081136 petitefleur gene110160
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28.11.2009

République monastique du Mont Athos dans les îles grèques

Mount_Athos_.png

La République monastique du Mont Athos (en grec : Αυτόνομη Μοναστική Πολιτεία Αγίου Όρους / Aftónomi Monastikí Politía Ayíou Órous, en serbe : Monaška republika Sveta Gora / Монашка република Света Гора, c'est-à-dire textuellement : « État monastique autonome de la Sainte-Montagne ») est une région du nord de la Grèce, sur la péninsule du Mont Athos en Chalcidique, bénéficiant d'un statut d'autonomie comparable aux périphéries (régions administratives grecques). Elle réunit une vingtaine de monastères et leurs dépendances qui abritent environ 2 000 moines orthodoxes. Son territoire est contigu de la municipalité grecque de Stagira-Akanthos dont elle est séparée par une clôture.

 

La petite bourgade de Karyès en est le centre administratif.

Elle est placée dans la juridiction conjointe du Patriarcat œcuménique de Constantinople (et non de celui de l'Église de Grèce) et du Ministère des Affaires étrangères grec.

 

Athos_peninsula.jpgAthos_peninsula

Histoire

C’est à partir du Xe siècle que les premiers moines ermites, chassés d'Égypte et de Syrie par les invasions musulmanes, se seraient installés sur la péninsule. Très vite, devant l’ampleur de la colonie monacale, il a été nécessaire de l’organiser. Le premier monastère, celui de la Grande Laure, est fondé par Athanase de Trébizonde en 963. L’empereur Jean Ier Tzimiskès lui accorda sa première charte en 971, c'est depuis cette date que le Mont Athos est reconnu comme une république monastique indépendante. Le premier « typikon » réglementant l’organisation et l’administration de la cité athonite fut, quant à lui, rédigé en 972.

Organisation  - Statut

Le statut juridique de la République monastique de l'Athos, confirmée en droit international par le traité de Lausanne en 1923, est également défini par la constitution grecque de 1926 qui la fait bénéficier d'une autonomie interne. Un gouverneur civil nommé par l'État grec traite des questions administratives et judiciaires. Tous les moines, grecs et étrangers, ont les mêmes droits. Ceux d'origine étrangère ont droit automatiquement à la nationalité grecque. La république est dispensée d'impôts et les moines ne sont pas soumis au recensement.

Lors de l'adhésion de la Grèce à la Communauté européenne, ce statut a fait l'objet d'un article spécifique du traité d'adhésion pour indiquer que le Mont Athos garderait en Europe le statut que lui reconnaît la Grèce. En 2002, une députée européenne du PASOK, Anna Karamanou, a proposé en vain une résolution au Parlement européen pour que la presqu'île soit ouverte aux femmes.

Le monastère de Simonopetra.jpg

Le monastère de Simonopetra

Traditions et pratiques

Calendrier Les moines suivent le calendrier julien et l’heure byzantine qui est une heure solaire, plus ou moins longue selon la saison (0 heure correspond au coucher du soleil).13 jours de retard sur le calendrier gregorien.

L'Abaton Autre exception de taille est la règle de l'abaton (mot qui signifie en grec : « inaccessible »), édictée en 1045, qui stipule qu’« aucune créature femelle n'y est admise » (il est toutefois sous-entendu que cela ne concerne que les vertébrés, à l'exception notable des poules, dont les œufs frais sont nécessaires à la cuisine et la fabrication des peintures pour les icônes, et des chattes, nécessaires au maintien de la présence de chats chassant les nuisibles). Toutes violation de l’abaton étant passible, selon les lois grecques, d'une peine pouvant aller jusqu'à douze mois d'emprisonnement.

Cependant, par deux fois dans son histoire, cette règle ne fut pas appliquée pour des raisons humanitaires, des réfugiés incluant des femmes et des filles furent accueillies sur son territoire :

Le 13 juillet 1953, une ancienne Miss Europe 1930, Aliki Diplarakou, relata dans un article du Time magazine intitulé The Climax of Sin, avoir fait dans les années 1930, de la contrebande sur le Mont Athos, déguisée avec des vêtements d'homme.

Le 8 janvier 2008, 500 personnes dont de nombreuses femmes, ont pénétré sur le territoire de la république, afin de protester contre l'empiètement des monastères sur des terrains publics[1]. Le 25 mai suivant, quatre femmes moldaves, probablement victimes de proxénétisme, ont été arrêtées par la police grecque sur le territoire de la république monastique. [2]

Accès

L'accès en est donc réglementé : la possession d'un laissez-passer (le Diamonitirion) délivré à Thessalonique (au « Bureau des Pèlerins » situé au 109, rue Egnatia), par les autorités athonites, est obligatoire. Celui-ci, valable quatre jours, est nécessaire pour pouvoir embarquer sur les ferries à destination du Mont Athos (ce document n'est délivré qu'après l'aval de ces autorités, suite à la présentation auprès d'elles d'une lettre de motivation rédigée en grec). L'accès ne se fait que par la mer où des ferries partent du port d'Ouranopoli en Chalcidique et arrivent à celui de Dafni, puisque sur le continent une clôture sépare la partie monastique du reste de la presqu'île.

  vue aérienne de l'îlevue aérienne de l'ile athos.jpg

Monastères

Sur les 20 monastères que compte la communauté, 17 sont réservés au Grecs, les 3 autres l'étant en principe pour d'autres communautés orthodoxes par nationalités :

_Athos les 20 monastères.png
 cartes des 20 monastères
 
 Cyprès de Saint Athanase l'AthoniteCyprès de Saint Athanase l'Athonite.jpg
Dionysiou.jpg
Dionysiou
Grande Lavra.jpg
   Grande Lavra
 Grande Lavra 2.jpg
Grande Lavra
Hilandar.jpg
Hilandar
Koutloumousiou.jpg
Koutloumousiou
Zografou.jpg
Zografou
Xiropotamou.jpg
Xiropotamou
Théophane le Crétois.jpg
Théophane le Crétois
Cette image représente un drapeau, un blason, un sceau ou un autre insigne officiel. L’utilisation de ces symboles est réglementée dans plusieurs pays. Ces restrictions sont indépendantes du statut du copyright.

Note : ceci n’est pas un bandeau de copyright. Une licence valide est nécessaire en plus de ce bandeau

485px-Flag_of_the_Byzantine_Empire_svg.png
L"émission télé sur les îles grècques m'a fait rêver et cette île est inaccessible surtout pour les femmes et très difficile pour les hommes j'ai cherché sur wikipédia et j'ai trouvé cet article - j'avais déjà traité le sujet des républiques particulières celle-ci vient s'ajouter

14:49 Écrit par petitefleur-06 dans Voyage/Tourisme | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |

Commentaires

J'ai suivi avec plaisir cette émission sur la Grèce, où j'ai eu la chance d'aller (pas sur le Mont Athos bien sur) Etonnant ces Monastères du mont Athos, vie complètement en marge du monde. Belles images, comment pourrait-il en être autrement , mais aussi beaux commentaires où j'ai appris pas mal de choses et surtout le délice de revoir cette mer Egée et tous ces beaux paysages de Grèce.

Écrit par : monique | 28.11.2009

Les commentaires sont fermés.