081136 petitefleur gene110160
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07.06.2014

6 juin 1944 - 6 juin 2014 - 70 ans après

 

L’opération Neptune est le nom de code donné au débarquement enNormandie des troupes alliées en juin 1944 lors de la Seconde Guerre mondiale. Il précède la bataille de Normandie.

C'est la phase d'assaut de l'opération Overlord qui vise à créer une tête de pont alliée de grande échelle dans le nord-ouest de l'Europe et l'ouverture d'un nouveau front à l'Ouest.

Cette opération incluait de nombreux mouvements :

  • la traversée de la Manche par plusieurs milliers de navires ;
  • les opérations aéroportées la nuit précédente ;
  • les bombardements préparatoires aériens et navals des défenses côtières allemandes ;
  • le parachutage de milliers d'Américains au matin du 6 juin ;
  • le débarquement des troupes sur les plages (d'ouest en est) d'Utah Beach et Omaha Beach (plus la prise de la pointe du Hoc) pour les Américains et Gold BeachJuno Beach pour les Canadiens et Sword Beach pour les Anglo-Canadiens et Français libres des commandos Kieffer.
  • Une fois les plages prises, l'opération se poursuit par la jonction des forces de débarquement et l'établissement d'une tête de pont sur la côte normande puis l'acheminement d'hommes et de matériels supplémentaires. Les jours suivants voient la mise en place des structures logistiques (ports, oléoduc (PLUTO)) pour le ravitaillement du front et le débarquement de troupes supplémentaires. L'opération cesse officiellement le 30 juin 1944. Bien qu'il soit quelquefois affirmé que l'opération Neptune ne fut que la partie navale de l'opération Overlord, elle-même souvent limitée au seul débarquement allié et à l'établissement des têtes de pont sur la côte normande, les sources historiques établissent clairement que l'opération Neptune est la partie débarquement et établissement d'une tête de pont côtière au sein de la plus vaste opération Overlord qui visait quant à elle à l'établissement d'une tête de pont de plus grande échelle dans le Nord-Ouest de l'Europe.
  • Avant et durant l'opération Neptune eut lieu l'opération Fortitude, nom de code collectif des opérations de désinformation et de diversion des Alliés dont le but était double :

    • d'abord dissimuler à l'état-major allemand le lieu réel du débarquement en Europe du Nord-ouest ;
    • ensuite, une fois le débarquement de Normandie effectué, faire croire qu'il ne s'agissait que d'un débarquement secondaire de diversion. Le premier objectif tactique était d'éviter un renforcement des défenses, ainsi qu'une concentration de troupes en Normandie. Il s'agissait ensuite d'éviter une arrivée trop rapide des renforts allemands dans les premiers jours suivants le débarquement. En particulier, il fallait tenir à l'écart les unités blindées de la XVe armée stationnées dans le Pas-de-Calais avant que les Alliés aient pu établir une tête de pont suffisamment solide.

    L'opération Fortitude comprit deux volets :

lire la suite sur http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9barquement_de_Normandie

débarquement.jpg

70 ans après

Russian President Vladimir Putin and German chancellor Angela Merkel arrive to attend a meeting in Normandy Barriere hotel in Deauville on June 6, 2014. The D-Day ceremonies on June 6 this year mark the 70th anniversary since the launch of 'Operation Overlord', a vast military operation by Allied forces in Normandy, which turned the tide of World War II, eventually leading to the liberation of occupied France and the end of the war against Nazi Germany.
 AFP PHOTO / YURI KADOBNOV

Le prince Charles, son épouse Camilla et David Cameron lors de la cérémonie dans la cathédrale de Bayeux, le 6 juin.

French President Francois Hollande (C) speaks during a French D-Day commemoration ceremony at the World War II memorial in Caen, Normandy, on June 6, 2014, marking the 70th anniversary of the World War II Allied landings in Normandy.  AFP PHOTO / CHARLY TRIBALLEAU

 

en espérant que ce rassemblement de tous ces pays fera que plus jamais on ne repasse par ces moments cruels qui est la guerre, 

LA GUERRE C' EST TROP MOCHE .....

EMOTICON guerre 13

11:25 Écrit par petitefleur-06 dans Blog, Coup de coeur/Coup de griffe, HISTOIRE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

05.06.2014

SANCTUAIRE DE SAINT ANNE D'AURAY - MORBIHAN - 56 -

 

Bienvenue à Sainte-Anne d'Auray, premier lieu de pèlerinage breton, où sainte Anne, la grand-mère de Jésus, apparut à un laboureur, Yvon Nicolazic, et lui dit en breton : "Me zo Anna mamm Mari". «Je suis la mère de Marie"

C’était le 25 Juillet 1624, veille de la fête de sainte Anne. Le 7 mars suivant, suite à l’appel de sainte Anne, Yvon Nicolazic découvre dans son champ du Bocenno une statue de sainte Anne venant d’une vieille chapelle tombée en ruine. C’était le signe authentifiant la vérité des apparitions.

 

Dès le lendemain, les pèlerins sont venus en foule dans ce lieu appelé à l’époque « Keranna », c'est-à-dire : le village d’Anne, preuve que sainte Anne était honorée en ce lieu avant les apparitions comme l’indiquent les pierres de l’ancienne chapelle au milieu desquelles fut découverte la statue.

lire la suite sur   http://www.sainteanne-sanctuaire.com/?mode=edito

622.JPG

090.JPG

Mémorial de la 1ère guerre mondiale

093.JPG

Cloitre_des_Carmes_1_zone_width960-height272.jpg

cloitre

 

 

800px-Sanctuaire-Sainte_Anne_d'Auray.jpg

 

La Scala Sancta.

621.JPG

Basilique de Sainte Anne d'Auray

Port aux moines - Saint Gildas de Rhuys - 56

026.JPG

jadis abri naturel dans une faille de rochers utilisé par les moines de l'abbaye, Port aux Moines existe toujours au sein du port actuel.

Les touristes peuvent admirer sur le même site, un calvaire et le dolmen de Men Maria.


Historique

Le port actuel a été inauguré le 15 août 1965, en présence de Messieurs MESSMER et MARCELLIN.

Sa capacité est de 125 bateaux, les emplacements sont loués au mois ou à l'année. La majorité de ses utilisateurs sont des pêcheurs plaisanciers.

Les délais d'attente sont variables en fonction des places libérées, de la longueur et du type de bateau. Le nombre de voiliers tend à diminuer chaque année au profit des bateaux à moteur.

015.JPG

020.JPG

025.JPG

dolmen de  Men Maria021.JPG

029.JPG

030.JPG

calvaire

031.JPG

033.JPG

 de très belles vacances en prévision

le moulin a maree de pen castel- - golffe du morbihan - Arzon -

 

034.JPG

035.JPG

environnement du moulin036.JPG

041.JPG

042.JPG

Présentation, histoire,…

Le Moulin à marée de Pen Castel à Arzon, le renouveau d’un joyau culturel du Golfe du Morbihan.

Culturel

Ce site fraîchement restauré, vous ouvre ses portes et vous emmène à la rencontre d’expositions diverses et variées tout au long de l’année. Le moulin de Pen Castel, un lieu où l’Art s’épanouit.
Cet endroit est ouvert toute l’année et il est accessible à tous. Il propose aux amoureux de l’art, de la culture, des belles pierres, de venir étancher leur soif de curiosité et de pousser la porte de ce monument atypique. Tous les arts s’épanouissent à Pen Castel à travers une programmation riche, généreuse, basée sur le partage, le plaisir et l’étonnement.

Un tourbillon d’animations viennent saupoudrer ces événements, en proposant, au public, des ateliers avec les artistes, des conférences ou encore des projections.

Ancien moulin à marées du début du XIIe siècle : toit à double pente couvert d'ardoises, façade sud-ouest et pignons en moëllons de granit et façade nord-est en pierres de taille. L'ensemble de la décoration, assez inhabituelle pour un moulin, le désigne comme une construction et une propriété seigneuriale. Les frontons des lucarnes, la série de modillons en façade et les sculptures des cheminées (la légende veut que les masques soient ceux d'Abélard et Héloïse) rappellent le vocabulaire décoratif de la Renaissance, proche du style des lucarnes du bourg de Sarzeau. Le moulin fonctionnait autrefois avec la marée. Des vannes dissimulées par la chaussée amenaient l'eau retenue dans l'étang à se déverser sur les roues situées au sous-sol du bâtiment. En 1380, le Duc de Bretagne Jean IV échange Pen Castel contre le moulin des Lices que les moines de Saint Gildas possédaient à Vannes. En 1789 la Révolution française éclate, les moines sont alors chassés de Pen Castel. Au XVIIIe siècle après l'union de l'abbaye au diocèse de vannes, le moulin connaît une première rénovation. Revendu par la suite à un particulier, celui-ci construira au XIX une partie annexe au moulin. O­n sait que le dernier meunier a cessé d'exercer vers 1921. Le site est classé en 1933 et devient un restaurant célèbre dans les années 1950 et 1960. Le moulin est depuis l'année 2007 propriété de la commune d'Arzon. Le Moulin de Pen Castel est aujourd'hui géré par l'office de tourisme d'Arzon, comme lieu culturel et artistique.

EXPOSITION  DE TABLEAUX

 

 

04.06.2014

Juste avant le 6 JUIN, découverte insolite dans un jardin près de Decazeville

et oui il y en a encore de ces horreurs qui tuent 

une personne à découvert dans son jardin ceci

 

 

bombe 2.jpgbombe 1.jpgbombe 3.jpg

 

pour le moment personne n'a encore bougé .....

 

 

 

tout le monde est sur les plages du débarquement et il y aurait pu avoir encore un mort de plus, heureusement qu'il n'a pas donné un coup de pioche mal placé......

 

dynamitearmes bombes009 

 

Lire la suite

16:11 Écrit par petitefleur-06 dans Blog, Coup de coeur/Coup de griffe | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

02.06.2014

PENERF - Damgan - Morbihan - joli petit port -

Pénerf est un joli petit port de toute beauté en eau profonde, situé tout au bout d’une étonnante presqu’île longue et étroite en forme de crochet. Il est bordé au sud par l’Océan Atlantique et au nord par l’embouchure d’une profonde et tranquille ria, en forme d’étoile, qui se divise en 3 branches (rivière de Sarzeau, rivière de l’Epinay et rivière de Pénerf proprement dite).

 

Histoire

Au IXème siècle Pénerf est déjà l’avant-port d’Ambon, un abri portuaire naturel offrant aux embarcations la possibilité de rester à flot même à marée basse et de développer ainsi la production du sel venant des marais salants établis dans la rivière. Son nom apparaît pour la première fois en 1261, dans un texte, sous le règne du Duc de Bretagne Jean Ier.

 

La prospérité du port de Pénerf commence au XIIIème et XIVème siècle. D’abord la proximité du château de Suscinio (construit par les Ducs de Bretagne en 1218) n’est pas étrangère à cette ampleur. Ensuite, grâce à la profondeur de la rivière, les bateaux dans le port peuvent rester à flot à marée basse. Puis, tout au long des étiers, s’échelonnent de multiples petits ports. Là se débarquent vin et goëmon (engrais indispensable de l’époque) et s’embarquent sel et céréales de Rhuys vers les pays Ibères et les nations du Nord de l’Europe. Mais il y a un inconvénient: l’entrée du port, parsemée d’écueils, est assez difficile. Les passes ont une profondeur faible à marée basse, mais pour les bateaux de l’époque (quelques tonneaux) ce n’est pas un vrai handicap.

Damgan [damgɑ̃] (du breton signifiant « dune blanche ») est une commune française, située dans le départementdu Morbihan et la région Bretagne. Elle fait également partie des 12 communes de l'intercommunalité Arc Sud Bretagne et de l'arrondissement de Vannes.

Après avoir été pendant longtemps un important lieu de transit de marchandises avec le port de Pénerf, la commune devient dans la première moitié du xxe siècle une station balnéaire et trouve dans l'activité touristique un nouveau souffle économique.

Damgan est une presqu'île située entre celle de la presqu'île de Rhuys et l'estuaire de La Vilaine. À l'Ouest, la rivière de Pénerf marque la limite de la commune, l'océan Atlantique au Sud, la commune d'Ambon au Nord et à l'Est.

IMG_0921.JPG

IMG_0927.JPG

 

IMG_0926.JPG

IMG_0928.JPG

IMG_0929.JPG

 

IMG_0935.JPG

Eglise Saint-Pierre de Pénerf

 

IMG_0937.JPG

 

 

IMG_0933.JPG

boutique dégustation d’huîtres de PénerfIMG_0965.JPG

vous dégustez des huitres sortant des bassins avec un petit blanc

IMG_0934.JPG

 

IMG_0950.JPG

MEMORIAL - 3eme bataillons des forces françaises de l'intérieur du Morbihan

603.JPG

 

 

http://www.lesamisdelaresistancedufinistere.com/resources/ami-126.pd

journal des commémorations du Morbihan

f

Le monument de la Résistance du Maquis de La Nouette àSaint-Marcel (56)

  604.JPG

 

 

les aventures de trois félés de l'ordinateur

Pendant un petit  voyage  dans la Nièvre, chez le copain Marco,   le temps étant  médiocre les 3 amis ont mis le nez dans les ordinateurs, les félés d'informatique s'entendent très bien pour ce genre de passe-temps

les horaires de repas, n'en parlons pas, c'était n'importe quoi, les courses, obligées, à des horaires bizarres, mais quelle ambiance   

IMG_1421.jpg

IMG_1426.jpg

ATT001205.jpg

 

Le chat aussi !!!!!!

 

008.jpg

c'est lui qui s'est fatigué le premier

IMG_1422.jpg

16:22 Écrit par petitefleur-06 dans Blog, Coup de coeur/Coup de griffe | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

70 eme anniversaire des combats de Saint-Michel - 56 - le musée -

Maquis de Saint-Marcel

Le maquis de Saint-Marcel est un maquis qui exista en Bretagne occupée, dans le centre du Morbihan non loin du village de Saint-Marcel pendant la Seconde Guerre mondiale.

Histoire

Il a été créé en février 1943 par Émile Guimard de Lizio et Antoine Rolland de Serent pour recevoir des parachutages d'armes. En mai, ces derniers sont suspendus, après quelques ratés, pour ne pas attirer l'attention de l'occupant.

En mars 1944, plusieurs arrestations désorganisèrent la résistance locale. Le commandant départemental de Gendarmerie, Maurice Guillaudot à Vannes et son adjoint, le lieutenant Théophile Guillo àPloërmel, furent arrêtés, torturés et déportés. Plusieurs cadres FFI, de Ploërmel notamment (Henri Calindre, Louis Chérel, Lionel Dorléans, Paul Hervy) furent fusillés le 30 juin 1944 à Saint-Jacques-de-la-Lande près de Rennes.

Le 5 juin 1944, l'ordre est donné par le colonel Morice (Paul Chenailler), chef départemental F.F.I., à tous les résistants du Morbihan de se rassembler à La Nouette, une ferme près de Saint-Marcel (soit environ 3 000 hommes).

Dans le cadre de l'opération Overlord et du débarquement allié en Normandie, 18 SAS (Special Air Service) des Forces françaises libres sont parachutés le 6 juin vers 0h30, près de Plumelec(Morbihan) à 15 km de Saint Marcel, 18 autres SAS sont aussi parachutés dans les Côtes-d'Armor (forêt de Duault), pour renseigner le haut commandement, s'assurer de la capacité de la résistance locale, préparer l'arrivée d'autres missions et également ralentir la remontée des forces d'occupation vers la Normandie.

 

 

 

 
Dans le but de jouer un rôle éducatif, le musée a bénéficié d’une “dynamique muséologique” de grande importance qui en fait une réalisation de tout premier plan, et tout à fait originale dans son esprit de présentation et de compréhension.

Les nombreuses collections présentées dans les six salles sont, pour certaines, uniques en France et complétées par de nombreux audiovisuels et maquettes explicatives. 

VueRuesousoccupation.jpg

 

vitrine2.png

 

 

 

 

affiche70e.jpg

 

 

Chapelle Ste-Anne Grappon - Surzur - 56

 

651.JPG

650.JPG

 

 

 

 

Mentionnée dès 1455, sous le nom de « ND de Graz en pont », l’ancienne chapelle de la frairie de Sainte Anne, est érigée sur une éminence (graz). L’édifice rectangulaire, aux murs blanchis, est également pourvu d’une chapelle polygonale, d’une sacristie, d’une porte cintrée portant la date de la reconstruction (1690) et d’un portail donnant sur un perron semi-circulaire. Sous la voûte lambrissée (autrefois bleue constellée d’étoiles), s’étend un beau dallage.

Le chœur, séparé par une balustrade de bois, est décoré en son chevet d’un retable dont le démontage récent a laissé apparaître des peintures murales antérieures, d’une grande valeur. Sans oublier l’ex-voto du missionnaire Marc Pédron (1906).

C’est, là encore une association de bénévoles, qui a permis sa rénovation presque achevée.

 

Lors de la dépose, pour restauration, du retable du 19ème siècle, des peintures murales en très mauvais état ont été découvertes. La commune a alors décidé, avec le soutien du Conseil Général du Morbihan et du Conseil Régional de Bretagne, de restaurer ce magnifique retable en trompe l’œil, qu’il est aujourd’hui possible d’admirer à la chapelle.

 

 

surzur.JPG

 

De l’ensemble des fontaines, c’est la plus remarquable.

Élevée dans une enceinte semi-circulaire, elle montre une dalle creusée d’une niche, ornée de deux rangs de trois boules à la signification énigmatique.
Sa construction doit être contemporaine de la reconstruction de la chapelle qu’elle accompagne.

 

 

Propriété à l'intérieur du parc

Château de Pérenès

La seigneurie de Pérenès, qui apparaît au XIVe siècle, appartient aux Rosnarho en 1427, aux L'Escouble du XVIe au XVIIe siècle puis, par vente, aux Lescoët qui la possèdent plus d'un siècle avant que la propriété ne passe aux Garaby de Pierrepont en 1900. C'est un bâtiment en équerre, de belle construction à étage et combles, auquel sont adjoints au début du siècle plusieurs tours, clocheton et fenêtres qui lui donnent une allure de château néo-gothique.

 

fontaine-ste-anne surzur.jpg