081136 petitefleur gene110160
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12.02.2013

2ème Jour - GUATEMALA CITY / COPAN (HONDURAS) Club Evasion -

 

 

Départ matinal pour le Honduras, formalités et passage de la frontière à El Florido (la taxe frontière est comprise dans votre voyage).

 Le Honduras, en forme longue la République du Honduras, en espagnolRepública de Honduras, est un pays situé en Amérique centrale, limité au nord par la mer des Caraïbes, qui compte de nombreuses îles, cayes et îlots dont les plus importants sont les Islas de la Bahía et les îles du Cygne (voir version anglaise ou espagnole pour plus d'informations). Le Honduras est aussi bordé à l'est par le Nicaragua, à l'ouest par le Guatemala et au sud par le golfe de Fonseca, le Salvador et le Nicaragua.

Départ pour le site de Copán, au Honduras, un des grands sites de l'époque classique.

 Ruine d'un temple

 

Copán est une ancienne ville maya qui a donné son nom à l'actuelle ville de Copán Ruinas, ainsi qu'à la capitale (Santa Rosa de Copán) du département de Copán, situé à l'extrémité ouest du Honduras. Son ancien nom semble avoir étéXukpi1 (prononcer «choukpi»2), une combinaison des mots «xuk» (coin) et «pi» (paquet).

Cette ville, qui a connu son apogée au viie siècle ap. J.-C., a été abandonnée aux environs du xe siècle. Elle a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial culturel de l'Humanité de l'UNESCO en 1980.

Le site archéologique de Copán est situé en pleine jungle, dans la petite vallée d'un sous-affluent du fleuve Motagua, la rivière Copán, à une altitude de 600 mètres et à seulement 12km de la frontière guatémaltèque.

 

Deux explorateurs, l’Anglais Frederick Catherwood et l’Américain John Lloyd Stephens, tombèrent par hasard sur Copán, en novembre 1839  et en furent stupéfiés. Artistiquement, Copán dépasse tous les autres centres mayas importants. Ce n’est plus le Guatemala, mais une "annexe" hondurienne prestigieuse à 12 kilomètres de la frontière, la ville Maya la plus intellectuelle possédant la culture la plus raffinée.

 

La qualité des stèles de la Grand Place, de l’ « Escalier hiéroglyphique » et des temples et pyramides de l’Acropole témoigne de la maturité et de la splendeur « classique » des règnes de Dix-huit lapins, Fumée-Ecureuil et Soleil Levant. 


Jeu de balle avec la Grande Place en arrière-plan.
 
 

Visite du site de Copánoù l’art Maya atteint son plus grand raffinement.

 

Au centre du bâtiment, s’ouvre une cour en plein air, où se tient une reproduction grandeur nature de Temple Rosalia. L’original est enfoui sous le temple 16 avec ses peintures et ses sculptures. Récemment, certains tunnels creusés sous le site ont été ouverts, notamment ceux de Rosalia et du Jaguar.

 

Sur la Grand Place, certaines des sculptures les plus détaillées ornent les 21 stèles ainsi que des colonnes de 3m de haut. Profondément gravées et sculptées, les stèles représentent des visages, des personnages et des animaux. Des jeux de balle ont été mis au jour durant  les fouilles, dont l’un a été complètement restauré. L’escalier hiéroglyphique gravit une pyramide dont le sommet supportait un temple. Les 63 marches retracent, à l’aide des hiéroglyphes portés sur chaque marche, l’histoire de la maison Royale de Copán.


 
 
 
à demain 


Les commentaires sont fermés.