081136 petitefleur gene110160
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22.08.2013

jambon Serrano - Espagne - et ses jambons - village Trévelèze

Le jambon serrano est un des éléments les plus caractéristiques de la gastronomie espagnole. Il s'agit d'un jambon cru fabriqué à partir de la patte arrière du porc blanc (contrairement au jambon ibérique, issu du porc ibérique). La préparation de la patte avant s'appelle une palette (paleta en espagnol).

Origine du nom[modifier | modifier le wikicode]

Le mot serrano (montagnard) vient du mot espagnol sierra, qui désigne une région de montagnes ou de collines. Jamón serrano signifie donc « jambon de montagne » : c'est dans les sierras espagnoles que sont élevés les porcs destinés à la production de ce jambon particulier.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Les racines de la production et de la consommation du jambon serrano remontent à l’antiquité, où le jambon était élaboré artisanalement dans les régions montagneuses espagnoles avec des climats froids pendant l’hiver et secs pendant l’été. Néanmoins, depuis maintenant plusieurs années, son élaboration a été étendue dans toutes les régions du pays, entraînant quelques différences dans la production selon les zones.

Géographie[modifier | modifier le wikicode]

La commune, située à 97 km de Grenade, a une superficie de 91 km2.

La plus grande partie du territoire de la commune - la plus haute de la péninsule ibérique[réf. nécessaire] (environ 1 750 m d'altitude pour le Barrio Alto) -, est située dans le parc national de Sierra Nevada. Le point culminant de la péninsule ibérique, avec le Mulhacén à 3481 m, est partagé entre les communes de Güéjar Sierra au nord, Capileira à l'ouest et Trevélez.

 

 

RONDA - ESPAGNE - ANDALOUSIE - la première construction d'arène

Si les villages blancs ont séduit quelques visiteurs, la ville de Ronda en a subjugués plusieurs. A quelques centaines de mètres de Malaga, cette belle ville qui ne cesse de s’agrandir mérite plus qu’un coup d’œil.

Ville antique datant de deux siècles avant Jésus Christ, cette partie orientale arbore au rythme de ses structures une histoire captivante.

Chaque bâtiment, chaque monument et chaque site rehaussent un peu du passage des différents occupants de la ville : styles romains, constructions arabes et architectures catholiques semblentsi les villages blancs ont séduit quelques visiteurs, la ville de Ronda en a subjugués plusieurs. A quelques centaines de mètres de Malaga, cette belle ville qui ne cesse de s’agrandir mérite plus qu’un coup d’œil.

Ville antique datant de deux siècles avant Jésus Christ, cette partie orientale arbore au rythme de ses structures une histoire captivante.

Chaque bâtiment, chaque monument et chaque site rehaussent un peu du passage des différents occupants de la ville : styles romains, constructions arabes et architectures catholiques semblent former une symbiose parfaite.

.

 

Au iie siècle av. J.-C., les Romains envahirent la Péninsule Ibérique et en chassèrent les Carthaginois . À partir de cette époque, la ville de Ronda fut fortifiée et le château de Laurel construit.

À partir de l'an 711, date de la victoire de Tariq ibn Ziyad sur le comte wisigoth Rodrigue, la ville passe sous domination arabe. Après l'effondrement du califat, le territoire d'Al-Andalus se divise en royaumes indépendants, les 'taïfas'. Ainsi le chef berbère Abou Nour, qui était un militaire gradé dans l'armée califale, créa la Taïfa des Banou Ifren à Ronda2. Il construisit plusieurs édifices importants et renforça les murailles défensives de la ville. C'est à partir de cette date que Ronda commence à prendre le visage que nous lui voyons aujourd'hui.

Au xiiie siècle Ferdinand III le Saint entreprit la reconquête du sud de la péninsule, à partir de Séville en particulier. Mais Ronda appartenait alors auroyaume nasride de Grenade. C'est en 1485 qu'elle fut prise par les Rois Catholiques, Isabelle de Castille et Ferdinand II d'Aragon. Pour récompenser les valeureux chevaliers participant à cette victoire, les terres furent divisées et distribuées.

Les conséquences furent désastreuses pour l’économie de la ville et une intolérance religieuse s’installa dans toute la région. Les Juifs et les Arabes présents durent quitter la région et la ville ne redevint prospère que bien plus tard, à partir du milieu du xviiie siècle, période à partir de laquelle de nouveaux quartiers furent construits. Ainsi le « Pont Neuf » et les arènes, emblèmes de la ville, datent de cette époque.

C'est au xixe siècle que se construisit l'image romantique véhiculée, par exemple, par Alexandre Dumas (dans De Paris à Cadix) d'une région dominée par les bandits et les toréros.

9711198-vue-panoramique-a-partir-d-39-un-nouveau-pont-a-ronda-une-des-celebres-villages-blancs-d-39-andalous.jpg

15:57 Écrit par petitefleur-06 dans Blog, Coup de coeur/Coup de griffe, HISTOIRE, MUSEE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

23.07.2013

"Une véritable première" en Astronomie

hd189733b-10950105oleyz_1713.jpg

 

Hubble a trouvé la vraie couleur d'une exoplanète : bleue comme la Terre

Edité par Louis BIERLEIN avec AFP
le 11 juillet 2013 à 16h17 , mis à jour le 13 juillet 2013 à 16h07.

 

 

La vie extraterrestre est peut-être dans notre voisinage cosmique

Des astronomes découvrent une nouvelle exoplanète potentiellement habitable

Découverte : l'exoplanète la plus "proche" de la Terre

 

exoplanètes , exoplanète , espace , nasa

TechniquesLe télescope spatial Hubble à permis d'identifier, à plus de 63 années-lumières, une planète aux couleurs de la Terre.

D'un bleu cobalt profond, sa couleur rappelle celle de la Terre vue de l'espace : pour la première fois, des astronomes utilisant le télescope spatial Hubble ont réussi à déterminer la vraie couleur d'une exoplanète.

 

08.06.2013

ARNAGA, la demeure Basque d'Edmond Rostand - Cambo les Bains


Arnaga, célèbre demeure d'Edmond Rostand, classée monument historique en 1995
(Arnaga vient du nom de la rivière Arraga, dont Edmond Rostand a changé une seule lettre.)


Toi qui viens partager notre lumière blonde 
Et t'asseoir au festin des horizons changeants 
N'entre qu'avec ton cœur, n'apporte rien du monde 
Et ne raconte pas ce que disent les gens. 

Edmond Rostand. 
(Quatrain gravé, à l'entrée de la villa.) 

Edmond Rostand (1868 / 1918 )
auteur dramatique célèbre pour ses comédies, poèmes et ses drames héroïques :Cyrano de Bergerac, L'aiglon, Chantecler, les Musardises, les Romanesques, ....
Venu en 1900 pour soigner une pleurésie, Edmond Rostand décide de s'installer à Cambo.
Sur les plans établis par l'architecte Joseph-Albert Tournaire, il fait construire en 1903 une somptueuse demeure, Arnaga dont les travaux se termineront en 1906.
Décorée par des artistes de renom, cette maison s'ouvre sur de magnifiques jardins.  

 

IMG_1080.jpg

Jardins_d'Arnaga.jpg

 

IMG_7434.JPG

 

IMG_7482.JPG

 

IMG_1075.jpg

 

IMG_1077.jpg

IMG_1078.jpg

 

IMG_7446.JPG

 

IMG_7460.JPG

 

IMG_7464.JPG

grandsalle

grandsalle3

biblio

salleamanger

photos_20site_20039

Edmond Eugène Joseph Alexis Rostand, né le 1er avril 1868 à Marseille, mort le 2 décembre 1918 à Paris 7e, est un auteur dramatique français.

 

Edmond Rostand est le père de l'écrivain, biologiste et académicien français Jean Rostand.

 

 

15.05.2013

Abbaye Sainte-Marie de Fontcaude - hérault

 
 
Abbaye Sainte-Marie de Fontcaude
 
L'abbaye Sainte-Marie de Fontcaude est une abbaye de Prémontrés du XIIe siècle, située sur la commune de Cazedarnes, dont elle constitue en fait un hameau, en bordure du territoire de Cazouls-lès-Béziers.
 
 
 

Entre Béziers et Saint-Chinian, sur la commune de Cazerdanes, se dressent les imposants vestiges de l'abbaye de Sainte Marie de Fontcaude

Fondée au XIIème siècle, l'abbaye s'est développée de manière importante assurant son rayonnement tant spirituel qu'économique... A telle enseigne qu'elle s'était imposée comme une halte appréciée et renommée pour les pèlerins en route vers Saint Jacques de Compostelle. 

Malheureusement, la montée de "l'hérésie vaudoise", secte chrétienne du XIIIème siècle qui s'apparentait à une certaine forme de protestantisme conduira à la ruine de l'abbaye. 

Aujourd'hui subsistent le transept et le chevet de l'abbatialele scriptorium où les moines copiaient et enluminaient les manuscrits,  reconverti en musée : il abrite chapiteaux et autres éléments de décoration du cloître notamment, et divers documents ayant trait à l'histoire de l'abbaye.

Ayant fait l'objet de restaurations, l'édifice est devenu un haut-lieu culturel accueillant concerts et autres manifestations, offrant ses vieilles pierres à l'expression artistique... Autre manière de renouer avec une certaine forme de spiritualité !

 Image illustrative de l'article Abbaye Sainte-Marie de Fontcaude
 

IMG_0746.jpg

IMG_0748.jpg

IMG_0749.jpg

IMG_0750.jpg

IMG_0752.jpg

IMG_0753.jpg

Copie de IMG_0755.jpg

IMG_0754.jpg

IMG_0756.jpg

IMG_0758.jpg

IMG_0759.jpg

IMG_0760.jpg

IMG_0761.jpg

IMG_0762.jpg

IMG_0763.jpg

IMG_0768.jpg

IMG_0769.jpg

IMG_0770.jpg

IMG_0771.jpg

IMG_0772.jpg

IMG_0773.jpg

IMG_0777.jpg

IMG_0778.jpg

IMG_0782.jpg

11.05.2013

La sardinade à Sauvian de l'association des vieux travailleurs

IMG_6006.JPG

IMG_6011.JPG

IMG_6013.JPG

IMG_6015.JPG

IMG_6020.JPG

IMG_6021.JPG

IMG_6025.JPG

IMG_6026.JPG

IMG_6030.JPG

IMG_6033.JPG

 

IMG_6042.JPG

IMG_6048.JPG

IMG_6056.JPG

IMG_6059.JPG

IMG_6062.JPG

IMG_6064.JPG

et tout ce travail exécuté par les membres du bureaux de l'association et Monsieur le Maire qui est venu pour participer à faire la grillade

 

"Bon appétit!" - Fillettes en pique-nique...

 

 

Bravo11.gifBravo11.gifBravo11.gifBravo11.gif

18:56 Écrit par petitefleur-06 dans Associations, Blog, Coup de coeur/Coup de griffe | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

08.04.2013

Les cigognes sont de retour - le printemps ce sera pour plus tard

 

 

 

gif gratuit cigognesgif gratuit cigognes

 

11:24 Écrit par petitefleur-06 dans ANIMAUX, Blog, Coup de coeur/Coup de griffe | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

05.04.2013

la colombe de la paix

colombe.gif

copiez cette photo et faire suivre

 

 

 

 

19:07 Écrit par petitefleur-06 dans Blog, Coup de coeur/Coup de griffe | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

24.03.2013

Costa Rica une; petite visite

Arenal-Erupting-Costa-Rica2.jpg

Arenal-Erupting-Costa-Rica

costa-rica-crocodile.jpg

full-puntarenas-cruise-ships.JPG

 

C'a donne envie d'un voyage ...



12ème Jour - PANAJACHEL / CHICHICASTENANGO / ANTIGUA - Jeu 21/02/2013

Départ pour le village de Chichicastenango, situé à 2000 mètres d’altitude. C’est dans ce charmant village qu’a lieu, chaque jeudi et dimanche, le marché le plus célèbre de toute l'Amérique Centrale.

 

Chichi.jpg

 

Promenade à pied à travers le village jusqu’à l’église « Santo Thomas ». Devant l’église s’installent les femmes disposant des fleurs à leurs pieds. Il n’est pas rare de voir les habitants des hauts plateaux en procession qui mélangent aisément rites chrétiens et mayas et perpétuent, depuis toujours, les rites précolombiens en revendiquant fièrement leur identité maya.


FIN DU VOYAGE 

11ème Jour PANAJACHEL / ZUNIL / ALMOLONGA / PANAJACHEL - Mer 20/02/2013

Volcan Santiaguito 

Départ pour la découverte de la région de la capitale indienne du pays et ses villages « quichés ». Quetzaltenango, deuxième ville du Guatemala située dans les montagnes de la Sierra Madre d'origine préhispanique, est une ville active et pittoresque. La ville est située dans une plaine dominée par les trois volcans Zunil, Santo Tomas et Santa Maria, dont l'éruption ravagea la ville en 1902.

 

Confor34.jpg

C’est la deuxième ville du pays et aussi la plus grande métropole indienne mais elle est vingt fois plus petite que la capitale. Elle constitue la véritable capitale politique et culturelle de la région des hauts plateaux.

 

Visite d’Almolonga et Zunil, qualifiés localement de « verger de l’Amérique Centrale ».

Dans ce gros centre de production de magnifiques légumes, chaque mercredi et samedi se tient un très important marché (marché quotidien également), rehaussé autant par les odeurs parfumées des montagnes que par les couleurs des « huipilès »   brodés de chevrons orange, jaune et rouge et par les négociations murmurées, caractéristiques des marchés indiens.

 

 

 

Déjeuner en ville. 

 

Passage par le village de San Andrés Xecul où se trouve l’étonnante et unique église de ce style au Guatemala. Vous serez émerveillés par sa façade jaune décorée de motifs naturalistes et religieux.

 

 

 

Retour à Panajachel en fin d’après-midi




20.03.2013

10ème Jour PANAJACHEL / LAC ATITLAN / PANAJACHEL - 19/02/2013

Départ pour une croisière en bateau sur le Lac Atitlan

 

 

Ce lac aux eaux bleues et sereines, long de 19 km, est entouré de villages pittoresques dont les habitants sont les descendants de ces peuplades qui affrontèrent  « Don Pedro de Alvaredo », le conquistador espagnol.

 

Leurs traditions, leurs coutumes et leurs vêtements typiques sont restés à peu près inchangés, de même que leurs cérémonies religieuses, célébrées avec simplicité et dans la dévotion qui caractérisent les indiens.

 

Arrêt au village de Santiago Atitlan, chef-lieu de la région Tzutuhil, signifiant la « fleur des Nations », construit au bord d’une baie profonde, entre les deux volcans Toliman et Atitlan.

 

Promenade dans le village, aux maisons construites de blocs de lave et coiffées de toits de palme.

 

Marché de Sololá

 

Vous pourrez acquérir sur le marché artisanal des « huipilès », blouses typiques brodées de motifs animaliers, des figurines en bois, des peintures primitives de portraits ou ayant pour thème la vie quotidienne…

 

Vous pourrez acquérir sur le marché artisanal des « huipilès », blouses typiques brodées de motifs animaliers, des figurines en bois, des peintures primitives de portraits ou ayant pour thème la vie quotidienne…


17:17 Écrit par petitefleur-06 dans Blog, Coup de coeur/Coup de griffe | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

9ème Jour GUATEMALA CITY / PANAJACHEL Lun 18/02/2013

Départ en direction de Panajachel.Panajachel est une ville du Guatemala. Son altitude est de 1 597 m et sa population de 11 142 habitants.

Panajachel on Lake Atitlan, Guatemala: Walking Tour

Panajachel sur le lac de Atitlan, le Guatemala: Walking Tour

Panajachel sur le lac de Atitlan, le Guatemala: Walking Tour

Panajachel sur le lac de Atitlan, le Guatemala: Walking Tour

Panajachel sur le lac de Atitlan, le Guatemala: Walking Tour

En cours de route, arrêt pour découvrir les site archéologique de Mixco Viejo. Visite de cet ancien centre religieux et militaire maya situé à 4 km du confluent des fleuves Pixcaya et Motagua. Ses ruines (1250-1500 après J.-C.) comprennent 15 groupes d'édifices. Ancienne capitale des Indiens Pokomams, elle était vers la fin du XVe s. l'une des villes les plus importantes des hautes terres du Guatemala.

 

Site archéologique de Mixco Viejo

Organisée par l’association Guatem’Accueil, nous suivons aujourd’hui la visite du site archéologique de Mixco Viejo, à 2h de route de Guate. Ce site date du postclassique, c’est à dire qu’il a été édifié au XIIIème siècle par les Mayas, et fut conquis par les espagnols au XVIème siècle.  Très différent des sites du Nord du Peten que nous connaissons, nous avons pu profiter d’une journée magnifique pour escalader ses pyramides restaurées et admirer la vue sur les montagnes des « Hautes Terres » du pays.

DSCF6090.JPG

DSCF6113.JPG

DSCF6112.JPG

Continuation vers le Lac Atitlan et Panajachel. Cette bourgade en plein pays cakchiquel a pour avantage d’être située sur les rives d’un des plus beaux lacs au monde et au cœur d’une florissante industrie touristique.

Arrivée sur les rives du Lac Atitlan, entouré de 3 volcans, le San Pedro qui culmine à 3020 m, Atitlan à 3237 m et Toliman à 3158 m.

 

Promenade en tuc-tuc à la découverte de ce charmant village situé aux pieds des volcans.


Tour panoramique de Guatemala City.

Tour panoramique de Guatemala City.

 

Arrêt sur « le zocalo » ou « Parque Central », vous verrez le Palais National construit sur les ruines de l’ancien palais détruit en 1917. A l'intérieur sont installés les bureaux de la présidence de la République. La cathédrale de style baroque abrite Notre Dame du Bon Secours, la plus vieille statue de la vierge du pays. Vous verrez également l’Eglise San Francisco, construite dans un style néo-classique, puis l’ancienne université San Carlos.

 Zocalo o parque central de Tixtla Guerrero

Iglesia de Tixtla Gro ... Arturo Castaneda Valle 18Nov2010

 

Estatua de Vicente Guerrero en zocalo de Tixtla ... Arturo Castaneda Valle 18Nov2010

 

Los caminos destrozados de metlatonoc Arturo Castaneda Valle 29oct2010

 

Camino a  Metlatónoc

 

Guatemala - Coban - Groupe évasion de Sauvian

8ème Jour       COBAN / GUATEMALA CITY                                                              Dim 17/ 

Départ par la route vers Guatemala City.

 

En route, visite du Biotope du Quetzal, situé dans la forêt brumeuse dans les montagnes entre Puruhlá et Salama. C’est une aire protégée, dédiée à la conservation de l’habitat du quetzal, l’oiseau symbole du Guatemala.

 

A 1300m d'alt., dans une zone tropicale humide (sur la route Guatemala Flores). ...départ vers les paysages alentours: cascades, grottes, observation du quetzal.Continuation pour Guatemala 

RÉSERVES NATURELLES AU GUATEMALA:

Le Biotope Quetzal (alias Mario Dary Rivera réserve naturelle)

Flores, GuatemalaLivingston, GuatemalaActivités sur Las SirenasRepas sur Las SirenasBelize visites sur Las Sirenas

19.02.2013

7ème Jour - COBAN / GROTTES LANQUIN / SEMUC CHAMPEY / COBAN - CLUB EVASION

 

7ème Jour       COBAN / GROTTES LANQUIN / SEMUC CHAMPEY / COBAN     

  Sam 16/02/2013

 

Départ pour l’exploration des grottes de Lanquin (pensez à prendre une lampe frontale dans vos bagages).

 

téléchargement (1).jpg

téléchargement (2).jpg

DSC03051

images.jpg

KanBa-Caves

Traversées par le Rio Lanquin et illuminées sur 200m, les galeries de grottes et leurs plafonds se hérissent de milliers de stalactites aux formes étranges, parfois évocatrices.

 

A la sortie des grottes, possibilité de se baigner dans les eaux profondes de la rivière.


tubing

 

 Départ pour Semuc Champey.

 

De toute évidence, c’est la plus belle région du pays. Ses paysages magnifiques, un pont naturel en calcaire, des bassins miroitants et ses nombreuses chutes d’eau en font un endroit idéal pour nager.

 

Visite des gorges.


A  DEMAIN


 

18.02.2013

6ème Jour FLORES / CEIBAL / COBAN -GUATEMALA - CLUB EVASION ven 15/02/2013

6ème Jour       FLORES / CEIBAL / COBAN                          ven  15/02/2013

 

Départ par la route vers Sayaxche en suivant le Rio de la Pasion. Embarquement à bord de pirogues vers les ruines mayas de Ceibal, un moment emprunt de magie (45 minutes).

 

Visite du site archéologique de Ceibal.

 

Ceibal a été déclaré "Parc Archéologique" en 1985, lui assignant ainsi un secteur de protection de 17,612 km avec pour but de protéger et préserver le patrimoine archéologique ainsi que la faune et la flore. En effet, Ceibal est enfoui en pleine jungle, et beaucoup de petits temples sont cachés sous la végétation, véritable forêt de ceibas (kapokiers), de palmiers et de stèles…

 

C’est actuellement le site le mieux restauré et le plus intéressant de la région, non seulement en raison de ses monuments, mais aussi parce qu'on y accède par le fleuve et la jungle.

 

 

 

Le site a été étudié par le « Peabody museum » (Université de Harvard) qui le fit fouiller et restaurer dans les années soixante. 

 

Route vers Cobán.

 

 

 

A  DEMAIN

17.02.2013

5ème Jour FLORES / TIKAL / FLORES - Guatémala - club Evasion de SSauvian - Jeu 14/02/2013

 

5ème Jour       FLORES / TIKAL / FLORES                      Jeu 14/02/2013

 

 

Le matin, départ en autocar pour la visite du site archéologique de Tikal, la plus grande ville maya, découverte seulement en 1848. La cité fut abandonnée au Xème siècle pour des raisons inexpliquées et depuis, la jungle a reconquis l'endroit où vivent jaguars, pumas,

des raisons inexpliquées et depuis, la jungle a reconquis l'endroit où vivent jaguars, pumas, fourmiliers, singes hurleurs et serpents.

 

- Antigua est, avec le site maya de Tikal, l'endroit le plus touristique du Guatémala


dsc_0068-nef.jpg

Cette ville se trouvait au « centre du monde Maya », sur le trajet entre la côte de Campeche (au Mexique) et celle du Belize, ce qui peut expliquer son prodigieux développement.

 

Vous découvrirez, au fil de votre visite à travers la jungle, la Plaza Mayor, place la plus impressionnante, encadrée par deux pyramides les plus spectaculaires du site : les Pyramides jumelles ;


mais également le temple du « grand jaguar », aux majestueuses proportions (haut de 45 mètres) qui abritait la tombe du roi « Ah Cacao »,



et en face de lui le « temple des masques », haut de 38 mètres, élevé par « Ah Cacao » en l’honneur de son épouse.

 

·           Le Palais des Nobles, la Cité du « Mundo Perdido », est un ensemble datant de l’époque préclassique, où de très belles céramiques ont été découvertes.

·           Le temple du serpent à deux têtes, le plus haut de Tikal avec ses 65 mètres de hauteur, est l’un des plus élevés de tout le Yucatan.


·           La Place des 7 temples, qui abritait 3 jeux de pelote.

 

Retour à Flores, et fin d’après-midi libre pour une promenade dans ce petit village de pêcheurs.

 

 

 

 

 A  DEMAIN





11:00 Écrit par petitefleur-06 dans Blog, Coup de coeur/Coup de griffe | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

16.02.2013

4ème Jour PUERTO BARRIOS / RIO DULCE / FLORES - Mer 13/02/2013

4ème Jour       PUERTO BARRIOS / RIO DULCE / FLORES                                    Mer 13/02/2013

 Gorges du Rio Dulce  

 Embarquement pour une traversée en bateau de 45 minutes où vous remonterez les très belles gorges du Rio Dulce au cœur de la forêt vierge vers Livingston (45mn).

Rio Dulce, Guatemala

Rio Dulce, Guatemala
 Le Rio Dulce est un fleuve du Guatemala qui n'excède pas 43 km, mais c'est l'émissaire du plus grand lac du Guatemela, le lac Izabal.

Sa source est située à l'extrémité Est du lac Izabal, au niveau du Castillo de San Felipe. Après avoir traversé le lac El Golfete, il rejoint la mer des Caraïbes au niveau de la ville de Livingston.

 

 

téléchargement.jpg

 

Visite à pied du village et temps librepour une découverte personnelle : l’école (sauf vacances scolaires et week-end), le cimetière (aux couleurs étonnantes)… Il s'agit d'un véritable havre de paix à l'ambiance tropicale délicieuse. A l'ombre des cocotiers se dressent des rangées de maisons de bois aux couleurs gaies. Les garifuñas, descendants des anciens esclaves africains, donnent un zeste  de reggae et de salsa à cette enclave dans la mer des Caraïbes.

 

5566985.jpg

 

Continuation en bateau sur le Rio Dulce, mini-canyon tropical séparant le Lac Izabal des plages de la Mer des Caraïbes. Vous traverserez « El Golfete », petit lac succédant au canyon qui fait partie du « Biotope Chocon Machacas ». Ce biotope est constitué de la forêt tropicale humide, de mangroves, de lagunes et de rivières à lent débit,  habitat naturel du lamentin, énorme mammifère marin en voie de disparition. De nombreux oiseaux (pélicans, perroquets, toucans, pics-verts) vivent ici.

 

DSC00618.JPG

 

 

Arrivée sur les bords du lac et approche du « Castillo San Felipe », bâti en 1682.

 

 

Déjeuner de crevettes au bord du fleuve.Pendant le repas, vous assisterez à un spectacle privatif de musique et danses Garifuña.

 

Départ en autocar pour Flores à travers la forêt vierge. De cette traversée, vous découvrirez de nombreux villages indiens où la population vit en pleine jungle, très primitivement. Les Indiens ont conservé leurs traditions, leurs maisons typiques, leur culture ancestrale.  Actuellement le grand problème de cette région est la déforestation, les Indiens allumant d’immenses feux pour agrandir leurs terres cultivables.

 

Arrivée à Flores, ville construite sur une île naturelle du Lac Péten Itza et reliée au rivage par une chaussée de 500 mètres de longueur.

 

  A  DEMAIN

13.02.2013

3ème Jour COPAN / QUIRIGUA / PUERTO BARRIOS - club Evasion Mar 12/02/2013

 

Retour au Guatemala et continuation par la route panaméricaine pour Puerto Barrios qui traverse les anciennes bananeraies aujourd’hui transformées en coopératives nationales.

 

Départ en direction du site de Quirigua.

 

Visite du site Maya de Quirigua.

Quiriguá est un site archéologique maya situé dans la vallée du Motagua, sur la ligne ferroviaire reliant Puerto Barrios à Guatemala, dans le département d'Izabalau Guatemala. Il est inscrit depuis 1981 sur la liste du Patrimoine mondial de l'Unesco.

Quirigá, stèle D, face Nord, représentant le roi K'ak' Tiliw Chan Yoaat

 Stèle E

Les ruines remarquables de Quirigua, de période classique récente, comprennent les plus grandes stèles mayas découvertes à ce jour. Dans ce petit site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, une acropole a été mise au jour, mais on vient surtout pour admirer ses grandes stèles sculptées et ses autels zoomorphes. Ici, les artistes se sont montrés particulièrement actifs, surtout en 751 et 806 après J-C, à l’apogée de la puissance maya et de sa prospérité. Le 1er monument connu date de 480.

 

Zoomorphe B

La plus grande stèle de Quirigua, la stèle E, mesure 10,66m de haut, 2,50m supplémentaires restants enfouis sous terre. Elle fait 1,52 m de large et pèse 52 tonnes. L’une des dates inscrites correspond au couronnement de Cauac-Ciel, en 724, mais la stèle serait postérieure. Certains personnages gravés sur certaines stèles portent des barbes (rares chez les Mayas), qui présentent une curieuse similitude avec celles de certaines sculptures égyptiennes. Leur apparition date de 761, et elles continueront de figurer sur les personnes des monuments pendant 30 ans (Toutes les stèles sont couvertes et à l’ombre des fromagers, ce qui rend les photos difficiles).

 

Zoomorphe P vu de côté

Déjeuner de spécialités « Tapado » au restaurant Ibiscus au décor typique avec ses chaises toutes habillées d’un Huipil différent. Dans l’enceinte de ce restaurant, visite du petit musée de costumes traditionnels et balade dans les chemins du jardin botanique à la végétation luxuriante.

 

Départ en bus par une piste qui vous mènera dans la réserve nationale de Cerro San Gil, au cœur de la forêt tropicale humide la plus vaste du pays.

 

Réserves Naturelles au Guatemala

Est Guatemala: Cerro San Gil

Forêt tropicale, jungle flux enchanteur et exceptionnel d'oiseaux à regarder attendent les visiteurs à la réserve naturelle Cerro San Gil dans le département d'Izabal. La réserve offre environ 12 kilomètres de sentiers qui serpentent à travers la forêt luxuriante, ainsi que le centre d'un visiteur, du nom de North American ornithologue Chandler Robbins S., qui peut accueillir 20 personnes pour la nuit. Le centre sert aussi de base pour des études scientifiques.

Cerro San Gil reçoit environ 2000 mm (80 pouces) de pluie par an, et les douches sont communes après-midi. Un joli ruisseau, connu sous le nom de Rio Las Escobas, draine une partie de la réserve. Avec de petites cascades et piscines cristallines, invitant, la vapeur est un excellent endroit pour s'arrêter pour une baignade fraîche.

En sept ans, 356 espèces d'oiseaux paradis été identifiés dans le Cerro San Gil. Les ornithologues amateurs ont une bonne chance d'espèces de visée comme le Falcon Orange-breasted (Falco deiroleucus), Bat Falcon (Falco rufigularis), Solitary Eagle (Harpyhaliaetus solitarius), Crested Eagle (guinanensis Morphnus) et Piculet fauvette, (Picumnus olivaceus) avec motmots , mannequins, des toucans, tangara et beaucoup de perroquets. Les visiteurs sont tenus de voir (et entendre!) Singes hurleurs.Certains autres animaux rares, comme des jaguars et des pumas, ont été signalés à Cerro San Gil.

Le Chocon Machacas Biotope: Est une réserve qui protège les habitats jungle, les mangroves, les ruisseaux, les étangs et les rivières. La faune de ce parc comprend des toucans, des perroquets, une grande variété d'oiseaux aquatiques, des singes, des crocodiles, des loutres et des lamantins. Le lamantin (vaches marines), une espèce en voie de disparition dans cette partie du monde ont leur résidence sur le lac Izabal et peut être vu parfois sur la rivière Rio Dulce.

La côte caraïbe du Guatemala est également l'hôte de plusieurs plages: La Capitainerie, la Guayra, COCOLI, Guanabrisa, et de San Juan. Altares Siete (sept autels), est une série de bassins dans la jungle. Cascades imposantes s'y déversent.

 

à demain