081136 petitefleur gene110160
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13.02.2013

3ème Jour COPAN / QUIRIGUA / PUERTO BARRIOS - club Evasion Mar 12/02/2013

 

Retour au Guatemala et continuation par la route panaméricaine pour Puerto Barrios qui traverse les anciennes bananeraies aujourd’hui transformées en coopératives nationales.

 

Départ en direction du site de Quirigua.

 

Visite du site Maya de Quirigua.

Quiriguá est un site archéologique maya situé dans la vallée du Motagua, sur la ligne ferroviaire reliant Puerto Barrios à Guatemala, dans le département d'Izabalau Guatemala. Il est inscrit depuis 1981 sur la liste du Patrimoine mondial de l'Unesco.

Quirigá, stèle D, face Nord, représentant le roi K'ak' Tiliw Chan Yoaat

 Stèle E

Les ruines remarquables de Quirigua, de période classique récente, comprennent les plus grandes stèles mayas découvertes à ce jour. Dans ce petit site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, une acropole a été mise au jour, mais on vient surtout pour admirer ses grandes stèles sculptées et ses autels zoomorphes. Ici, les artistes se sont montrés particulièrement actifs, surtout en 751 et 806 après J-C, à l’apogée de la puissance maya et de sa prospérité. Le 1er monument connu date de 480.

 

Zoomorphe B

La plus grande stèle de Quirigua, la stèle E, mesure 10,66m de haut, 2,50m supplémentaires restants enfouis sous terre. Elle fait 1,52 m de large et pèse 52 tonnes. L’une des dates inscrites correspond au couronnement de Cauac-Ciel, en 724, mais la stèle serait postérieure. Certains personnages gravés sur certaines stèles portent des barbes (rares chez les Mayas), qui présentent une curieuse similitude avec celles de certaines sculptures égyptiennes. Leur apparition date de 761, et elles continueront de figurer sur les personnes des monuments pendant 30 ans (Toutes les stèles sont couvertes et à l’ombre des fromagers, ce qui rend les photos difficiles).

 

Zoomorphe P vu de côté

Déjeuner de spécialités « Tapado » au restaurant Ibiscus au décor typique avec ses chaises toutes habillées d’un Huipil différent. Dans l’enceinte de ce restaurant, visite du petit musée de costumes traditionnels et balade dans les chemins du jardin botanique à la végétation luxuriante.

 

Départ en bus par une piste qui vous mènera dans la réserve nationale de Cerro San Gil, au cœur de la forêt tropicale humide la plus vaste du pays.

 

Réserves Naturelles au Guatemala

Est Guatemala: Cerro San Gil

Forêt tropicale, jungle flux enchanteur et exceptionnel d'oiseaux à regarder attendent les visiteurs à la réserve naturelle Cerro San Gil dans le département d'Izabal. La réserve offre environ 12 kilomètres de sentiers qui serpentent à travers la forêt luxuriante, ainsi que le centre d'un visiteur, du nom de North American ornithologue Chandler Robbins S., qui peut accueillir 20 personnes pour la nuit. Le centre sert aussi de base pour des études scientifiques.

Cerro San Gil reçoit environ 2000 mm (80 pouces) de pluie par an, et les douches sont communes après-midi. Un joli ruisseau, connu sous le nom de Rio Las Escobas, draine une partie de la réserve. Avec de petites cascades et piscines cristallines, invitant, la vapeur est un excellent endroit pour s'arrêter pour une baignade fraîche.

En sept ans, 356 espèces d'oiseaux paradis été identifiés dans le Cerro San Gil. Les ornithologues amateurs ont une bonne chance d'espèces de visée comme le Falcon Orange-breasted (Falco deiroleucus), Bat Falcon (Falco rufigularis), Solitary Eagle (Harpyhaliaetus solitarius), Crested Eagle (guinanensis Morphnus) et Piculet fauvette, (Picumnus olivaceus) avec motmots , mannequins, des toucans, tangara et beaucoup de perroquets. Les visiteurs sont tenus de voir (et entendre!) Singes hurleurs.Certains autres animaux rares, comme des jaguars et des pumas, ont été signalés à Cerro San Gil.

Le Chocon Machacas Biotope: Est une réserve qui protège les habitats jungle, les mangroves, les ruisseaux, les étangs et les rivières. La faune de ce parc comprend des toucans, des perroquets, une grande variété d'oiseaux aquatiques, des singes, des crocodiles, des loutres et des lamantins. Le lamantin (vaches marines), une espèce en voie de disparition dans cette partie du monde ont leur résidence sur le lac Izabal et peut être vu parfois sur la rivière Rio Dulce.

La côte caraïbe du Guatemala est également l'hôte de plusieurs plages: La Capitainerie, la Guayra, COCOLI, Guanabrisa, et de San Juan. Altares Siete (sept autels), est une série de bassins dans la jungle. Cascades imposantes s'y déversent.

 

à demain

Les commentaires sont fermés.