081136 petitefleur gene110160
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21.07.2012

LA VILLE D'ALEP ET LES SOUKS - SYRIE

Tout comme son éternelle rivale Damas, Alep prétend au titre, o combien convoité, de plus ancienne cité constamment habitée du monde. Cette considération ne fera qu’accentuer le parfum de mythe qui enrobe ses murs mais n’aura aucune incidence pratique sur le parcours du visiteur. Si Damas est un centre important dans le monde romano byzantin, c’est à partir de l’an Mille qu’Alep connaîtra ses heures de gloire et prendra la forme qu’elle conserve à ce jour.

Alep est une étape sur la route des épices, entre le tout proche bassin méditerranéen et les lointaines contrées d’Orient. Elle reste aujourd’hui une des rares villes reliées à Bagdad la mythique – isolée du monde civilisé depuis onze ans – par voie ferrée. Les caravanes chargées d’encens, d’épices et de soies ont alimenté, des siècles durant, les légendaires souks d’Alep, caravansérails aux milles senteurs et couleurs. La visite des souks est un voyage initiatique à travers des labyrinthes de ruelles débouchant sur des cours inattendues rafraîchies par des fontaines, les interminables galeries couvertes et grouillantes ou s’amassent des produits hétéroclites, ou les khans spécialisés dans la production et la vente d’un seul produit, tels les fameux savons artisanaux.

IMG_1982.JPG
IMG_1983.JPG
IMG_1985.JPG
IMG_1997.JPG
 
Le vendeur de thé ambulant
 
IMG_1999.JPG
IMG_2000.JPG
IMG_2066.JPG
IMG_2088.JPG
IMG_2089.JPG
IMG_2090.JPG
IMG_2091.JPG
IMG_5688.jpg
IMG_5689.jpg
IMG_5690.jpg
IMG_5691.jpg
IMG_5695.jpg
IMG_5696.jpg
IMG_5697.jpg
IMG_5713.jpg
IMG_5714.jpg
IMG_5715.jpg
IMG_5718.jpg
IMG_5719.jpg
IMG_5720.jpg
IMG_5722.jpg
IMG_5723.jpg
IMG_5724.jpg
IMG_5725.jpg
IMG_5726.jpg
IMG_5727.jpg
IMG_5728.jpg
IMG_5729.jpg
IMG_5732.jpg
IMG_5738.jpg
IMG_5739.jpg
IMG_5741.jpg
IMG_5743.jpg
ambiance de la ville d'Alep

 

2. Alep, les souks
Les souks sont un élément majeur d'une trame dense et complexe qui constitue la cité arabe. Le voyageur venu d’occident sera surpris de ne déambuler qu’à travers des voies étroites, parfois sombres. Les quartiers sont commerçants et résidentiels à la fois. Chaque pâté de maisons est un microcosme ou s'enchevetrent habitations modestes et demeures patriciennes. Toutes les couches de la société cohabitent et coéxistent selon le précepte de l'assistance mutuelle et de la solidarité mutuelle si cher à l'islam. La limite entre le public et le privé est souvent difficile à cerner, la rue, une impasse, devient le prolongement de la maison. Point d’avenues hausmaniennes ni de grandes places publiques. Peut-on trouver une alternative à l’agora athénienne ou à la ‘piazza’ florentine? Sans aucun doute. Pour cela, il faudra pénétrer dans l’enceinte de la Grande Mosquée. Les arabes ont adapté de plan de l'Alep romaine à leurs besoins. L'agora, vaste place, est devenue mosquée, sauf que le vide est au centre d'un monument, au lieu d'avoir un monument au coeur d'une place. La Mosquée est le lieu de culte, mais aussi de rassemblement. A Alep, comme à Damas, Tripoli, Ispahan ou Delhi, la cour de la Grande Mosquée est le plus grand espace ouvert de la vieille ville. Les gens y viennent pour prier (surtout le vendredi) mais aussi pour se délasser, discuter, ou, tout simplement méditer. L’islam est une religion, mais aussi un mode de vie, la mosquée est le lieu des pratiques urbaines du quotidien.
Derrière la mosquée, on peut passser par le Khan al Gumruk (khan de la douane), pour se rendre au Bimaristan Argoun, un des plus anciens asiles psychiatriques du monde. Si les cellules ne sont plus occuppées, la cour flanquée d'iwans reste très agréable avec sa petite fontaine. Un merveilleux exemple d'architecture du XIVe siècle.

 

3. Alep, les souks
Se promener dans les souks est un but en soi. Il est pratiquement impossible de s’y repérer et donc de ne pas s’y égarer. Cette situation ne doit pas être vécue comme une angoisse, bien au contraire. Elle sera l’occasion d’aborder des passants (Les alépins sont d’une gentillesse et d’une hospitalité légendaires) qui se feront une joie de ramener le visiteur en perdition sur le bon chemin... Il est en revanche possible de quitter les souks à bord d'un moyen de transport très pittoresque mais dont la sécurité laisse à désirer (ne nous tenez pas responsables de vous inciter à vous mettre en danger, on vous aura prévenus!). Il s'agit de se hisser à bord des camionnettes de livraisons. Ca fait un peu cabriolet, ça change des taxis, et comme il se doit, le prix est à discuter au préalable.

IMG_2067.JPG
IMG_2068.JPG
le savon d'Alep
 
IMG_2069.JPG
IMG_2070.JPG
IMG_2071.JPG
IMG_2072.JPG
IMG_2075.JPG
IMG_2076.JPG
IMG_2077.JPG
IMG_2078.JPG
IMG_2079.JPG
IMG_2080.JPG
IMG_2081.JPG
IMG_2082.JPG
IMG_2083.JPG
IMG_2085.JPG
IMG_2086.JPG
IMG_2087.JPG
IMG_5716.jpg
IMG_5717.jpg
et maintenant vous avez vu l'ambiande des souks
 
 


 

 


13:17 Écrit par petitefleur-06 dans Voyage/Tourisme | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.