081136 petitefleur gene110160
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22.08.2013

RONDA - ESPAGNE - ANDALOUSIE - la première construction d'arène

Si les villages blancs ont séduit quelques visiteurs, la ville de Ronda en a subjugués plusieurs. A quelques centaines de mètres de Malaga, cette belle ville qui ne cesse de s’agrandir mérite plus qu’un coup d’œil.

Ville antique datant de deux siècles avant Jésus Christ, cette partie orientale arbore au rythme de ses structures une histoire captivante.

Chaque bâtiment, chaque monument et chaque site rehaussent un peu du passage des différents occupants de la ville : styles romains, constructions arabes et architectures catholiques semblentsi les villages blancs ont séduit quelques visiteurs, la ville de Ronda en a subjugués plusieurs. A quelques centaines de mètres de Malaga, cette belle ville qui ne cesse de s’agrandir mérite plus qu’un coup d’œil.

Ville antique datant de deux siècles avant Jésus Christ, cette partie orientale arbore au rythme de ses structures une histoire captivante.

Chaque bâtiment, chaque monument et chaque site rehaussent un peu du passage des différents occupants de la ville : styles romains, constructions arabes et architectures catholiques semblent former une symbiose parfaite.

.

 

Au iie siècle av. J.-C., les Romains envahirent la Péninsule Ibérique et en chassèrent les Carthaginois . À partir de cette époque, la ville de Ronda fut fortifiée et le château de Laurel construit.

À partir de l'an 711, date de la victoire de Tariq ibn Ziyad sur le comte wisigoth Rodrigue, la ville passe sous domination arabe. Après l'effondrement du califat, le territoire d'Al-Andalus se divise en royaumes indépendants, les 'taïfas'. Ainsi le chef berbère Abou Nour, qui était un militaire gradé dans l'armée califale, créa la Taïfa des Banou Ifren à Ronda2. Il construisit plusieurs édifices importants et renforça les murailles défensives de la ville. C'est à partir de cette date que Ronda commence à prendre le visage que nous lui voyons aujourd'hui.

Au xiiie siècle Ferdinand III le Saint entreprit la reconquête du sud de la péninsule, à partir de Séville en particulier. Mais Ronda appartenait alors auroyaume nasride de Grenade. C'est en 1485 qu'elle fut prise par les Rois Catholiques, Isabelle de Castille et Ferdinand II d'Aragon. Pour récompenser les valeureux chevaliers participant à cette victoire, les terres furent divisées et distribuées.

Les conséquences furent désastreuses pour l’économie de la ville et une intolérance religieuse s’installa dans toute la région. Les Juifs et les Arabes présents durent quitter la région et la ville ne redevint prospère que bien plus tard, à partir du milieu du xviiie siècle, période à partir de laquelle de nouveaux quartiers furent construits. Ainsi le « Pont Neuf » et les arènes, emblèmes de la ville, datent de cette époque.

C'est au xixe siècle que se construisit l'image romantique véhiculée, par exemple, par Alexandre Dumas (dans De Paris à Cadix) d'une région dominée par les bandits et les toréros.

9711198-vue-panoramique-a-partir-d-39-un-nouveau-pont-a-ronda-une-des-celebres-villages-blancs-d-39-andalous.jpg

15:57 Écrit par petitefleur-06 dans Blog, Coup de coeur/Coup de griffe, HISTOIRE, MUSEE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.