081136 petitefleur gene110160
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06.12.2012

DE AMMAN A JERUSALEM - ISRAEL

 

IMG_6626.JPG
 
 
IMG_6622.JPG
POINT  ZERO  NIVEAU  DE  LA  MER
 
IMG_6624.JPG
IMG_6623.JPG
 
 
 
 
 
La mer Morte est un lac d’eau salée du Proche-Orient partagé entre Israël, la Jordanieet l’Autorité palestinienne. D’une surface approximative de 810 km2, il est alimenté par le Jourdain. Alors que la salinité moyenne de l’eau de mer oscille entre 2 et 4 %, celle de la mer Morte est d’approximativement 27,5 %. Aucun poisson et aucune algue (macroscopique) ne peuvent subsister dans de telles conditions, c’est ce qui lui vaut le nom de « mer morte ». En réalité, cette mer n’est pas complètement morte puisqu’on sait aujourd’hui que des organismes microscopiques (planctonbactéries halophile ethalobacteriaetc.) y vivent.
 
 

260px-Dead_Sea_1920px.jpg322px-Israel_location_map.svg.png

Géographie

L’eau de la mer Morte est une solution desels dont la concentration diffère grandement de la salinité normale d’unocéan. Le chlorure de magnésium et lechlorure de sodium sont les principaux composants de cette solution. Riches en minéraux, les eaux de la mer Morte sont réputées pour soigner le psoriasis et lesrhumatismes.

La masse volumique de l’eau de la mer Morte (1 240 kg.m-3) est telle qu’un être humain peut y flotter sans aucun problème.

La mer Morte est le point le plus bas du globe avec 417 mètres sous le niveau de la mer mais d’autres endroits de la vallée du grand rift pourraient un jour la supplanter. Le niveau de la mer Morte descend d’un mètre par an en moyenne.

 

Histoire

La baisse de la pluviométrie, amorcée il y a40 000 ans environ, a entraîné, en raison d’une très forte évaporation, une régression du lac et une augmentation constante de sa salinité.

Comme la mer d’Aral et le lac Tchad, la mer Morte a perdu, ces cinquante dernières années, le tiers de sa superficie. Le dessèchement est tel qu’une large bande de terre craquelée la scinde désormais en deux bassins distincts. La cause essentielle en est la surexploitation croissante du Jourdain, sa seule source d’eau douce, à des fins d’irrigation. Une autre cause considérable est l’évaporation de volumes importants d’eau par les usines de production de sel de la mer Morte. Elles seraient responsables de l’évaporation de 300 millionsde mètres cubes d’eau par an.

La réduction de la superficie de la mer Morte se poursuit jour après jour, et crée à terme un risque écologique, économique et géostratégique dans la région.

Une solution consisterait à creuser le canal de la mer Morte (surnommé « canal de la paix »), un canaldepuis la mer Rouge, sur une longueur de180 kilomètres. La différence de niveau permettrait d’ajouter une centrale de production d’électricité. On construirait également une centrale de dessalement. Fin 2006, la Banque mondiale, l’Union européenne, leJapon et les États-Unis ont financé une étude de faisabilité d’une durée de deux ans pour un coût estimé de quinze millions de dollars. Le coût total du projet est estimé à trois ou quatre milliards de dollars.

Cette solution avait déjà été envisagée en 1902 par Theodor Herzl, mais à partir de lamer Méditerranée car plus proche. Il avait été prévu plusieurs projets dont l’un consistait en un canal souterrain. Les premiers mètres furent inaugurés par Menahem Begin, mais le creusement fut suspendu puis l’idée fut abandonnée en 1985.

Suite aux Accords d'Oslo en 1993, l’idée fut remise au goût du jour en impliquant l’Autorité palestinienne et la Jordanie. L’idée est de pomper l’eau de la mer Rougejusque dans les montagnes proches du golfe d'Aqaba (soit 600 mètres au-dessus du niveau de la mer Morte). Puis, un canal de184 kilomètres serait creusé en territoire jordanien, dont 134 kilomètres couverts, pour amener l’eau. Plusieurs organisations environnementales émettent de sérieux doutes quant à cette solution, craignant même des impacts négatifs sur l’écosystème.

 

 

Dead_Sea-18.jpg

Chimie

Jusqu'à l'hiver de 1978-79, quand un mélange événement majeur a eu lieu,[8] de la mer Morte était composée de deux couches stratifiées de l'eau qui diffère de la température, la densité, l'âge, et la salinité. La plus haute de 35 mètres (115 pi) ou plus de la mer Morte a une salinité qui variaient entre 300 et 400 parties par mille et une température qui oscillait entre 19 ° C (66 ° F) et 37 ° C (99 ° F). Sous une zone de transition, le plus bas niveau de la mer Morte avait eaux d'un uniforme de 22 ° C (72 ° F) la température et la saturation complète de chlorure de sodium (NaCl).[citation nécessaire] Depuis l'eau près du fond est saturée, le sel précipite de la solution sur le plancher océanique.

Au début des années 1960, l'afflux d'eau vers la mer Morte du Jourdain a été réduite en raison de l'irrigation à grande échelle et plus généralement de faibles précipitations. En 1975, la couche d'eau supérieure de la mer Morte a été plus salée que la couche inférieure.Néanmoins, la couche supérieure est restée suspendue au-dessus de la couche inférieure, car ses eaux étaient plus chaudes et donc moins dense. Lorsque la couche supérieure finalement refroidi alors sa densité était supérieure à la couche inférieure, les eaux de la mer Morte mixtes (1978-79). Pour la première fois au cours des siècles, le lac était un corps homogène de l'eau. Depuis lors, la stratification a commencé à réaménager.[8]

La teneur en minéraux de la Mer Morte est très différente de celle de l'eau des océans. La composition exacte de l'eau de la mer Morte varie principalement avec la saison, la profondeur et la température. Dans le début des années 1980, la concentration des espèces ioniques (en g / kg) d'eau de la mer Morte a été surface Cl- (181,4), Br- (4,2), SO42 - (0,4), HCO3- (0,2), Ca2 + (14.1), Na+ (32,5), K+(6.2) et Mg2 + (35.2). La salinité totale était de 276 g / kg.[9] Ces résultats montrent que w / w%[précision nécessaire] composition du sel, que les chlorures anhydres, a été le chlorure de calcium (CaCl2) 14,4%, chlorure de potassium (KCl) 4,4% , chlorure de magnésium(MgCl2) 50,8% et de chlorure de sodium (sel commun, NaCl) 30,4%. En comparaison, le sel dans l'eau de la plupart des océans et desmers est d'environ 97% de chlorure de sodium. La concentration de sulfate ions (SO42 -) est très faible, et la concentration de bromure de ions (Br-) est le plus élevé de toutes les eaux sur la Terre. La mer est abondante en minéraux acclamé pour avoir une valeur thérapeutique.

 

Effets sur la santé et les thérapies

La zone de la mer Morte est devenue un centre majeur pour la santé de la recherche et de traitement pour plusieurs raisons. La teneur en minéraux de l'eau, la faible teneur même de pollens et autres allergènes dans l' atmosphère, la réduction ultraviolet composante durayonnement solaire, et la pression atmosphérique plus élevée à cette grande profondeur ont chacun spécifiques effets sur la santé. Par exemple, les personnes souffrant de réduire respiratoires fonction de maladies telles que la fibrose kystique semblent bénéficier de la pression atmosphérique a augmenté.[13]

Les personnes atteintes de la maladie de la peau psoriasis également bénéficier de la possibilité de prendre le soleil pendant de longues périodes dans la région en raison de sa position au-dessous du niveau des mers et les résultats subséquents que beaucoup de soleil les rayons UV nocifs du sont réduits.[14]

Ainsi, le climat de la région de basse altitude et ont fait un centre populaire pour plusieurs types de thérapies:

 

http://en.wikipedia.org/wiki/Dead_Sea l'article est très instructif

 

IMG_3111.JPG

A partir du point zéro le paysage devient lunaire il n'y a rien comme végétation

 

IMG_6653.JPG
IMG_6656.JPG
IMG_6655.JPG
IMG_6657.JPG
 
en arrivant l
IMG_6669.JPG

en arrivant à la mer morte il y a une palmeraie  et plein de culture

 

IMG_6672.JPG

 

IMG_3105.JPG

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.