081136 petitefleur gene110160
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21.04.2012

Château de Brie-Comte-Robert - 77

Le château de Brie-Comte-Robert est un château fort médiéval situé sur la commune de Brie-Comte-Robert dans le département de Seine-et-Marne, en régionÎle-de-France. Le château est situé à une trentaine de kilomètres au sud-est de Paris.

À la fin du xiie siècle, Robert de Dreux, frère du roi de France Louis VII, fonde la ville de Brie-Comte-Robert et y fait bâtir son château. Celui-ci est alors constitué d'un plan carré, flanqué de sept tours et ceinturé par des douves d'eau. Jeanne d'Évreux, héritière du château, fait entrer la ville de Brie-Comte-Robert dans l'enceinte duroyaume de France, par son mariage avec le roi Charles IV.

Avec la Fronde, qui a commencé en 1649, le château est pillé et partiellement détruit par les troupes royales commandées par le comte de Grancey, en 1750 les tours et les courtines furent détruites, seules la partie du premier étage et la tour Saint-Jean furent gardés. Le bâtiment est ensuite mis en vente en septembre 1793, soit 43 ans après, comme bien national.

La commune de Brie-Comte-Robert achète le château puis le revend à des particuliers. Les acheteurs vont faire raser ce qu'il reste de la tour Saint-Jean pour édifier une maison bourgeoise. La ville rachète le château, termine sa restauration en 1923 et le fait classer comme monument historique en 19251.

Depuis la création de l'association « Les Amis du Vieux Château de Brie-Comte-Robert » en 1982, des bénévoles s'emploient à des chantiers de fouilles, de restauration du patrimoine bâti et de mise en valeur du site. En 2003, les courtinessont remontées à plus de six mètres de hauteur, la tour de Brie est restaurée, la maison bourgeoise est détruite, et la tour Saint-Jean est partiellement reconstruite.

800px-Bie-comte_robert-chateau.jpg

Histoire

Moyen Âge

Le château au XIIème siècle.
Le château au xiie siècle.

Le château de Brie-Comte-Robert est construit à la fin du xiie siècle, alors que Robert Ier de Dreux, frère du roi Louis VII, est seigneur de Brie2. Le château est situé sur l'ancien domaine de Braia, propriété des évêques de Paris ; le roi Louis VI achète une partie du domaine, en 1137, pour son fils Robert Ier, qui devient ainsi le premier seigneur de Brie-Comte-Robert3. Le château reste dans la famille de Dreux jusqu'en 1254, puis passe à la famille de Châtillon. Par dots et héritages successifs, il échoit à Marguerite d'Artois, puis à sa fille Jeanne d'Évreux.

Jeanne d'Évreux, qui tient la châtellenie de Brie-Comte-Robert par héritage, devient l'épouse du dernier roi capétien direct, Charles IV le Bel. À la mort de celui-ci, en 1328, ses confortables revenus, en tant que douaire royal assis sur de nombreux fiefs en Brie et en Champagne, lui permettent de consacrer des sommes importantes à l'entretien et à l'amélioration de ses possessions propres, dont Brie-Comte-Robert. Elle fait faire d'importants travaux au château, comme l'attestent ses comptes conservés auxArchives nationales4.

Le château devient une résidence de prestige où tous les grands seigneurs du royaume, notamment les ducs de Bourgogne, n'hésitent pas à séjourner. En 1349, le mariage de Philippe VI de Valois et de Blanche d'Évreux-Navarre5, nièce de la reine Jeanne, y a lieu.

La dame de Brie fait, en particulier, aménager luxueusement la demeure seigneuriale située contre les courtines sud-ouest, sud-est et surtout nord-est. Elle fait construire une chapelle dédiée à saint Denis, accolée à la tour Saint-Jean, et dessiner de vastes jardins d'agrément. Jeanne d'Évreux meurt au château en 13716. À la fin du xive siècle, le château revient au domaine royal7, puis à la famille d'Orléans.

Le château devient une résidence de prestige où tous les grands seigneurs du royaume, notamment les ducs de Bourgogne, n'hésitent pas à séjourner. En 1349, le mariage de Philippe VI de Valois et de Blanche d'Évreux-Navarre5, nièce de la reine Jeanne, y a lieu.

La dame de Brie fait, en particulier, aménager luxueusement la demeure seigneuriale située contre les courtines sud-ouest, sud-est et surtout nord-est. Elle fait construire une chapelle dédiée à saint Denis, accolée à la tour Saint-Jean, et dessiner de vastes jardins d'agrément. Jeanne d'Évreux meurt au château en 13716. À la fin du xive siècle, le château revient au domaine royal7, puis à la famille d'Orléans.

Le château au XIVème siècle.
Le château au xive siècle.

Louis d'Orléans y mène une vie brillante (tournois, réceptions de grands seigneurs), mais, devant l'insécurité grandissante, il fait armer le château dès 1405. Après son assassinat par le duc de Bourgogne Jean sans Peur et la constitution du parti Armagnac (1407), le château passe sous le contrôle du parti Bourguignon, qui s'assure ainsi une étape sûre sur la route menant de Paris vers la Bourgogne.

En 1420, le passage de l'armée anglaise, en route pour Troyes, et le siège de Melun qui s'ensuit, amènent quelques désordres dans la ville, mais n'affectent pas le château. C'est à partir de 1429 que la ville est, « par quatre diverses fois en quatre ans », prise et reprise par les Français et les Anglais4. Le fait majeur reste toutefois le siège mis en place en septembre 1430 par le comteHumphrey Stafford, qui provoque d'immenses dégâts, tant dans la ville que dans le château. La place est rachetée par les Français en 1434 et rendue à son propriétaire, Charles d'Orléans. Son fils, le futur roi Louis XII, fait entrer le château dans le domaine royal8.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_de_Brie-Comte-R...

 

 

 

 

Le château en 2007 - Photo : Henri Gaud

L'ensemble des travaux de recherches archéologiques et de restauration est subventionné par la commune de Brie, le département, le Service du Patrimoine de Seine-et-Marne, la Région Ile-de-France, la Direction Régionale des Affaires Culturelles et la Direction Régionale de la Jeunesse et des Sports. Des mécènes aident à la réalisation de ce vaste projet, grâce à leur aide technique ou financière.

       

12:02 Écrit par petitefleur-06 dans CONSTRUCTION | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.