081136 petitefleur gene110160
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24.12.2010

DE ERFOUD A TINGHRIR - MAROC - ET LES GORGES DE TODRA

 

Les gorges de Todra et Dadès au Maroc :

des gorges sœurs escarpées

 

Au nord-ouest de Rissani et au nord-est d’Ouarzazate, juste sur la route venant de Tinerhir, se trouvent les gorges de Todra. Conduire sur la petite route soufflée par les vents nécessitera toute votre attention, étant donné que les luxuriantes palmeraies en contrebas sont très connues pour causer des mésaventures même aux chauffeurs les plus habiles.

En continuant, à mi-chemin, vous pouvez vous arrêter à la fameuse source du Poisson sacré, qui mérite une rapide photo ; mais mieux vaut ne pas s'y attarder car une foule d'enfants viendra vous importuner en tentant de vous vendre leurs marchandises faites à la main.

Si vous conduisez ou avez loué un chauffeur, vous pourrez continuer jusqu’à l'ouverture béante des gorges de Todra qui vous permettront de prendre la mesure de l'incroyable splendeur des massives parois du canyon qui atteignent 300 mètres de haut et continuent encore sur une centaine de mètres. Sans conteste, le meilleur décor attend ceux qui désirent s’aventurer un peu hors des sentiers battus. Si vous avez été assez chanceux pour louer un 4x4 pendant votre voyage et si le temps le permet, alors vous pouvez continuer à monter lentement à travers le terrain rocheux jusqu'au petit village de Tamtattouchte.

Faire de la randonnée dans les gorges de Todra est une excellente façon de passer une journée plus fraîche que dans les villes chaudes et poussiéreuses proches de Tinerhir. Un grand nombre d’hôtels offrent des visites guidées d'un ou plusieurs jours autour des gorges. Pendant que vous ferez de la randonnée dans les environs, vous pourrez photographier le berger de passage qui désire toujours se laisser photographier pour quelques dirhams. En chemin, vous pourrez aussi photographier les tribus nomades qui travaillent ou soufflent le feu sous leurs tentes khaïma noires. Vous pouvez aussi capturer des images de nombreuses espèces d’oiseaux, tels les aigles ou les colombes.

Pas très loin de la gorge de Todra, réside sa plus belle et sans doute plus vieille sœur – la gorge Dadès. Ces gorges sont situées juste au sud-ouest de Tinerhir à quelques 110 km d’Ouarzazate. L’entrée dans la gorge Dadès commence sur une route pavée, mais plus loin, il est préférable de l'explorer en marchant, sauf si vous avez un 4x4 avec une excellente garde au sol.

De nombreux voyageurs avec qui nous avons parlé, ont raconté que la randonnée dans les gorges de Dadès était le clou de leur voyage. À la fin de l’hiver, la rivière Dadès coule et offre à la vallée, à partir du milieu du printemps jusqu’au début de l’été et engendre une quantité de verdure sans précédent. Dans les vallées le long de la gorge Dadès, vous remarquerez davantage les arganiers (noix) que les palmiers qui entourent la gorge de Todra.

Si vous continuez à monter le long du Dadès, vous arriverez finalement à la ville d’Aït Oudinar. Juste après le pont, la route devient quelque peu difficile pour conduire, mais avec un 4x4 vous ne rencontrerez aucune difficulté. Sinon, stationnez votre véhicule et marchez quelques minutes de plus. Juste après le virage et dans ses alentours, vous pourrez voir quelques-uns des plus beaux panoramas de toute la vallée. De plus, juste après le pont, il y a de nombreux petits hôtels et auberges où vous pouvez casser la croûte ou passer une nuit.

Comme à la gorge de Todra, vous pouvez facilement louer un guide qui vous emmènera dans une randonnée d’un jour ou plus si vous le désirez. Il y a beaucoup à voir et à faire dans les deux gorges. Si vous êtes accro sports d’aventures, alors c'est le lieu pour tester votre habileté à escalader les parois de la gorge, à faire du rafting sur le Dadès ou enfin pour faire de la randonnée l’espace de quelques jours.

De nos jours, les deux gorges sont facilement accessibles, mais il est préférable d'avoir son propre moyen de transport. Vous pouvez toujours faire du stop jusqu’aux gorges, mais vous devrez attendre les berbères locaux qui vous feront monter dans des camions menant au sommet. Une fois là-haut, les températures seront plus fraîches, la vue étonnante et les gens charmants.

 

IMG_0003.JPG

IMG_0004.JPG

IMG_0006.JPG

IMG_0008.JPG

IMG_0011.JPG

IMG_0015.JPG

IMG_0017.JPG

IMG_0018.JPG

IMG_0019.JPG

IMG_0021.JPG

IMG_0023.JPG

IMG_0027.JPG

IMG_0028.JPG

IMG_0029.JPG

IMG_0030.JPG

 

IMG_0036.JPG

INCIDENT, APRES L'ORAGE, LA RIVIERE  A  DEGRADE LA ROUTE

 

IMG_0044.JPG

IMG_3735.jpg

IMG_3737.jpg

IMG_3739.jpg

IMG_3742.jpg

IMG_3743.jpg

 

IMPROVISATION DE TRANSPORT CAR LE CAR NE POUVAIT PAS PASSER AVEC LA ROUTE COUPEE

 

IMG_3745.jpg

IMG_3747.jpg

IMG_3749.JPG

IMG_3754.jpg

 

IMG_3759.jpg

IMG_3760.jpg

IMG_3761.jpg

 

UNE  SOURCE

IMG_3763.jpg

 

IMG_3766.jpg

 

ET LA TELEVISION QUI VIENT  AUX NOUVELLES

 

IMG_3767.jpg

 

ET ROSETTE EST SOLLICITEE

 

IMG_9990.JPG

 

LE RETOUR COMME A L'ALLEE

 

IMG_9992.JPG

 

 

 

 

 

TINGHRIR

                Découverte de Tinghir au Maroc 

La ville de Tinghir au Maroc possède certainemant l'oasis  avec la plus belle palmeraie du Maroc. Avec ses maisons traditionnelles en pisé couleur ocre, Tinghir constitue une étape plus agréable à mi chemin entre Ouarzazate et Er Rachidia. Elle sert également de point de départ pour de nombreuses expéditions en voiture 4x4 dans cette région du Maroc où les paysages sont à couper le souffle. La route est sinueuse et étroite, dans un état assez lamentable, mais elle offre une vue magnifique sur la palmeraie. Si vous vous arrêtez à un endroit d’où l’on voit particulièrement bien il y a de fortes chances que l’on essaie de vous vendre quelque chose, ne serait-ce qu’une photo en costume traditionnel avec un bébé chameau à côté. Laissez-vous tenter, ça vous fera un joli souvenir !

A faire: Les Gorges du Todra sont une immense crevasse de plus de trois cents mètres qui coupe en deux une masse montagneuse impressionnante. On laisse la voiture au parking à l’entrée et on remonte le fond le long de la rivière pour découvrir des vues grandioses à chaque détour des gorges. Par ailleurs, il y a quelques hôtels et même des restaurants, surtout à l’entrée.

En partant de Tinghir en direction de Ouarzazate, on passe par Boumalne-Dadès, une autre ville-oasis, et l’entrée de la Valée du Dadès bordée de belles kasbahs abandonnées. Mais ne vous contentez pas de suivre la RN (qui s’appelle P 32 ici). Prenez le temps de visiter les Gorges du Dadès. Elles sont facilement accessibles en voiture car il y a une route goudronnée qui les parcourt de bas en haut, en serpentant le long des pentes abruptes, au bord d’un précipice à vous faire tourner la tête (et surtout le volant). Parfois, on a du mal à monter même en première. Mais arrivés en haut, vous aurez le privilège d’admirer un paysage de conte de fée (genre Seigneur des Anneaux, plutôt que Blanche Neige), dangereux et fascinant à la fois. Bien qu’il soit possible de faire la boucle complète en rejoignant les Gorges du Todra, il faut pour cela disposer d’une voiture 4x4. En voiture de tourisme, il faut savoir faire demi-tour et redescendre vers Boulmane-Dadès 

Tinghir, ou Tinerhir (vieilli), située dans le centre-est marocain, au sortir du Haut Atlas et face Jbel Saghro, faisait partie de la province de Ouarzazate jusqu'en 2009; elle est depuis la capitale de la province de Tinghir (avec Boumalne, Kelaat M'Gouna, Assoul, Achbarou et Alnif).

Le nom de Tin-Ghir désignait initialement le lieu (tin) de la montagne "ighir" (épaule en tamazight), village de berbères musulmans au centre de l'oasis du Todgha. La ville proprement dite de Tineghir (Municipalité de Tinghir) compte 36 000 habitants tandis que l’oasis dans son ensemble totalise 86 500 habitants selon le recensement de 2004. Tineghir, tout comme la région de Ouarzazate, est peuplée d'Amazighs, ou "Berbères".

Au sortir des Gorges du Todgha, l’oued se fraie difficilement un passage sur les pentes sud du Haut Atlas (à Tizgui), puis débouche dans la grande plaine reliant la région de Ouarzazate au Tafilalt pour serpenter sur une vingtaine de kilomètres jusqu’à l'oued Ferkla.

La palmeraie de Todgha, très dense et très étendue, se compose uniquement des deux rives de l’oued Todgha; elle est irriguée par un réseau de canalisations appelées en berbère tirgwin (sg targa). Absorbée par un grand nombre de ces canaux d’irrigation, l’eau n’arrive généralement pas jusqu’au Ferkla, affluent duGhéris, sauf lors de fortes crues.

TINGHRIR.jpg

IMG_0046.JPG

IMG_0051.JPG

IMG_0055.JPG

IMG_0058.JPG

IMG_3594.jpg

IMG_3612.jpg

IMG_3613.jpg

IMG_3620.jpg

IMG_3648.jpg

IMG_3664.jpg

IMG_3725.jpg

IMG_3796.jpg

IMG_9802.JPG

IMG_9809.JPG

IMG_9810.JPG

IMG_9827.JPG

IMG_9914.JPG

IMG_9982.JPG


 

 

 

 

L'OASIS  DE  TANGHRIR

 

 

 

La vallée de todgha est une des plus belles Oasis du sud marocain, elle s'étend sur un peu plus de 30 Km sur 500 à 1500 m de large suivant l'oued (rivière) du même nom. Le nom de Tinghir en désignait initialement le centre administratif, mais il s'est peu à peu étendu pour regrouper tous les villages alentour et donner ce nom à toute la vallée. Tinghrir est une ville berbère (Chleuh) comme Tamtattouchte qui fait partie de la région de Ouarzazate, elle est surtout célèbre pour sa palmeraie luxuriante et ses fameuses gorges de todgha.

IMG_0037.JPG

IMG_0039.JPG

IMG_0040.JPG

IMG_0041.JPG

IMG_0042.JPG

IMG_3665.jpg

IMG_3669.jpg

 

IMG_3712.jpg

IMG_3684.jpg

 

 

 

IMG_9926.JPG


 

IMG_9929.JPG

IMG_9932.JPG

 

IMG_9942.JPG

IMG_9936.JPG

 

IMG_9944.JPG

IMG_9945.JPG

IMG_9950.JPG

IMG_9952.JPG

IMG_9953.JPG

 

IMG_9951.JPG

IMG_9957.JPG

 

19:14 Écrit par petitefleur-06 dans Voyage/Tourisme | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |

Commentaires

j'ai l'imprssion d'y avoire déjà vécue,quand par le plus grand des hazards je suis arrivée au Camping du Soleil je me suis sentie chez moi en famille, et quel paysage?!!!! tous les jours ça change ,le temps ,les couleurs,et toute cette chaleur humaine,un sourire un regard,comme je les aime,ça fait plusieurs année,qu'ils m'acceuillent comme des leurs et ça fait chaud au coeur,j'en ai trops à dire pourtant je connais le Maroc,j'y suis née!mais Tinghir pour moi c'est le Paradis

Écrit par : rhadija | 20.02.2011

Je suis contente de faire plaisir avec les photos moi aussi j'ai trouvé ce pays magnifique et j'y retournerai bien un jour avez vous un site ou un mail? amicalement

Écrit par : la vie en photos- riciotti | 20.02.2011

Les commentaires sont fermés.