081136 petitefleur gene110160
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30.11.2011

Diner de Gala dans un cadre magnifique à Ephèse

théatre.jpg

Le théâtre

Cette construction monumentale en marbre mesure 145 mètres de large pour un auditorium de 30 mètres de haut. La construction de celui encore visible aujourd’hui commença à l’époque hellénistique et se termine à l’époque romaine. Toutefois, tout comme l’Artémision, l’édifice hellénistique a été bâti sur la base du théâtre plus ancien, qui servit à l’époque classique. La scène de 25 mètres sur 40 et l’auditorium pouvait accueillir jusqu’à 24 000 personnes

.

3 SEPAM 001 (146).jpg

3 SEPAM 052.jpg

3 SEPAM 053.jpg

3 SEPAM 054.jpg

3 SEPAM 061.jpg

3 SEPAM 066.jpg

3 SEPAM 067.jpg

29.11.2011

Ephèse (Efes) TURQUIE

La Turquie offre un éventail de curiosités, présente des paysages époustouflants et une infinité de trésors archéologiques. C'est le pays des 1001 nuits: une destination de rêve offrant féerie, culture et histoire. Et parmi les sites archéologiques, il y a EPHESE, la célèbre ville antique.

L'ancienne ville d' Ephèse (Efes) et les sites archéologiques voisins (Basilique de St-Jean, le temple d'Artémisla Maison de la Vierge) sont facilement accessibles depuis les lieux de villégiatures des les côtes classque et égéenne comme Kusadasi ou Bodrumpar exemple.
Le site d'Ephèse mérite vraiment le détour: située près de la ville de Selçuk, la ville antique est d'un grand intérêt par ses vestiges et les travaux de restauration. 
La ville hellénistique et romaine, est la partie la mieux conservée et la mieux dégagée du site.
Les monuments les plus remarquables en sont : le théâtre, la bibliothèque de Celsius, la rue des Courètes, le temple d’Hadrien, les thermes de Scholastikia...

 

EPHESUS (EFES) 

[Resim: map1q.jpg]

Cet article est sur ​​la ville antique de l'Anatolie. Pour la ville dans le sud des États-Unis, voir Ephèse, en Géorgie.Pour les homonymes de l'Efes mot turc, voir Efes. Ephèse (Ancient Ἔφεσος grec, turc Efes) est une ancienne ville verte, et plus tard une grande ville romaine, sur la côte ouest de l'Asie Mineure, près de l'actuelle Selçuk, Izmir, Turquie. Il était l'un des douze villes de la Ligue ionienne à l'époque classique grecque. Dans la période romaine, il a été pendant de nombreuses années la deuxième ville de l'Empire romain, derrière Rome, capitale de l'empire.Ephèse avait une population de plus de 250.000 dans le 1er siècle, en Colombie-Britannique qui a également fait le deuxième plus grande ville dans le monde. 

La ville était célèbre pour le Temple d'Artémis (achevé vers 550 avant JC), l'une des Sept Merveilles du Monde Antique. Le temple a été détruit en 401 après JC par une foule menée par Saint- Saint Jean Chrysostome.L'empereur Constantin I reconstruit une grande partie de la ville et érigé de nouveaux bains publics. La ville a de nouveau été partiellement détruite par un tremblement de terre en 614 après JC. L'importance de la ville comme un centre commercial a été diminué par le port ensablé lentement par la rivière Caystre (le Méandre). 

Ephèse était l'une des sept églises d'Asie qui sont cités dans le Livre de l'Apocalypse Chapitre Deux ils ont été félicités pour leur Revelation.In travail par Jésus, au point d'épuisement, leur persévérance et leur réticence à écouter les faux enseignants de leur journée . Jésus ne contenir qu'une chose contre eux ... "vous avez abandonné ton premier amour." (Segond) leurs fidèles le christianisme était devenu un rituel, mais pas une relation d'amour pour le Seigneur. L'Evangile de Jean peut avoir été écrit ici. Il est également le site du cimetière de gladiateurs une grande ». 


La ville était célèbre pour le Temple d'Artémis (achevé vers 550 avant JC), l'une des Sept Merveilles du Monde Antique. Le temple a été détruit en 401 après JC par une foule menée par Saint- Saint Jean Chrysostome.L'empereur Constantin I reconstruit une grande partie de la ville et érigé de nouveaux bains publics. La ville a de nouveau été partiellement détruite par un tremblement de terre en 614 après JC. L'importance de la ville comme un centre commercial a été diminué par le port ensablé lentement par la rivière Caystre (le Méandre). 

Ephèse était l'une des sept églises d'Asie qui sont cités dans le Livre de l'Apocalypse Chapitre Deux ils ont été félicités pour leur Revelation.In travail par Jésus, au point d'épuisement, leur persévérance et leur réticence à écouter les faux enseignants de leur journée . Jésus ne contenir qu'une chose contre eux ... "vous avez abandonné ton premier amour." (Segond) leurs fidèles le christianisme était devenu un rituel, mais pas une relation d'amour pour le Seigneur. L'Evangile de Jean peut avoir été écrit ici. Il est également le site du cimetière de gladiateurs une grande ». 

Site archéologique d'aujourd'hui se trouve à 3 kilomètres au sud de la ville de Selçuk, dans le district de Selçuk d'Izmir, en Turquie. Les ruines d'Ephèse sont une attraction touristique prisée des visiteurs internationaux et locaux, en partie grâce à l'aéroport Adnan Menderes et via leur accès facile à partir du port de Kusadasi. 

Histoire 

Néolithique 

La zone environnante Ephèse était déjà habitée au Néolithique (environ 6000 avant JC), comme cela a été révélé par les fouilles du tumulus à proximité (buttes artificielles connu comme dit) de Arvalya et Çukuriçi. 

L'âge du bronze 

Les fouilles de ces dernières années a mis au jour par les premiers établissements d'âge du bronze à la Colline Ayasuluk. En 1954, un lieu de sépulture de l'époque mycénienne (1500-1400 avant J.-C.) avec des pots en céramique a été découverte à proximité des ruines de la basilique de Saint- John.This a été la période de l'expansion mycénienne lorsque le Achaioi / Ἀχαιοί (comme ils ont été appelés par Homère) installés dans les cours de 14e et 13e siècles avant JC Ahhiyawa. Les spécialistes croient que Ephèse a été fondée sur le règlement des Apasa (ou Abasa), un bronze à l'âge mentionné dans la ville du 14ème siècle avant JC sources hittites comme la terre des Ahhiyawa. 

http://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=tr&...

POUR LA SUITE DE  L'ARTICLE

éphèse.jpg

éphèse (1).jpg

éphèse (2).jpg

éphèse (3).jpg

éphèse (4).jpg

éphèse (5).jpg

éphèse (6).jpg

éphèse (7).jpg

éphèse (8).jpg

éphèse (9).jpg

éphèse (10).jpg

éphèse (11).jpg

éphèse (12).jpg

éphèse (13).jpg

éphèse (14).jpg

éphèse (15).jpg

éphèse (16).jpg

éphèse (17).jpg

éphèse (18).jpg

éphèse (19).jpg

éphèse (20).jpg

éphèse (21).jpg

éphèse (22).jpg

éphèse (24).jpg

éphèse (25).jpg

éphèse (26).jpg

éphèse (27).jpg

éphèse (28).jpg

éphèse (29).jpg

éphèse (30).jpg

éphèse (31).jpg

éphèse (32).jpg

éphèse (33).jpg

éphèse (34).jpg

éphèse (35).jpg

éphèse (36).jpg

éphèse (37).jpg

éphèse (38).jpg

éphèse (39).jpg

éphèse (40).jpg

éphèse (41).jpg

éphèse (42).jpg

éphèse (43).jpg

éphèse (44).jpg

éphèse (45).jpg

éphèse (46).jpg

éphèse (47).jpg

éphèse (48).jpg

éphèse (49).jpg

éphèse (50).jpg

éphèse (51).jpg

éphèse (52).jpg

éphèse (53).jpg

éphèse (54).jpg

éphèse (55).jpg

éphèse (56).jpg

éphèse (57).jpg

éphèse (58).jpg

éphèse (59).jpg

éphèse (60).jpg

éphèse (61).jpg

éphèse (62).jpg

éphèse (63).jpg

éphèse (64).jpg

éphèse (65).jpg

éphèse (66).jpg

éphèse (67).jpg

éphèse (68).jpg

éphèse (69).jpg

éphèse (70).jpg

éphèse (71).jpg

éphèse (72).jpg

éphèse (73).jpg

éphèse (74).jpg

éphèse (75).jpg

éphèse (76).jpg

éphèse (77).jpg

éphèse (78).jpg

le site couleurs d'hiver

 

 

architecture,tourisme,voyage,photos

 

architecture,tourisme,voyage,photos

 

architecture,tourisme,voyage,photos

 

architecture,tourisme,voyage,photos

 

architecture,tourisme,voyage,photos

 

architecture,tourisme,voyage,photos

 

architecture,tourisme,voyage,photos

 

architecture,tourisme,voyage,photos

 

architecture,tourisme,voyage,photos

 

architecture,tourisme,voyage,photos

 

architecture,tourisme,voyage,photos

 

architecture,tourisme,voyage,photos

 

architecture,tourisme,voyage,photos

 

architecture,tourisme,voyage,photos

 

architecture,tourisme,voyage,photos

 

architecture,tourisme,voyage,photos

 

architecture,tourisme,voyage,photos

 

architecture,tourisme,voyage,photos

 

architecture,tourisme,voyage,photos

 

architecture,tourisme,voyage,photos

 

architecture,tourisme,voyage,photos

 

architecture,tourisme,voyage,photos


26.11.2011

En route pour un circuit en Turquie

carte-turquie.jpg

découverte de la turquie,visite archéologique

La Turquie, en forme longue la République de Turquie ou la République turque, enturc Türkiye et Türkiye Cumhuriyeti prononciation, est un pays situé aux confins de l'Asie et de l'Europe. Elle a des frontières avec la Grèce, la Bulgarie, la Géorgie, l'Arménie, l'Azerbaïdjan (Nakhitchevan), l'Iran, l'Irak et la Syrie. Il s'agit d'une république parlementairedont la langue officielle est le turc. La Turquie est bordée au nord par la Mer Noire, à l'ouest par la Mer Égée et au sud par la partie orientale de la mer Méditerranée : le bassin Levantin. La Thrace orientale (Europe) et l'Anatolie (Asie) sont séparés par la Mer de Marmara et les détroits du Bosphore à l'est et des Dardanelles à l'ouest (ces trois bras de mer forment ce qu'on appelle les Détroits).

La Turquie est considérée comme faisant partie parfois de l'Europe, parfois de l'Asie. Par sa localisation géographique, à cheval sur deux continents, au carrefour des axes Russie - Méditerranée et Balkans - Moyen-Orient, sur l'antique route de la soie, aujourd'hui sur le tracé d'oléoducs d'importance stratégique, la Turquie a toujours été un carrefour d'échanges économiques, culturels et religieux. Elle a fait le lien entre l'Orient et l'Occident, d'où sa position géostratégique de premier plan qui se renforce au vu des événements politiques qui secouent tant le Moyen-Orient que le marché des hydrocarbures ou les tensions liées au problème de l'eau.

La Turquie moderne, fondée sous l'impulsion de Mustafa Kemal en 1923 sur les ruines de l'Empire ottoman défait par la Première Guerre mondiale, est une république démocratique, unitaire, constitutionnelle et laïque. Depuis lors, elle n'a eu de cesse de se rapprocher de l'Occident en se joignant, par exemple, à des organisations de coopération : l'OTAN, l'OCDE, l'OSCE, le Conseil de l'Europe ou le G20. La Turquie est officiellement candidate depuis 1963 à l'entrée dans la Communauté économique européenne (CEE), l'actuelleUnion européenne (UE), avec qui elle a conclu un accord d’union douanière en 1995, en vigueur depuis 1996. Les négociations pour l'entrée de la Turquie dans l'UE sont officiellement en cours depuis 2005. Parallèlement, la Turquie a su conserver des liens privilégiés avec les pays à population majoritairement musulmane comme elle, ainsi qu'avec le Moyen-Orient et l'Asie centrale en participant notamment à l'Organisation de la conférence islamique, l'Organisation de Coopération Économique, et le Conseil turcique.

La langue officielle est le turc, mais le kurde et le zazaki sont parlés par les Kurdes et lesZazas, qui représentent 18% de la population.

L'Empire seldjoukide et les premiers Turcs d'Anatolie

 

Les Turcs, à l'origine peuple nomade originaire d'Asie, des plaines de Mongolie à celles de l'Asie centrale, ont connu un vaste et continu mouvement d'émigration vers l'ouest. Organisés en tribus et en fédérations de tribus non exclusivement turques, ils ont constitué au cours du temps des royaumes (comme celui des Göktürk ou Turcs Célestes) plus ou moins vastes et plus ou moins durables. La première fois que l'histoire retient le nom des Turcs au Moyen-Orient, c'est en tant que mercenaires des califes abbassides, qu'ils dirigent de fait dès le xe siècle. Les Seldjoukides, des Turcs Oghouz, fondent un empire qui s'étend de l'Anatolie jusqu'aux plaines d'Asie centrale. Les invasions mongoles deGengis Khan achèvent l'Empire seldjoukide, déjà mis à mal par ses luttes internes et par les Croisades.

Fichier:Celsus-Bibliothek2.jpg

 

ephèse


Fichier:Marmaris TURKEY.JPG

 

MarmarisRégion égéenne


Fichier:Arnavutkoy-SA400006.jpg

 

ArnavutköyRégion de Marmara.


Fichier:Pasaport Quay in Izmir.jpg


İzmir est un bastion du laïcisme.

 

Fichier:DolmabahceMainGate.JPG

 

Une des portes principales du Palais de Dolmabahçe

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Turquie

 

 

Saint-Jean (Yahya Aziz) Kilisesi / L'église Saint-Jean
 
 
  Saint-Jean (Yahya Aziz) Kilisesi / L'Eglise de St. John photo Marker, Cliquez pour pleine grandeur
Par Richard E. Miller, le 22 mai 2011
 
 
1. Saint-Jean (Yahya Aziz) Kilisesi / L'Eglise de St. John Marker
 

Inscription.
[Colonne de gauche: le texte en turc ] 
[Colonne de droite: le texte en anglais ]Selon les sources écrites, la basilique avec toit en bois qui comprend la tombe de St. John était dans une mauvaise situation au 6e siècle après JC.L'empereur Justinien (527-565 après JC) et de la reine Théodora construit à la place de l'église de six coupoles dont les ruines sont visibles aujourd'hui. Cette église, qui est cruciforme et mesure 130 par 65 mètres, a été l'une des structures les plus impressionnantes religieuses construits après Temple d'Artemis à Ephèse. Depuis qu'elle a joué un rôle important dans les pèlerinages chrétiens du moyen âge, il atteint le statut d'une «Église de la croix". Selon des sources littéraires, la structure avait besoin de réparation au XIIe siècle. Lorsque Ephèse est tombé aux mains des Turcs après 1304, une partie de l'église fut transformée en mosquée. Un violent séisme il s'est stabilisé en 1365-1370. Les fouilles de l'église et ses environs ont continué depuis 1921-1922 par Sotiriou.En 1927-1930, l'Institut archéologique autrichien a terminé les fouilles à l'intérieur. Musée archéologique d'Ephèse Direction du Ministère de la Culture fouillé et restauré les bâtiments environnants et fortifications entre 1960-2006. Travaux d'excavation et de restauration sont menées par une équipe de l'Université de Pamukkale depuis 2007 avec l'autorisation du ministère de la Culture et du Tourisme.

 

 
  Saint-Jean (Yahya Aziz) Kilisesi / L'Eglise de St. John photo Marker, Cliquez pour pleine grandeur
Par Richard E. Miller, le 22 mai 2011
 
 
2. Saint-Jean (Yahya Aziz) Kilisesi / L'Eglise de St. John Marker
- Près du plan de l'église de sol d'origine.
 
Kültür ve Turizm Bakanligi & Pamukkale Üniversitesi Ayasuluk Tepesi Ve Saint-Jean ANITI Kazisi


 
Erigé par TC Kültür ve Turizm Bakanligi & Pamukkale Üniversitesi Ayasuluk Ve Tepesi Saint-Jean ANITI Kazisi. Lieu. 37 ° 57,156 'N, 27 ° 22,066' E. Marker est en Selcuk, Izmir Province, à Selçuk district. Marker peut être atteint de Saint-Jean-ouest Caddisi de 2013 Sokak. Cliquez pour voir la carte . Marker est sur ​​les motifs de la basilique de Saint-Jean du site, monté parmi les ruines près de l'abside de l'ancienne église du nord. Marker est dans ce domaine un bureau de poste: Selcuk, Izmir Province 35 920, en Turquie. D'autres marqueurs à proximité. Au moins six autres marqueurs sont à 6 km de ce marqueur, à vol d'oiseau. St- Jean'in (Aziz Yahya) Ve Kimliği Hayati / La Vie de Saint-Jean (à quelques pas de ce marqueur); La Basilique de Saint-Jean (environ 90 mètres, en ligne directe); Voie processionnelle (environ 2,7 kilomètres); Le Grand Théâtre (environ 2,7 kilomètres); La bibliothèque de Celsus (environ 2,8 km de là);dernière maison de la Vierge, la Mère de Jésus-Christ . (approx. 5.4 km de là) . mots-clés supplémentaires archéologie ; Ayasuluk; Ayasoluk Colline

 
 
 
  Saint-Jean (Yahya Aziz) Kilisesi / L'Eglise de St. John photo Marker, Cliquez pour pleine grandeur
Par Richard E. Miller, le 22 mai 2011
 
 
3. Saint-Jean (Yahya Aziz) Kilisesi / L'Eglise de St. John Marker
- Close-up sur une photo aérienne reflétant aperçu de l'église cruciforme parmi les ruines antiques d'aujourd'hui.
 
 
 
  Saint-Jean (Yahya Aziz) Kilisesi / L'Eglise de St. John photo Marker, Cliquez pour pleine grandeur
Par Richard E. Miller, le 22 mai 2011
 
 
4. Saint-Jean (Yahya Aziz) Kilisesi / L'Eglise de St. John Marker
- Close-up d'un modèle de l'ancienne basilique de Saint-Jean.
 

 

L'entrée principale de la basilique de Saint-Jean du site - Roman portail, mur sud photo, cliquez sur pour la taille complète

 L'entrée principale de la basilique de Saint-Jean du site - Roman portail, mur sud



 

 

 

3 SEP MAT 001.jpg

 

3 SEP MAT 002.jpg

3 SEP MAT 003.jpg

3 SEP MAT 010.jpg

3 SEP MAT 012.jpg

3 SEP MAT 014.jpg

3 SEP MAT 018.jpg

3 SEP MAT 020.jpg

3 SEP MAT 022.jpg

3 SEP MAT 023.jpg

3 SEP MAT 028.jpg

3 SEP MAT 032.jpg

3 SEP MAT 033.jpg

3 SEP MAT 034.jpg

3 SEP MAT 038.jpg

3 SEP MAT 040.jpg

3 SEP MAT 042.jpg

IMG_4148.jpg

IMG_4156.jpg

IMG_4157.jpg

IMG_4158.jpg

IMG_4161.jpg

IMG_4165.jpg

IMG_4170.jpg

IMG_4173.jpg

IMG_4176.jpg

IMG_5930.jpg

IMG_5933.jpg

IMG_5934.jpg

IMG_5935.jpg

IMG_5937.jpg

IMG_5939.jpg

IMG_5940.jpg

IMG_5954.jpg

IMG_5956.jpg

IMG_5960.jpg

IMG_5962.jpg

IMG_5963.jpg

IMG_5967.jpg

IMG_5968.jpg

IMG_5971.jpg

  La forteresse de Selçuk

IMG_5976.jpg

IMG_5978.jpg

 

découverte de la turquie,visite archéologique

découverte de la turquie,visite archéologique

découverte de la turquie,visite archéologique

découverte de la turquie,visite archéologique

découverte de la turquie,visite archéologique

découverte de la turquie,visite archéologique

23.11.2011

Au marché de Selçuk Marché et cuisine turcs

http://album.aufeminin.com/album/see_128356/Marche-et-cui...

 

Turquie > Égée du Sud > Selçuk > Marché de Selçuk
Le marché de Selçuk est l’un des plus agréables de cette partie de la Turquie. Il est peu fréquenté des touristes mais très apprécié des Turcs qui se ravitaillent auprès des producteurs de la région. Fruits, légumes, épices diffusent un doux parfum dans l’air.
À une cinquantaine de kilomètres d’Izmir, s’élève la commune de Selçuk, c’est sur son territoire qu’on peut visiter les célèbres ruines d'Éphèse (Efes en turc). Quant vous aurez sacrifié au passage obligé dans ce qui reste de la basilique Saint-Jean (détruite par l’armée de Tamerlan en 1402), visité la maison où, dit-on, la Vierge Marie aurait passé ses dernières années en compagnie de saint Jean, vu la mosquée Isa Bey et la forteresse de la ville, je vous suggère de vous rendre au marché de Selçuk, l’un des plus beaux à mon avis de la côte égéenne, en cela qu’il y a fort peu de touristes et beaucoup de Turcs qui viennent s’y ravitailler auprès des producteurs de la région. Si mes souvenirs sont bons, le marché a lieu le samedi.

Les produits éclatent de fraîcheur. Fruits, légumes, épices, bulgur, noix, œufs, fromages et yaourts, artistement présentés la plupart du temps, se disputent l’honneur d’être achetés. La place bruisse des conversations et embaume du parfum des épices. Autour les cafés se remplissent pour un thé, une partie de tavla (backgammon version turque), voire un repas…

Un peu plus loin, les dolmus (taxis collectifs) attendent leur cargaison de passagers et de paniers remplis.

Si vous êtes à Selçuk à la mi-janvier, ne loupez pas les combats de chameaux (sans effusion de sang) ponctués d’une lancinante musique…

IMG_6006.jpg

Les grandes gourmandes du groupe 

3 SEP MAT 041.jpg

 

3 SEP MAT 044.jpg

IMG_4181.jpg

 

IMG_4182.jpg

 

IMG_4184.jpg

 

IMG_4185.jpg

 

IMG_4186.jpg

 

IMG_4187.jpg

 

IMG_4188.jpg

 

IMG_4188.jpg

 

IMG_4189.jpg

 

IMG_4191.jpg

 

IMG_5992.jpg

 

IMG_5995.jpg

IMG_5996.jpg

 

IMG_5997.jpg

 

IMG_5998.jpg

 

IMG_6001.jpg

 

IMG_6002.jpg

 

IMG_6003.jpg

 

IMG_6004.jpg


19:26 Écrit par petitefleur-06 dans Blog, COMMERCE, Voyage/Tourisme | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

19.11.2011

Montréal au décollage

IMG_3617.jpg

IMG_3618.jpg

IMG_3621.jpg

IMG_3622.jpg

IMG_3623.jpg

IMG_3624.jpg

IMG_3625.jpg

IMG_3630.jpg

Via  la  france


La ville de Montréal - Canada

Fichier:Montreal City Hall Jan 2006.jpg

Hotel  de  ville  de  Montréal

 Fichier:Mont.jpg

 

Vue du port et du centre-ville de Montréal


 

Montréal est la métropole du Québec au Canada. Elle est le centre de la culture et des affaires de la province. Le Vieux-Montréal a été déclaré arrondissement historique en 1964.

 

La ville est située sur l'île de Montréal, dans l'archipel d'Hochelaga, en bordure duSaint-Laurent, à proximité de l'Ontario et des États-Unis.

 

Montréal a accueilli l’Exposition universelle de 1967 et les Jeux olympiques d'été de 1976. Elle est l'hôte annuel du Festival des films du monde de Montréal, du Festival international de jazz de Montréal, du festival Juste pour rire, du Festival Montréal en lumière et du Grand Prix de Formule 1 du Canada. Le club de hockey desCanadiens de Montréal y a élu domicile dès sa création en 1909.

 

Montréal est considérée comme la deuxième ville francophone dans le monde aprèsParis (2,1 millions de personnes) et est la seule métropole francophone enAmérique du Nord. Sa population est plus du triple de celle de Québec, la capitale de la province.

 

En 2010, la ville comptait 1 692 080 habitants, et son agglomération près de 4 millions. En 2006, environ 52,4 % de sa population était de culture et de langue française, 32,4 % était de culture et de langue autre que le français et l'anglais et 12,5 % était de culture et de langue anglaise, faisant de Montréal une ville interculturelle.

 

Le nom de Montréal se prononce  en français québécois et  en français de France.

Toponymie

Article détaillé : Mont Royal.
Gravure de Pierre-Charles Canot illustrant Montréal et le mont Royal depuis le fleuve Saint-Laurent au xviiie siècle

Le nom Montréal provient de Mons realis, c'est-à-dire mont Royal en latin.

C’est l’explorateur français Jacques Cartier, lors de son second voyage en Amérique, qui baptise la montagne qui surplombe aujourd'hui la ville. Dans son récit de voyage, il raconte : « Et parmi ces campagnes est située et assise la ville d’Hochelaga près d’une montagne aux alentours labourés et fort fertiles et sur laquelle on voit fort loin. Nous nommâmes cette montagne le mont Royal20. »

Bien que le premier établissement français sur l’île porte le nom de Ville-Marie, c’est le nom Montréal qui devient l’appellation de facto de la ville à partir du xviie siècle; plusieurs cartes en témoignent21.

Le nom devient officiel le 31 mars 1831, date d’incorporation de la Ville de Montréal.

 

Montréal souterrain

Article connexe : Montréal souterrain.
Le RÉSO, la ville intérieure de Montréal, vue d’entre les métros Peel et McGill

Le Montréal souterrain (RÉSO), ou ville intérieure, est une alternative urbaine populaire aux extrêmes climatiques de l’hiver froid et de l’été humide. En effet, Montréal possède plus de 30 kmde passages piétonniers souterrains permettant de se rendre aux principaux attraits et bâtiments du centre-ville (de la station Lucien-L'Allier (métro de Montréal) jusqu'au Complexe des sciences Pierre-Dansereau de l'UQAM) sans jamais s’exposer aux intempéries. Il constituerait le plus grand réseau souterrain au monde 

 

canada 296_New1.jpg

canada 299_New1.jpg

canada 297_New1.jpg

canada 298_New1.jpg

canada 300_New1.jpg

canada 301_New1.jpg

canada 302_New1.jpg

canada 303_New1.jpg

canada 304_New1.jpg

canada 305_New1.jpg

canada 306_New1.jpg

canada 309_New1.jpg

canada 371_New1.jpg

canada 373_New1.jpg

canada 375_New1.jpg

canada 377_New1.jpg

canada 378_New1.jpg

canada 389_New1.jpg

canada 391_New1.jpg

canada 374_New1.jpg

Enseignes  de Montréal

canada 328_New1.jpg

canada 336_New1.jpg

 

canada 340_New1.jpg

 

canada 342_New1.jpg

 

canada 343.jpg

 

canada 344_New1.jpg

 

canada 364_New1.jpg

 

IMG_2538.jpg

 

IMG_2539.jpg

 

IMG_2540.jpg

 

IMG_2541.jpg

 

 

IMG_2542.jpg

 

IMG_2543.jpg

 

IMG_2544.jpg

 

IMG_2545.jpg

 

IMG_2547.jpg

une ballade dans Montréal

 

canada 261_New1_New1.jpg

 

canada 270_New1.jpg

 

canada 271_New1.jpg

 

canada 272_New1.jpg

 

canada 273_New1.jpg

 

canada 274_New1.jpg

 

canada 275_New1.jpg

 

canada 278_New1.jpg

 

canada 282_New1.jpg

 

canada 286_New1.jpg

 

canada 287_New1.jpg

 

canada 288_New1.jpg

 

canada 292_2New1.jpg

 

canada 293_New1.jpg

 

canada 295_New1.jpg

 

canada 313_New1.jpg

 

canada 316_New1.jpg

 

canada 320_New1.jpg

 

canada 322_New1.jpg

 

canada 324_New1.jpg

 

canada 325.jpg

 

canada 330.jpg

 

canada 331.jpg

 

canada 332_New1.jpg

 

canada 333_New1.jpg

 

canada 337_New1.jpg

 

canada 338_New1.jpg

 

canada 339_New1.jpg

 

canada 345_New1.jpg

 

canada 348_New1.jpg

 

canada 349_New1.jpg

 

canada 351_New1.jpg

 

canada 352_New1.jpg

 

canada 353_New1.jpg

 

canada 354_New1.jpg

 

canada 355_New1.jpg

 

canada 357_New1.jpg

 

canada 359_New1.jpg

 

canada 360_New1.jpg

 

canada 361_New1.jpg

 

canada 362_New1.jpg

 

canada 363_New1.jpg

 

canada 365_New1.jpg

 

canada 366_New1.jpg

 

canada 368_New1.jpg

 

canada 369_New1.jpg

 

canada 381_New1.jpg

canada 384_New1.jpg

canada 385_New1.jpg

canada 386_New1.jpg

canada 387_New1.jpg

canada 388_New1.jpg

canada 394_New1.jpg

IMG_2497.jpg

IMG_2499.jpg

IMG_2506.jpg

IMG_2509.jpg

IMG_2510.jpg

IMG_2511.jpg

IMG_2512.jpg

IMG_2514.jpg

IMG_2515.jpg

IMG_2516.jpg

IMG_2517.jpg

IMG_2520.jpg

IMG_2521.jpg

IMG_2522.jpg

IMG_2532.jpg

IMG_2533.jpg

IMG_2534.jpg

IMG_2548.jpg

IMG_2561.jpg

IMG_3533.jpg

IMG_3534.jpg

IMG_3535.jpg

IMG_3536.jpg

IMG_3538.jpg

IMG_3539.jpg

IMG_3541.jpg

IMG_3542.jpg

IMG_3547.jpg

IMG_3575.jpg

IMG_3579.jpg

IMG_3608.jpg

IMG_3611.jpg

IMG_3613.jpg

IMG_3614.jpg

IMG_3549.jpg

 

 

 

14.11.2011

Visite historique de Val Jalbert - Québec

UN VOYAGE AU CŒUR DES ANNÉES 20

AUTHENTIQUE VILLE DE COMPAGNIE

Taille du texte 

Vous serez plongés au cœur des années 20, dans un authentique village de compagniequi compte une quarantaine de bâtiments d’origine. Le couvent-école, le magasin général et le moulin à papier regorgent de secrets qui vous seront racontés par une foule de colorés personnages. Ici, l’Histoire s’anime!

En famille, entre amis ou en groupe, venez découvrir comment les gens vivaient dans ce village ultra-moderne où, vingt-cinq ans cinq avant le reste du Québec, ses habitants profitaient de l’électricité et de l’eau courante. Affrontez la puissante chute Ouiatchouan, plus haute que celles du Niagara, en posant les pieds sur notre nouveau belvédère spectaculaire avec plate-forme en verre, en plein cœur de la chute. Profitez des nombreux circuits de visite, des plus classiques aux plus technos, et des activités culturelles, sportives et récréatives qui vous y attendent.

CIRCUITS DE VISITE

Visite commentée en «Balade»

 

Pas le temps de s’ennuyer à bord du trolleybus à l’ancienne, où vous pourrez entendre une panoplie d’histoires véridiques et d’anecdotes savoureuses sur le travail des ouvriers, l’histoire de la région et la vie quotidienne au village. Votre guide-chauffeur est bien informé! Il vous révélera tout sur l’âge d’or de Val-Jalbert, la fermeture du village, son abandon, sa conservation. À travers la quarantaine de bâtiments d’origine, plusieurs maisons où le temps a fait son œuvre montrent l’importance du travail de réfection et de valorisation du patrimoine architectural et culturel qui a été fait sur le site. La promenade vous mènera jusqu’au pied de la chute Ouiatchouan, qui se déverse tout près du moulin à pulpe. Les visiteurs à l’œil averti peuvent y voir la province de Québec! Un arrêt vous permettra de gravir les marches jusqu’au nouveau belvédère, avec plate-forme vitrée, au cœur de la chute.

 

Musées et centres d'interprétation
Les incontournables

 

Un voyage au cœur des années 20

Remontez le temps dans une authentique ville de compagnie comptant une quarantaine de bâtiments d’origine. Vous serez imprégné par l’esprit de ce lieu énigmatique figé en 1927. Le couvent-école, le magasin général, le bureau de poste, les maisons abandonnées et le moulin de pulpe regorgent de secrets qui vous seront révélés par une foule de personnages colorés. Ici, l’histoire s’anime!

Suivez le récit éloquent des villageois de Val-Jalbert. Ils vous transporteront au cœur de la vie communautaire remplie d’espoir de ce village ultramoderne des années 20 qui, vingt-cinq ans avant le reste du Québec, profitait de l’électricité et de l’eau courante.

À pied, GPS à la main ou en trolleybus, profitez des nouveaux circuits de visite, des plus classiques au plus technos, et des activités culturelles et familiales qui vous attendent.

Vous serez impressionné par la majesté de la chute Ouitachouan, plus haute que celle du Niagara. 
Le nouveau belvédère avec plate-forme de verre, en plein cœur de la chute, vous procurera un point de vue spectaculaire absolument inoubliable. Montez à bord du téléphérique qui vous transportera en quelques instants au sommet de la montagne et découvrez un panorama à couper le souffle.

L’histoire continue de s’écrire… 15 millions d’investissement : une nouvelle zone d’accueil, une nouvelle présentation multimédia, davantage d’animation, un géorallye familial, un studio de photographies à l’ancienne et des circuits d’interprétation rehausseront votre expérience. Dormez dans des chambres entièrement rénovées, où le contemporain côtoie les années 20.  Échantillonnez la cuisine régionale dans le nouveau décor du restaurant du moulin.

promenade dans le site du Val Jalbert

à l'entrée du site promenade en wagon aménagé

canada 002.jpg

canada 003_New1.jpg

 

canada 004.jpg

on parcourt le chemin des écoliers

canada 006.jpg

 

canada 012.jpg

 

canada 112.jpg

 

canada 122.jpg

circuit effectué dans le site

 

IMG_2479.jpg

c'est parti pour la ballade

canada 207_New1.jpg

 

canada 118.jpg

 

IMG_2405.jpg

 

IMG_2406.jpg

 

IMG_2411.jpg

 

canada 075.jpg

canada 053.jpg

 

canada 099.jpg

 

canada 079.jpg

 

canada 071.jpg

cette chutte d'eau a été utilisée pour produire du courant électrique à une

fabrique de pate à papier

 

canada 017.jpg


photo d'époque lors du fonctionnement de l'usine

 

canada 020.jpg

 

canada 021.jpg

 

canada 024.jpg

canada 036.jpg

 

 

 






00:42 Écrit par petitefleur-06 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

13.11.2011

Les camions au Canada

canada 383.jpg

canada 384.jpg

canada 385.jpg

canada 386.jpg

canada 387.jpg

canada 388.jpg

canada 390.jpg

canada 391.jpg

canada 392.jpg

canada 393.jpg

canada 394.jpg

canada 395.jpg

canada 396.jpg

canada 397.jpg

canada 398.jpg

canada 399.jpg

IMG_9655 - Copie.jpg

IMG_9656 - Copie.jpg

IMG_9657.jpg

 

ça  roule.................. et c'est beau 


Le zoo de Saint Félicien - la vie à l'ancienne - Québec

 

canada 111.jpg

canada 112.jpg

canada 135.jpg

canada 136.jpg

canada 137.jpg

canada 144.jpg

canada 145.jpg

canada 146.jpg

canada 147.jpg

canada 148.jpg

canada 149.jpg

canada 157.jpg

canada 213.jpg

canada 214.jpg

canada 216.jpg

canada 217.jpg

IMG_1306.jpg

IMG_1307.jpg

IMG_1308.jpg

IMG_1309.jpg

IMG_1310.jpg

IMG_1311.jpg

IMG_1318.jpg

IMG_1362.jpg

IMG_1363.jpg

IMG_1364.jpg

IMG_1365.jpg

IMG_1366.jpg

IMG_1368.jpg

IMG_1381.jpg

IMG_1419.jpg

 

12.11.2011

Zoo Saint Félicien - Québec

Le Zoo sauvage de Saint-Félicien est un jardin zoologique situé à Saint-Félicien.

Il est géré par le Centre de conservation de la biodiversité boréale inc. (CCBB) et se consacre à la conservation de la faune boréale. Toutes les espèces représentées appartiennent à la boréalie.

Histoire

Le zoo a été fondé en 1960 à l'initiative de M. Ghislain Gagnon comme un zootraditionnel, comprenant des animaux nord-américains et exotiques. En 1972, on y ajoute les sentiers de la nature et six villages historiques : le camp du bûcheron, la ferme du colon, le poste de traite, le camp du traiteur, le village amérindien et leranch de l’Ouest.

En 1995, la collection d'animaux exotiques est abandonnée et le zoo se concentre sur la faune nord-américaine. En 2001, le Centre de conservation de la biodiversité boréale est fondé et l'accent est mis sur les animaux de la zone boréale ainsi que sur la recherche visant à préserver la biodiversité boréale.

Le zoo

Le Zoo sauvage se distingue des zoos traditionnels en faisant cohabiter certaines espèces d'animaux dans des habitats aussi semblables que possible à leurs habitats naturels. Sa superficie est de 485 hectares et il compte près de 1000 animaux représentant 80 espèces.

Les vedettes du zoo, l'ourse blanc Aisaqvak et ses deux oursons, Ganuk et Taïga qui sont hébergées dans un habitat comprenant un bassin à la paroi vitrée, qui permet d'observer les ébats aquatiques de l'imposant ursidé. Depuis 2007, une nouvelle section présentant des animaux du nord de l'Asie comprend un habitat pour des macaques japonais, auxquels on ajoute les grues du Japon en 2008, les tigres de l'Amour en 2009 et une zone sur la steppe mongole en 2010.

Autre élément important, la visite des sentiers de la nature permet au visiteur de parcourir 7 kilomètres à bord d'un petit train grillagé à travers une reconstitution des grandes régions canadiennes où les animaux sont laissés en liberté. Des reconstitutions de modes de vie, comme un camp de bûcheron, et d'évènements (comme un grand feu de forêt ayant ravagé une grande partie de la région du Saguenay-lac-saint-Jean en 1870) historiques sont aussi présentées lors du parcours.

Le Boréalium, inauguré en 2003, comprend deux salles de cinéma dont une très grand écran et des salles d'exposition qui permettent au zoo de poursuivre sa mission éducative. De plus, un film multi-sensoriel présentant le zoo dans les quatre saisons est offert. Celui-ci permet aux spectateurs de découvrir des facettes cachées du zoo et de vivre une expérience particulière.

-Canada-(geolocalisation)-R4.jpg

Zoo de Saint-Félicien

Le Zoo sauvage de Saint-Félicien, c’est environ 80 espèces d’animaux, depuis les singes macaques japonais jusqu’aux ours polaires, les plus gros mammifères d’Amérique qui vivent dans de grands espaces naturels. Au total, il y a près de mille cinq cents animaux.

Le Zoo, inauguré en 1960, couvre une superficie de plus les 500 hectares, présentant plusieurs types d'écosystèmes. La visite du Zoo s’impose si vous voulez que vos enfants apprennent à aimer et à respecter la nature.

Cette aventure commence tôt le matin et se prolonge jusqu’à la fermeture du zoo, et ce, par n’importe quel temps. D’ailleurs, lors d’une journée grise les visiteurs ont la possibilité de voir des animaux plus énergiques et actifs. Parfois même, quand le soleil est voilé, des espèces nocturnes font leur apparition pendant la journée.

La visite débute par un documentaire introductif qui commence dès 9:15, et qui est tourné presque entièrement au zoo. Par la suite, les visiteurs empruntent les sentiers et prennent le train, soit une cage mobile dans laquelle les êtres humains se déplacent sous l’œil attentif et amusé des animaux qui pour leur part, se promènent librement aux alentours.

Les visiteurs peuvent observer les dîners offerts aux animaux (ces dîners sont toujours donnés à heures fixes, ainsi vous pouvez vous présenter au début du dîner).

Parmi les espèces qui vivent dans le Zoo de Saint-Félicien, on trouve, outre les ours blancs et les macaques japonais, les ouaouarons, lesphoques, les loutres de rivière, les lynx du Canada, les grizzlis, lescouguars, les carcajous ( des carnivores de la famille des mustélidés, cousins de la loutre de rivière, de la martre d’Amérique, de la moufette rayée et du pékan), les castors, les lapins et des dizaines d’autres animaux.

Sur le territoire du zoo, deux cafétérias, la Chaudrée des bois et laSapinière offrent des repas aux humains. De plus, des aires de pique-nique sont aménagées sur le site, aux abords de la rivière aux Saumons.

La section Zoom Nature offre des jeux d’eau, une petite ferme permet de se renseigner sur les secrets de l’élevage et le centre d’interprétationGhislain Gagnon avec sa hutte des castors permet de découvrir la vie de ces animaux, symbole du Canada.

Dans les trois boutiques présentes sur le site, on trouve des souvenirs du zoo et des produits régionaux. Avant de partir, il vous reste encore à visiter le Boréalium. Vous y verrez un film sur la nature projeté sur grand écran et vous pourrez visiter l’exposition «Innovation», racontant l’histoire du zoo.

Remarquons que les ourses blanches portent des noms officiels : Frimas, Aisaqvak et Inukshuk, mais c’est une exception qui vise à établir des communications avec ces trois représentants de la faune locale. Les droits des autres animaux sont respectés : selon la loi de la forêt, ils ne portent pas de noms, on les appelle simplement des ratons laveurs ou des lynx… rien de plus.

 

zoo-1.jpg

zoo-1 (1).jpg

zoo-1 (2).jpg

zoo-1 (3).jpg

zoo-1 (4).jpg

zoo-1 (5).jpg

zoo-1 (6).jpg

zoo-1 (7).jpg

zoo-1 (8).jpg

zoo-1 (9).jpg

zoo-1 (10).jpg

zoo-1 (11).jpg

zoo-1 (12).jpg

zoo-1 (13).jpg

zoo-1 (14).jpg

zoo-1 (15).jpg

zoo-1 (16).jpg

zoo-1 (17).jpg

zoo-1 (18).jpg

zoo-1 (19).jpg

zoo-1 (20).jpg

zoo-1 (21).jpg

zoo-1 (22).jpg

zoo-1 (23).jpg

zoo-1 (24).jpg

zoo-1 (25).jpg

zoo-1 (26).jpg

zoo-1 (27).jpg

zoo-1 (28).jpg

zoo-1 (29).jpg

zoo-1 (30).jpg

zoo-1 (31).jpg

zoo-1 (32).jpg

zoo-1 (33).jpg

zoo-1 (34).jpg

zoo-1 (35).jpg

zoo-1 (36).jpg

zoo-1 (37).jpg

zoo-1 (38).jpg

zoo-1 (39).jpg

zoo-1 (40).jpg

zoo-1 (41).jpg

zoo-1 (42).jpg

zoo-1 (43).jpg

zoo-1 (44).jpg

zoo-1 (45).jpg

zoo-1 (46).jpg

zoo-1 (47).jpg

zoo-1 (48).jpg

zoo-1 (49).jpg

zoo-1 (50).jpg

zoo-1 (51).jpg

zoo-1 (52).jpg

zoo-1 (53).jpg

zoo-1 (54).jpg

zoo-1 (55).jpg

zoo-1 (56).jpg

zoo-1 (57).jpg

zoo-1 (58).jpg

zoo-1 (59).jpg

zoo-1 (60).jpg

zoo-1 (61).jpg

zoo-1 (62).jpg

zoo-1 (63).jpg

zoo-1 (64).jpg

zoo-1 (65).jpg

zoo-1 (66).jpg

zoo-1 (67).jpg

zoo-1 (68).jpg

zoo-1 (69).jpg

zoo-1 (70).jpg

zoo-1 (71).jpg

zoo-1 (72).jpg

zoo-1 (73).jpg

zoo-1 (74).jpg

zoo-1 (75).jpg

zoo-1 (76).jpg

zoo-1 (77).jpg

zoo-1 (78).jpg

zoo-1 (79).jpg

zoo-1 (80).jpg

zoo-1 (81).jpg

zoo-1 (82).jpg

zoo-1 (83).jpg

zoo-1 (84).jpg

08.11.2011

Parc de la Chute-Montmorency - Québec

 

Le Parc de la Chute-Montmorency est situé à quelques minutes de la ville de Québec. Entre fleuve et falaises, c'est un des sites les plus spectaculaires de la province. L'imposante chute Montmorency (83 m) domine le paysage. On la découvre à pied, en téléphérique ou depuis le restaurant gastronomique. C'est un cadre idéal pour une promenade autant que pour une réunion d'affaires ou une réception. Accessible en toute saison, l'endroit est aussi féerique la nuit. Depuis les festivités du 400e anniversaire de Québec, une illumination met en valeur toute l'anse du parc. Découvrez ce lieu aussi impressionnant qu'enchanteur!

À quelques minutes du Vieux-Québec, le domaine enchanteur du parc de la Chute-Montmorency se veut une invitation à la détente et aux plaisirs des sens. Autour de sa puissante chute haute de 83 m - 30 m de plus que les chutes du Niagara - sentiers pédestres et belvédères invitent à une balade époustouflante. En téléphérique, par l'escalier panoramique ou sur le pont suspendu, les points de vue sont tout à fait spectaculaires. Au sommet de la falaise s'élève le Manoir Montmorency qui vous propose un restaurant-terrasse, le bistro Kent House, une boutique et un centre d'interprétation. Accessible en toute saison. ©Société des établissements de plein air du Québec

 

 

 

 

montmorency.jpg

montmorency (1).jpg

montmorency (2).jpg

montmorency (3).jpg

montmorency (4).jpg

montmorency (5).jpg

montmorency (6).jpg

montmorency (7).jpg

montmorency (8).jpg

montmorency (9).jpg

montmorency (10).jpg

montmorency (11).jpg

montmorency (12).jpg

montmorency (13).jpg

montmorency (14).jpg

montmorency (15).jpg

montmorency (16).jpg

montmorency (17).jpg

montmorency (18).jpg

montmorency (19).jpg

 

Croisière aux baleines au Québec

 
Croisières Dufour
Croisières Dufour  

Croisières Dufour

Prenez le large avec le Groupe Dufour et ses croisières aux baleines en partance de Baie-Sainte-Catherine et de Tadoussac, deux villages côtiers pittoresques postés à l’embouchure du fjord du Saguenay, à environ 2 h 30 de Québec. Embarquez-vous pour l’une des splendides croisières commentées par des passionnés afin de découvrir tant l’histoire du Québec que la faune marine du fleuve Saint-Laurent, dont les réputés baleines et bélugas au large du fjord du Saguenay. Le Groupe Dufour vous propose deux passionnantes excursions aux baleines : un safari visuel de 3 heures à bord du monocoque Famille Dufour I ainsi qu’une croisière sportive sur le Zodiac Tadoussac III. Montez donc à bord et partez à l'aventure!
 
Croisières Dufour - Baie-Sainte-Catherine
Croisières Dufour - Baie-Sainte-Catherine  

Croisières Dufour - Baie-Sainte-Catherine

Pour donner du goût à vos vacances, ajoutez-y une bonne pincée de sel de mer en partant en croisière au fil du fleuve Saint-Laurent grâce à Croisière Groupe Dufour - Baie-Sainte-Catherine! En famille, en amoureux ou entre amis, mettez le cap sur l’histoire et les paysages baignés par le Saint-Laurent de Montréal à Tadoussac en passant par Québec et Grosse-Île. Embarquez-vous pour l’une des splendides croisières commentées par des passionnés afin de découvrir tant l’histoire du Québec que la faune marine du fleuve Saint-Laurent, dont les réputées baleines et bélugas au large du fjord du Saguenay. D’une excursion matinale aux baleines face à Tadoussac, jusqu’à une croisière festive sous les étoiles, mettez le cap sur l’aventure!

canada 025.jpg

IMG_3411.jpg

canada 051.jpg

canada 052.jpg

canada 055.jpg

canada 059.jpg

 

canada 063.jpg

IMG_1158.jpg

IMG_1159.jpg

 

IMG_1170.jpg

 

IMG_1171.jpg

IMG_1172.jpg

IMG_1173.jpg

IMG_1174.jpg

canada 049.jpg

IMG_3384.jpg

IMG_3385.jpg

IMG_3387.jpg

IMG_3388.jpg

IMG_3401.jpg

IMG_3406.jpg

IMG_3408.jpg

 

05.11.2011

Les Hurons du Québec

Les Hurons-Wendat en langue wendate (appelés aussi aux États-Unis les Wyandots) sont une Première Nation de langue iroquoienne, originaire du sud de l’Ontario, auCanada.

Le nom « Huron » leur a été donné par les premiers arrivants français à cause de la coiffure des hommes, semblable à celle des Mohawks, qui rappelait la hure dusanglier.

Lors du premier contact franco-wendat au xviie siècle, les Hurons étaient, d'après les premiers Européens entrant en contact avec eux, organisés en une confédération de cinq tribus ou peuplades distinctes : les Attignawantan, les Attignaenongnehac, lesArendaronon, les Tahontaenrat et les Ataronchronons.

Les Hurons se battaient contre les Iroquois avant l’arrivée des Français dans la région. L’alliance franco-wendate et les alliances formées par les Iroquois avec les Hollandais, puis avec les Anglais, ont imbriqué cette guerre à celle des puissances colonisatrices. Fusils et couteaux en acier accrurent la mortalité au sein des combats, et dès 1649, les Iroquois massacrèrent les Wendats. Les Iroquois prirent un grand nombre de captifs : après une année, suivant les coutumes iroquoiennes, les uns furent adoptés par mariage avec un membre de la tribu et les autres torturés puis tués.

Un groupe d'environ 300 Wendats catholiques se réfugia près de la ville de Québecsuivant la dispersion de leur peuple par les Iroquois. Leurs descendants y vivent dans laréserve indienne de Wendake, aussi appelé le « Village Huron », situé à Loretteville. Un autre groupe, les actuels Wyandots, s’enfuit vers l’ouest, où il trouva refuge dans les États actuels de l’Ohio et du Michigan.

Vers la fin du xviiie siècle, les Hurons de l’Ouest obtinrent une position d’importance symbolique en tant qu'« oncles » de la Confédération du Wabache qui combattait aux États-Unis dans les années 1790. Les descendants des Wendats de l'ouest sont divisés aujourd’hui en trois groupes : un certain nombre qui est resté dans le Michigan et l’Ontario (la Nation Wyandot d'Anderdon), un autre groupe conduit au Kansas et un troisième, le plus grand, dans l’Oklahoma.

Les 3 000 Hurons-Wendats vivant au Québec sont pour la plupart catholiques etfrancophones, bien qu’il y ait actuellement un mouvement en faveur de l’étude et de l’utilisation de la langue wendate.

Les Hurons-Wendats de Loretteville sont connus depuis longtemps pour leur production d'artisanat et d'objets traditionnels, entre autres les mocassins et les raquettes de babiche.

Localisation

Groupe huron-wendat de Wendake (Lorette) àSpencerwood, Québec, 1880

Avant 1649, les Wendats disposaient d’un territoire au Canada et aux États-Unis. Ce territoire de 880 km² était délimité par la rivière Niagara à l’est, la rivière Sainte-Claire à l’ouest, le lac Érié au sud.

Après leur défaite face aux Iroquois en 1649, un groupe d'environ 300 Hurons catholiques s'installe près de Québec, à Wendake.

L'ancienne seigneurie de Sillery est revendiquée par ces gens de Wendake comme territoire huron, de même qu'une grande partie du comté de Roquemont et le territoire des « Quarante Arpents ».

Après 1649, une autre partie des Hurons fuit vers l'Ouest et s'installe dans le Michigan et l'Ohio puis, après le xviiie siècle, ils sont divisés en trois groupes : un dans le Michigan et l'Ontario (la Nation Wyandot d'Anderdon), l'autre au Kansas et le troisième dans l'Oklahoma, dans l'actuelle réserve huronne de Wyandot.

 

canada 015.jpg

canada 016.jpg

canada 017.jpg

canada 019.jpg

canada 022.jpg

IMG_0736.jpg

IMG_0742.jpg

IMG_0744.jpg

IMG_0748.jpg

IMG_0755.jpg

IMG_0756.jpg

IMG_0757.jpg

IMG_0764.jpg

canada 021.jpg

IMG_0762.jpg

IMG_0758.jpg

IMG_0759.jpg

IMG_0760.jpg

IMG_0765.jpg

IMG_0768.jpg

IMG_0769.jpg

IMG_0771.jpg

IMG_0772.jpg

IMG_0773.jpg

IMG_0776.jpg

IMG_0777.jpg

IMG_0781.jpg

IMG_0782.jpg

IMG_0784.jpg

IMG_0787.jpg

IMG_0789.jpg

IMG_0792.jpg

IMG_0793.jpg

IMG_0798.jpg

IMG_0799.jpg

IMG_0800.jpg

IMG_0802.jpg

IMG_0805.jpg

IMG_0808.jpg

IMG_0809.jpg

IMG_0813.jpg

IMG_3376.jpg

IMG_0820.jpg

IMG_0821.jpg

IMG_0822.jpg

IMG_3379.jpg

 

02.11.2011

La Fresque des Québécois

La Fresque des Québécois est un trompe-l'œil colossal de 420 mètres2 de superficie au coin de la rue Notre-Dame dans le Quartier Petit Champlain du Vieux-Québec. La réalisation de la fresque, inaugurée le 17 octobre 1999, fut supervisée par des experts tant historiens, géographes, et autres. Elle restitue à elle seule plus de 400 ans d'histoire.

On retrouve plusieurs personnages historiques :

78 - Québec - Juin 2009.jpg

Panorama de la ville de Québec depuis Lévis. Le Château Frontenac (avec le Complexe G, à sa gauche pour le spectateur de cette photo) est l'élément dominant du panorama urbain de la ville.

 

http://www.google.fr/search?q=fresque+des+québécois&h...

canada 010.jpg

canada 011.jpg

IMG_0596.jpg

IMG_0597.jpg

IMG_0598.jpg

IMG_0599.jpg

IMG_0600.jpg

IMG_0601.jpg

IMG_0603.jpg

IMG_0605.jpg

IMG_0606.jpg

IMG_0833.jpg

 

La Ville de Québec

 

Fichier:Plaines d'Abraham et tour martello.jpg

Tour Martello 1, parc des Champs-de-Bataille

Le Parc des Champs-de-Bataille regroupe les plaines d'Abraham (avec le jardin Jeanne-d'Arc) et, à proximité, le parc des Braves. En 1908, la Commission des champs de bataille nationaux (CCBN) crée le parc pour célébrer le tricentenaire de Québec.

Fichier:ParcCartierBrébeufC.JPG

Lieu historique national du Canada Cartier-Brébeuf


Fichier:Villa Bagatelle-3-Québec.jpg

 

Villa Bagatelle

La Villa Bagatelle est située à Québec dans le quartier Sillery au 1563, chemin Saint-Louis. Ce site historique avec son jardin à l'anglaise est ouvert au public.


En 1849, Henry Atkinson fait construire sur sa propriété de Spencer Wood (voir parc du Bois-de-Coulonge), en banlieue de Québec, un petit cottage néogothique qu'il appellera Spencer Cottage ou Bagatelle, en rappel du domaine de Bagatelle, près de Paris, propriété de son ami lord Henry Seymour. Le jardinier paysagiste écossaisPeter Lowe aménage les jardins du domaine selon les préceptes du mouvement pittoresque anglais. Incendiée en 1926, l'habitation est reconstruite par l'architecteThomas Reid Peacock qui s'inspire de photographies de la villa pour la reconstruire en conservant son allure pittoresque.

Abandonnée et saccagée pendant une décennie (1973-1983), la villa est acquise par l'ancienne ville de Sillery qui la restaure et la convertit en centre de diffusion culturelle avec l'aide du ministère des Affaires culturelles. Depuis 2002, la villa et son programme d'activités sont gérés par l'Arrondissement de Sainte-Foy–Sillery-Cap-Rouge.

La Villa Bagatelle et son jardin sont parmi les exemples les plus représentatifs de l'influence du courant pittoresque anglais à Québec, tant par l'architecture du bâtiment que par l'aménagement du jardin, composé de centaines de plantes exotiques et indigènes.

 

Fichier:MuséeQuébecPrison.jpg

Musée national des beaux-arts du Québec,


Pavillon Charles-Baillairgé, ancienne prison de Québec

Histoire

 

Fondé en 1933, le musée fut connu d'abord sous le nom de « Musée de la province de Québec ». Il fut la première institution muséologique fondée par le gouvernement du Québec. À ses débuts, le Musée abritait les Archives du Québec, les collections de sciences naturelles ainsi qu'une collection de beaux-arts. En 1963, le Musée change de nom et porte désormais le nom de «Musée du Québec». En 1983, la loi sur les musées nationaux transforme le musée en société d'État. La collection du Musée est désormais uniquement constituée d'œuvres d'art.Depuis 1995, le musée reçoit le soutien financier d'une fondation, la Fondation du musée, qui collecte et place des fonds pour son compte. En 2002, le Musée est de nouveau rebaptisé par le gouvernement deBernard Landry pour porter sa dénomination actuelle soit le Musée national des beaux-arts du Québec. En 2005, le collectionneur Raymond Brousseau, avec la collaboration d'Hydro-Québec, fait don au musée de 2 635 œuvres d'art inuit2.

 

Jean-Pierre Morin,Trombe, 2008

 

Le Louvre à Québec en 2008

 

Église Saint-Dominique, sur Grande Allée Ouest, et l'emplacement de la future extension du musée.

 

Charles Daudelin, La Cavalière, 1963. Sculpture installée devant le pavillon Gérard Morisset

 

Le musée comporte aujourd'hui trois pavillons: le pavillon Gérard-Morisset, le pavillon Charles-Baillargé et le Grand hall. Le pavillon Gérard Morisset a été inauguré en 1933 lors de l'ouverture du musée. De stylenéoclassique il fut conçu par l'architecte Wilfrid Lacroix.

 

Le Pavillon Charles-Baillairgé, du nom de son architecte, date du xixe siècle, a été la prison de Québec durant près de 100 ans. Son aménagement intérieur constitue d'ailleurs un témoin de la vie carcérale à l'époque. Il fut annexé au musée en 1991. Le Grand hall a été inauguré en 1991. Il est le lieu d'accueil des visiteurs et fait le lien entre les autres pavillons.

 

 

Collection

Le Musée national des beaux-arts du Québec compte une importante collection permanente, particulièrement d'art québécois. Cette collection comprend 33 000 œuvres regroupant 3 700 artistes. La plupart des grands artistes québécois font partie de la collection du musée. On y trouve entre autres: Alfred PellanPaul-Émile BorduasJean-Paul RiopelleJean Paul LemieuxEdmond DyonnetMarc-Aurèle FortinArmand Vaillancourt. Des salles entières sont consacrées au travail de Riopelle et Daudelin. L'art contemporain est aussi partie intégrante de la collection du musée ainsi que la salle consacrée à l'art inuit.





IMG_0826.jpg




 

IMG_0530.jpg

Confucius

Confucius (chinois : 孔夫子 ; en pinyin : KǒngfūzǐWade-GilesK'ung-fu-tzu) ou bien (chinois : 孔子 ; en pinyin : Kǒngzǐ), né le 28 septembre 551 av. J.-C. à Zou (陬) et mort le 11 mai 479 av. J.-C. à Qufu (曲阜), est le personnage historique ayant le plus marqué la civilisation chinoise. Considéré comme le premier « éducateur » de la Chine, son enseignement a donné naissance au confucianisme, une doctrine politique et sociale qui a été érigée en "religion d'État" dès la dynastie Han et qui ne fut officiellement bannie qu'au début du xxe siècle. Né à Zou (陬) près de Qufu (曲阜) dans l’actuelle province du Shandong, il est généralement appelé Kǒngzǐ (孔子) ou Kǒng Fūzǐ (孔夫子) par les Chinois, ce qui signifie « Maître Kong » et qui a été latinisé en "Confucius" par les Jésuites.

 

IMG_0532.jpg

L’Hôtel du Parlement, à Québec, siège de l’Assemblée nationale du Québec.


 

IMG_0534.jpg

 

IMG_0535.jpg

 

IMG_0539.jpg

 

IMG_0543.jpg

 

IMG_0545.jpg

 

IMG_0547.jpg

 

IMG_0558.jpg

 

IMG_0562.jpg

 

IMG_0573.jpg

IMG_0575.jpg


 

IMG_0642.jpg

 

IMG_0643.jpg

 

IMG_0644.jpg

 

IMG_0685.jpg

 

IMG_0695.jpg

 

IMG_0828.jpg

 

IMG_0829.jpg

 

IMG_3326.jpg

 

IMG_3332.jpg

 

IMG_3339.jpg

 

IMG_3346.jpg

 

IMG_3347.jpg

 

IMG_3348.jpg

 

IMG_3353.jpg

 

IMG_3354.jpg

 

IMG_3356.jpg

 

IMG_3357.jpg

 

IMG_3362.jpg