081136 petitefleur gene110160
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04.08.2014

INFO SUR LA PALESTINE

 

« Palestine » (latinPalaestina, dérivé du grec ancien ΠαλεστίναPalestínaarabeفلسطين /FilastīnhébreuפלשתינהPalestina) est un nom fréquemment utilisé depuis l'ère romaine pour désigner la région du Proche-Orient située entre la mer Méditerranée et le désert à l'est du Jourdain1. Elle inclut traditionnellement les régions antiques de la Galilée (autour du lac de Tibériade et jusqu'auMont Liban), la Phénicie et la Samarie au nord, de la Judée, la Philistie et l'Idumée au sud, régions auxquelles ont pu s'ajouter selon les époques la Pérée au nord-est de la mer Morte, la Batanée et laDécapole au-delà du Jourdain. Dans le sens géographique large, elle correspond aujourd'hui à un territoire incluant l'État d'Israël, les Territoires palestiniens et une partie du Royaume de Jordanie, duLiban et de la Syrie1,2. Au sens restreint, elle se limite, depuis 1921 et la création de l'émirat deTransjordanie au cours du mandat britannique sur la Palestine, aux territoires situés strictement à l'ouest du Jourdain.

Au sens géopolitique du terme et dans le contexte du conflit israélo-palestinien, l'usage du terme « Palestine » peut être source de controverses3. C'est le nom de l'État auto-proclamé depuis Algerpar l'OLP en 1988, et le terme est utilisé par l'Autorité Palestinienne pour désigner l'État palestinienrevendiqué par les Palestiniens. Le pouvoir de cette Autorité s'exerce, de façon continue depuis l'application en 1994 des Accords d'Oslo, sur une partie restreinte des Territoires palestiniens de Cisjordanie, tandis que la bande de Gaza est désormais administrée par le Hamas depuis les élections libres de 2006, d'abord dans le cadre de l'Autorité palestinienne puis depuis juin 2007, après une guerre civile meurtrière, en rupture avec cette dernière. 94 États reconnaissent un « État de Palestine », et 11 pays ne le reconnaissent pas officiellement comme un État mais accordent un statut diplomatique particulier à une représentation palestinienne[réf. nécessaire].

Partage_palestine_49.jpgpalestine_ygWgs_3868.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Acceptions actuelles

  • Pour le peuple juif, ce territoire est nommé Eretz Israel. Certains juifs (notamment Haredim) le considèrent comme un héritage biblique. D'autres (dits sionistes) le revendiquent (en tout ou en partie) pour y constituer leur État.
  • Le sens politique du terme est apparu avec la proclamation d'un « État de Palestine » par l'OLP à Alger en 1988 ; seuls certains États l'ont reconnu. Mais ce nom est repris pour désigner l'État toujours revendiqué par les Palestiniens aujourd'hui. Pour certains d'entre eux, il s'agira d'un État qui s'étendra sur les « territoires palestiniens occupés » par Israël (Gaza et Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est). Pour d'autres, le but de cet État serait de couvrir l'ensemble de la « Palestine » géographique. Cet État est prévu par l'Organisation des Nations unies et devait voir le jour en plusieurs étapes à l'issue de négociations et de concessions des deux parties, qui ont été définies par la « Feuille de route pour la paix ». La plupart des israéliens refusent une nouvelle partition de Jérusalem et le retrait d'Israël de la totalité de ce qu'ils considèrent comme étant la Judée-Samarie antique. Certains courants palestiniens, tel le mouvement Hamas refusent également le partage de cette région, car ils ne reconnaissent aucune légitimité à l'État d'Israël. Les « territoires autonomes palestiniens » et l'« Autorité palestinienne » qui les administre constitueraient le point de départ pour la formation de ce futur État. Pris dans ce sens récent, le terme a reçu une reconnaissance officielle à l'Organisation des Nations unies puisqu'un siège d'observateur a été attribué sous la dénomination de « Palestine » à l'Organisation de libération de la Palestine en tant qu'organisation représentant le peuple palestinien.
  • Dans un contexte religieux, ce même territoire est aussi appelé « Terre Sainte » par les chrétiens ou « Erets Israel » par les Juifs et recouvre l'ensemble des territoires décrits par la Bible. Ce territoire est aussi connu dans le Coran et par les musulmans sous le nom de « Terre sacrée », car l'une des mosquées les plus saintes de l'islam, la mosquée al-Aqsa, y est située.

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Palestine POUR PLUS D'INFO

10:07 Écrit par petitefleur-06 dans HISTOIRE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.