081136 petitefleur gene110160
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01.06.2014

Abbaye de Rhuys: Abbaye dans le Morbihan en Bretagne ...

 

  1. L'abbaye Saint-Gildas-de-Rhuys a le privilège d'avoir été fondée par un de ces moines qui ont quitté l'île de Bretagne pour l'Armorique à l'époque de la migration des bretons fuyant les invasions saxonnes. Mais son histoire est mal connue.

    Elle est un des très rares exemples, en Bretagne, d'architecture romane à déambulatoire, avec celle de Loctudy, en Cornouaille. Le déambulatoire, voûté d'arêtes, est probablement la partie la moins remaniée. La tour romane, détruite en 1668, est remplacée en 1699 par une tour carrée d'inspiration classique, proposée par l'architecte Delourme qui assure la même année la reconstruction de la nef.

    051.JPG

    053.JPG

    048.JPG

    Wikipédia
  2. Adresse : Place Monseigneur Ropert, 56730 Saint-Gildas-de-Rhuys
    L'Abbaye est fondée au 6ème siècle (536) par Gildas, moine venu d'Angleterre (Probablement du Pays de Galles, ou alors d'Irlande). Il l'a construite en bois sur les restes d'un oppidum romain. L'Abbaye devient vite célèbre, et adopte la Règle de St Benoît en 818. Elle prospère du 6ème au début du 10ème siècle. Elle accueille alors quelques 150 personnes.

    Au Xème siècle, elle est détruite lors des invasions normandes. A la demande du Duc de Bretagne, Geoffroy 1er, un certain Félix, moine de l'abbaye de St Benoît sur Loire la reconstruit, en pierres cette fois-ci. Commencée en 1008, la reconstruction s'achève en 1032 par la consécration de l'église par Judicaël, évêque de Vannes et frère du Duc.

    Abélard, le célèbre philosophe et théologien du 12ème siècle, est élu abbé de Rhuys en 1125. Alors qu'elle connaissait une période de décadence, il veut en restaurer les bâtiments et y restaurer une forme de vie religieuse plus conforme à la règle de St Benoît. Mais les moines s'opposent à ces tentatives et Abélard doit fuir en 1132.

    En 1506, l'abbaye est mise en commende, système sous lequel les revenus d'un monastère sont attribués à un abbé laïc qui n'y séjourne que rarement et n'a généralement aucun soucis de sa vie spirituelle. L'abbaye tombe en décadence et les bâtiments se ruinent peu à peu. En 1668, un coup de foudre sur le clocher provoque l'effondrement de la nef de l'église abbatiale.

    Vers 1960, les établissements scolaires tenus par les soeurs sont convertis en un établissement pour enfants handicapés. Celui-ci ne sera transféré à Vannes qu'au début des années 90. Les bâtiments sont alors repris par la communauté des Soeurs de la Charité de Saint Louis qui les rénovent pour agrandir le centre d'accueil.

046.JPG

Les commentaires sont fermés.