57).JPG
blog brasserie 000 (58).JPG
blog brasserie 000 (59).JPG

livraison en citerne

 

blog brasserie 000 (60).JPG
blog brasserie 000 (62).JPG
livraison en bouteilles
blog brasserie 000 (61).jpg
fin de la visite
 
si vous trouvez cette marque de bierre esayez la elles est très bonne, elle coule toute seule.......

 

 

15:05 Écrit par petitefleur-06 dans Cuisine/Gastronomie | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |

05.09.2009

COSTA CROISIERE LE DEPART DE VENISE

Costa Croisières, en italien Costa Crociere, est une compagnie italienne de croisière qui appartient au groupe Carnival, lequel regroupe d'autres compagnies dont Cunard Line, Holland America Line et Princess Cruises, entre autres.

Histoire

Le premier bateau de passagers de la Flotte Costa commence le service de ligne de Gênes à Buenos Aires le 31 mars 1948. Innovateur et pionnier, il est équipé de la climatisation dans tous les espaces réservés aux passagers. Le Anna C. marque le début de la collaboration professionnelle avec l'architecte Giovanni Zoncada : pendant trente ans les intérieurs de la flotte Costa porteront sa prestigieuse signature. Le 26 juin 1948 le bateau entame son voyage d'inauguration vers le Brésil et La Plata en Argentine. Onze ans plus tard, la diminution du flux migratoire vers l'Amérique du Sud et les nouvelles conditions socio-économiques obligent à la reconversion du bateau. En 1959 le navire est rénové et réadapté à la nouvelle typologie de voyageurs : après l'enlèvement des couchettes pour les émigrants, l’Andrea C. est équipé de nouveaux moteurs plus puissants.

En 1968 la réorganisation radicale de l'entreprise, la croissance exponentielle du secteur des croisières et la nécessité d'une gestion rationnelle et économique de la flotte entraînent des changements inévitables dans l'organisation de la société. La société Costa Armatori S.p.A. voit le jour à la suite de la fusion entre Lloyd Tirrenico et Lloyd Tigullio, sous l’appellation de la "Giacomo Costa fu Andrea".

En 1984, une fois que le contrat de location de cinq ans est arrivé à échéance, le navire Daphne est acheté par Costa. Avec son jumeau le Danae, il est le navire à succès utilisé dans les circuits de croisière traditionnels de Costa : l'été en Méditerranée et l'hiver aux Caraïbes et en Amérique du Sud. Avec son jumeau Daphne, le Danae est transformé en un navire de croisière de luxe dans les chantiers Chalkis. En 1977 le voyage d'inauguration en Orient dure 88 jours. En 1984, une fois que le contrat de location de cinq ans est arrivé à échéance, le navire Danae est acheté par Costa.

Le Columbus C., à partir de 1981 les nouvelles couleurs et le nouveau logo de Costa trônent sur la cheminée du navire qui se dirige pour son voyage d'inauguration vers l'Amérique du Sud. En 1983 le navire fait l'objet de travaux de modernisation dans les chantiers Mariotti de Gênes et il est équipé d'un grand lido neuf avec une piscine.

Acheté par Costa en 1983, le navire est entièrement restructuré dans les chantiers Mariotti de Gênes. Le voyage d'inauguration de Costa Riviera emmène les passagers à la découverte de la Riviera Ligure. Avant d'être définitivement choisi pour la Méditerranée de l'Ouest en 1994, le Costa Riviera dessert pendant un an le marché américain sous le nom d'American Adventure pour America Family Cruises.

À partir des années 1980, le groupe se concentre sur le secteur des croisières et en 1986, après une restructuration radicale, Costa Crociere S.p.A. voit le jour. À partir de ce moment-là, sur les flancs des navires s'offrira à la vue l'inscription "Costa" en entier à côté du nom des navires.

DEPART DU PORT DE VENISE POUR UNE CROISIERE SUR L'ADRIATIQUE

VUES SUR VENISE COMME JAMAIS ON NE PEU LES VOIR DU HAUT DE SES 11 ETAGES C'EST IMPRESSIONNANT

croisiere 405.jpg
croisiere 406.jpg
croisiere 413.jpg

On se sent tout petit a côté de ce géant merveilleux

croisiere 491.jpg

vuedu dernier pont  accessible au passagers

croisiere 493.jpg

Départ du port dans Venise pour retrouver la mer Adriatique

croisiere 494.jpg
croisiere 495.jpg
croisiere 496.jpg
croisiere 498.jpg
croisiere 499.jpg
croisiere 500.jpg
croisiere 501.jpg
croisiere 502.jpg
croisiere 503.jpg
croisiere 504.jpg
croisiere 506.jpg
croisiere 509.jpg
croisiere 510.jpg
croisiere 511.jpg
croisiere 512.jpg
croisiere 513.jpg
croisiere 514.jpg
croisiere 515.jpg
croisiere 518.jpg
croisiere 519.jpg
croisiere 520.jpg
croisiere 521.jpg
croisiere 522.jpg
croisiere 523.jpg
croisiere 524.jpg
croisiere 525.jpg
croisiere 528.jpg
croisiere 529.jpg
croisiere 530.jpg
croisiere 531.jpg
croisiere 532.jpg
croisiere 534.jpg
croisiere 536.jpg
croisiere 540.jpg
croisiere 542.jpg
croisiere 543.jpg
croisiere 544.jpg
et maintenant en route pour l'aventure


17:45 Écrit par petitefleur-06 dans Voyage/Tourisme | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook |