081136 petitefleur gene110160
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02.03.2014

Paris en nocturne

 

Paris 441.jpg

 PARIS LA NUIT

TOUT CES ECLAIRAGES  FONT REVER

LA CIRCULATION EST FLUIDE

LA MAGIE  DES FONTAINES  ILLUMINEES

CETTE PROMENADE NOCTURNE VOUS FAIT TOUT OUBLIER

 

 

 Paris 413.jpg

Paris 422.jpg

Paris 429.jpg

 

Paris 439.jpg

 

 

 

  

ET  VOUS  PASSEZ  UNE  TRES  BONNE NUIT

 

La Tour Montparnasse à Paris

408px-Tour_montparnasse_view_arc.jpg

Tour Montparnasse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
 
 
 
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Ville Paris
Coordonnées 48° 50′ 30″ Nord 2° 19′ 20″ Est / 48.841667, 2.322222 / 48.841667; 2.322222  
Histoire
Architecte(s) Saubot, Beaudouin, Cassan, Hoÿm de Marien
Construction 1969-1973
Usage(s) Bureaux
Architecture
Hauteur du toit 210 mètres
Nombre d'étages 59
Superficie 90 000 m2
Nombre d'ascenseurs 25
Géolocalisation
 

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Tour Maine-Montparnasse

La tour Montparnasse, également appelée tour Maine-Montparnasse, est un gratte-ciel situé dans le quartier Necker (15e arrondissement) de Paris. Sa hauteur, de 210 m suivant les sources[1],[2] en fait pendant longtemps l'immeuble le plus haut de France, avant l'achèvement de la tour First en 2011[3].

Elle fut conçue par les architectes Jean Saubot, Eugène Beaudouin, Urbain Cassan et Louis de Hoÿm de Marien[4].

La construction C'est en avril 1970 que la première pierre est posée.

La tour Montparnasse est bâtie entre 1969 et 1973 sur l'emplacement même de l'ancienne gare Montparnasse et est inaugurée en 1973. Le chantier nécessite le déblaiement de 420 000 m3 de gravats. Les fondations de la tour sont constituées de 56 piliers en béton armé s'enfonçant à 70 mètres sous terre. Pour des raisons d'urbanisme, la tour doit être construite juste au-dessus d'une ligne de métro ; et pour éviter d'utiliser le même appui et de le fragiliser, les structures du métro sont protégées par un corsage en béton armé. D'autre part, de longues poutres horizontales sont placées afin de permettre de dégager l'espace nécessaire en sous-sol pour aménager les voies pour trains.

La tour est inaugurée en 1973 et devient l'un des grands points de repère de la capitale.

 

Paris 330.jpg

 Entrée de la tour

 

Paris 331.jpg

 

Paris 334.jpg

vue de la terrasse

 

Paris 336.jpg

Paris 338.jpg

Paris 339.jpg

Paris 356.jpg

Paris 360.jpg

Paris 375.jpg

Paris 380.jpg

Paris 383.jpg

Paris 390.jpg

Paris 392.jpg

Paris 396.jpg

Paris 400.jpg

FIN  DE  LA  VISITE,  AVEC  UN  APERO

 

21.02.2014

Le nouveau SAUVIAN - HERAULT

Sauvian est un village situé dans l'ouest du département de l'Hérault, dans la plaine viticole du Biterrois, à 7 kilomètres au sud de Béziers. Le territoire de la commune est traversé par le fleuve de l’Orb.

Le terroir est essentiellement occupé par la vigne, avec quelques domaines viticoles sur les coteaux. Des zones d'activités ont été aménagées récemment, créant des emplois (surtout dans le secteur tertiaire) dans la commune.7

IMG_1887.JPG

IMG_1888.JPG

IMG_1890.JPG

IMG_1894.JPG

IMG_1905.JPG

IMG_1910.JPG

IMG_1925.JPG

A  SUIVRE

 

18:04 Écrit par petitefleur-06 dans Blog, Coup de coeur/Coup de griffe | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

29.01.2014

une ballade dans le Périgord

perigord carte.jpg

Présentation

Le nom « Périgord » vient du peuple gaulois des Pétrocores mais son histoire remonte à la nuit des temps.

À peu près dans les mêmes limites que le Périgord est créé en 1790 le département de la Dordogne. Légèrement remanié, il empiète sur quelques terres de l'Angoumois, de la Saintonge, du Quercy et du Limousin. Au xiiie siècle le royaume de France fut divisé en provinces et sénéchaussées. Par cette division, le Peyragort se vit borner au nord par l’Angoumois et le Limousin ; au levant par leBas-Limousin ; au midi par le Quercy et l’Agenais ; au couchant par le Bordelais et la Saintonge1. Ces limites étaient à peu près celles que nous connaissons aujourd’hui pour le département de la Dordogne et les apports ou les détachements faits sur les régions voisines seraient de peu d’étendue parce que correspondant à des redécoupages de diocèses épiscopaux.

Les habitants du Périgord sont appelés les Périgordins (les Périgourdins étant les habitants de la ville de Périgueux2).

 

450px-Dordogne_2.jpg

 le Périgord traversé par la Dordogne

 

IMG_0140.jpg

La truffe du Périgord

IMG_0206.jpg

le foie gras du Périgord

IMG_0389.jpg

IMG_0225.jpg

IMG_0322.jpg

ça c'est du naturel

IMG_0450.jpg

la porte du Périgord

IMG_0500.jpg

la route de saint Jacques de Compostelle

IMG_0172.jpg

Boutique des produits régionaux

IMG_0207.jpg

La gastronomie du Périgord

IMG_0145.jpg

IMG_0211.jpg

IMG_0212.jpg

IMG_0228.jpg

IMG_0239.jpg

IMG_0240.jpg

IMG_0243.jpg

IMG_0259.jpg

IMG_0261.jpg

IMG_0272.jpg

IMG_0275.jpg

IMG_0278.jpg

IMG_0280.jpg

IMG_0281.jpg

IMG_0306.jpg

IMG_0325.jpg

IMG_0326.jpg

IMG_0329.jpg

IMG_0344.jpg

IMG_0401.jpg

IMG_0403.jpg

IMG_0437.jpg

IMG_0457.jpg

IMG_0459.jpg

Hôtel particulier

IMG_0505.jpg

IMG_0549.jpg

 

IMG_0560.jpg

IMG_0589.jpg

IMG_0600.jpg

IMG_0613.jpg

IMG_0628.jpg

IMG_0645.jpg

IMG_0676.jpg

IMG_0684.jpg

IMG_0721.jpg

IMG_0722.jpg

 

 

12.01.2014

La gardienne de parking * Route de Limoges, 24420 Antonne-et-Trigonant

IMG_1724.JPG

Hôtel de l'Ecluse

Bonjour, je suis la gardienne du parking

 


IMG_1728.JPG

jour et nuit, je n'ai pas de RTT .......

je mange bien, je joue avec les clients

je profite de la nature dans le parc de l'hôtel


Photos de Hotel L'Ecluse, Antonne-et-Trigonant
Cette photo de Hotel L'Ecluseest fournie gracieusement par TripAdvisor

je suis la plus heureuse des oies

ma photo traîne dans tous les appareils photo

c'est comme ça que je me retrouve dans un blog

voila mon domaine  !!!!!!!!!

salut les amis

           


21.09.2013

Le Jardin de Saint Adrien - exposition des "BELLES" voitures de prestige

les belles.jpg

belles-du-cap-agde_522097c2a7a63.jpg

 

avant de s'installer au Cap d'Agde pour le week-end 

les "Belles" ont fait une halte au Jardin de Saint Adrien

le samedi 21 septembre de 10 à 11h

une voiture qui fête ses 100 ans cette année

 

IMG_1398.jpg

 

IMG_1401.jpg

et elle roule, qui dit mieux .......

 

IMG_1399.jpg

 

IMG_1384.jpg

 

IMG_1383.jpg

 

IMG_1382.jpg

IMG_1388.jpg

 

IMG_1390.jpg

 

IMG_1393.jpg

 

IMG_1385.jpg

 

IMG_1379.jpg

 

IMG_1378.jpg

 

IMG_1396.jpg

 

IMG_1381.jpg

 

IMG_0126.jpg

 

IMG_0127.jpg

IMG_0124.jpg

 

IMG_1410.jpg

 

IMG_0134.jpg

 

IMG_0130.jpg

et le départ pour le cap d'Agde

 

IMG_1413.jpg

les adieux avec Daniel très heureux de cette exposition


Gif animé vieille voitureGif animé vieille voiture    Gif animé vieille voiture    Gif animé vieille voitureGif animé vieille voiture

18:49 Écrit par petitefleur-06 dans Associations, Blog, Coup de coeur/Coup de griffe | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

16.09.2013

Inauguration de la Mairie de SAUVIAN - Le 14 Septembre 2013

IMG_3698.jpg

 CA,  s'était avant  (les Hirondelles)

Copie de IMG_1303.jpg

comment c'est devenu  !!!!!!

- le jour

 

IMG_1314.jpg

- La nuit

 

mairie gilou 071.jpg

 

IMG_1328.jpg

 

groupe.jpg

 

IMG_1335.jpg

 

IMG_1338.jpg

 

IMG_1341.jpg

 

IMG_1344.jpg

mairie gilou 093.jpg

IMG_1345.jpg

 

IMG_1357.jpg

 

IMG_1365.jpg

 

IMG_1370.jpg

Projet1.jpg

 

Copie de IMG_1358.jpg

 

 

beaucoup de monde présent

 

mairie gilou 087.jpg

beaucoup de monde présent

mairie gilou 146.jpg

la ruée pour la visite

 

 

mairie gilou 055.jpg

 

mairie gilou 057.jpg

 

mairie gilou 059.jpg

 

mairie gilou 127.jpg

 

mairie gilou 134.jpg

 

mairie gilou 151.jpg

 

mairie gilou 154.jpg

 

mairie gilou 163.jpg

un buffet très généreux dans un cadre magnifique

 

mairie gilou 174.jpg

 

mairie gilou 175.jpg

 

mairie gilou 193.jpg

toutes ces émotions donnent faim........

 

mairie gilou 211.jpg

 

mairie gilou 212.jpg

 

mairie gilou 198.jpg

l'ambiance musicale " Caroline  Jazz-Band " 


pour la vidéo Monsieur Vidal

pour les photos Gilles et Geneviève

pour Midi-libre Christiane


20:19 Écrit par petitefleur-06 dans Blog, CONSTRUCTION, Coup de coeur/Coup de griffe | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

22.08.2013

les jardins de L'Alhambra - Grenade - Andalousie

 

 

alhambra

 

alhambra

19.jpg

 

 

 

Palais de l'Alhambra, Grenade

 

800px-Jardins_de_l'Alhambra.jpg

Úbeda-Iglesia_San_Pablo-20110919.jpg

 

L'Alhambra (en arabe : الْحَمْرَاءAl-Ḥamrā' , « la rouge », en raison de la couleur que prennent les murailles au coucher du soleil) de Grenade est un ensemble palatial, et un des monuments majeurs de l'architecture islamique et l'acropole médiévale la plus majestueuse du monde méditerranéen.

C'est avec la Grande mosquée de Cordoue le plus prestigieux témoin de la présence musulmane en Espagne du viiie au xve siècle. Leurs caractères sont d'ailleurs opposés : à la sobriété grandiose du monument religieux représentatif de la première architecture islamique, s'oppose l'exubérance de la dernière manière hispano-mauresque : celle-ci s'exprime en effet dans lespalais des derniers souverains nasrides, alors en pleine décadence, et qui disparaîtront bientôt lors des derniers assauts de la Reconquista.

C'est un ensemble fortifié de bâtiments situés sur la colline de la Sabika, qui domine la plaine et la ville de Grenade, et qui fait face au quartier populaire et pittoresque de l'Albaicin. On y aperçoit au loin les sommets enneigés de laSierra Nevada. Parmi ces bâtiments se trouvent notamment le palais mauresque qui fait la gloire de l'Alhambra ainsi que le palais renaissant deCharles Quint et une église édifiée à la place d'une mosquée.

Patio de los Arrayanes

Le nom vient de l'arabe الْقَلْعَةُ ٱلْحَمْرَاءُ, al-Qalʻat al-Ḥamrāʼ, c'est-à-dire « le château rouge ». Il peut s'agir d'une référence à Mohammed ben Nazar, dit الأحمر, Al-'Ahmar (« le rouge », à cause de sa barbe rousse), le fondateur de la dynastie des Nasrides, qui entra à Grenade en 1238 et fonda le site, mais le toponyme semble plus ancien1. Son fils Mohammed II le fortifia. Le style nasride atteint son apogée auxive siècle sous les rois Youssouf Ier etMohammed V al-Ghanî, qui font édifier les parties les plus prestigieuses entre 1333 et1354. Chaque souverain reprenait le palais de son prédécesseur et en édifiait de nouvelles parties, le modifiant à sa guise : on parle donc de palais Nasrides, au pluriel, pour cet ensemble.

Alors que presque partout dans le monde musulman les palais anciens ont disparu ou ne sont plus que des ruines, l’Alhambra possède encore deux groupes de palais du xive siècle. Les demeures bâties par les premiers souverains de la dynastie ont disparu et, auxve siècle, les rois de Grenade n’ont pas eu les ressources nécessaires pour remplacer les palais subsistant aujourd’hui.

Postérité[modifier | modifier le wikicode]

Arc la Salle des Ambassadeurs
La magnifique coupole en stalactites de la Salle des Abencérages

Après le règne des Nasrides de l'ombre, malgré le désir des Rois Catholiques d'effacer les traces de l'Islam des territoires entièrement reconquis par les chrétiens après la chute de Grenade en 1492, le palais mauresque était tellement superbe qu'il fut épargné et servit de résidence royale lorsque la cour passait à Grenade. Les souverains y proclament le Décret de l'Alhambra.

L'ensemble tomba ensuite en désuétude, ne faisant l'objet de restaurations qu'à l'occasion de séjours royaux.

L'Alhambra étant dès lors un des grands événements historiques, les pillards y firent leur apparition, ce que décrit Washington Irving dans ses contes (voir bibliographie en fin d'article).

Une action d'éclat sauva l'Alcazaba de la destruction pendant la guerre civile espagnole.

Les jardins sont à présent entretenus grâce au Patronato de La Alhambra, qui gère l'ensemble du monument et permet la visite à 7000 personnes par jour.

La gazelle est le symbole de l'Alhambra, elle est assimilable à un emblème héraldique depuis l'exploitation touristique du site. Cette image correspond à la version stylisée d'un vase décoratif retrouvée parmi les objets de l'Alhambra ; l'original se trouve dans le musée du palais de Charles Quint.

Alhambra_extrior_view_at_night.jpg

 

Escurial - Espagne

Monastery_of_El_Escorial_05.jpg

Le Site royal de Saint-Laurent-de-l'Escurial (en castillan : Real Sitio de San Lorenzo de El Escorial) est un grand complexe (monastèremusée, collège bibliothèque, et palais) qui se trouve sur le territoire de la commune deSan Lorenzo de El Escorial, située à 45 kilomètres au nord-ouest de Madrid, dans la Communauté autonome de Madrid (Espagne). C'est une ancienne résidence du roi d'Espagne.

Le Site royal de Saint-Laurent-de-l'Escurial a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco en 1984.

Le nom de l'Escurial[modifier | modifier le wikicode]

Façade ouest du monastère
Façade est et jardins du monastère

Le nom de l'Escurial vient d'un ancien village situé près du lieu où a été construit ce monastère-palais, aujourd'hui la commune de L'Escurial (12 669 habitants en 2003). On ne doit pas le confondre avec San Lorenzo de El Escorial (14 358 habitants en 2003), apparu postérieurement au bâtiment.

Historique[modifier | modifier le wikicode]

Ce complexe monumental est situé à côté de la montagne Abantos dans la Sierra de Guadarrama.

Il a été commandé par le roi Philippe II, à la fois en commémoration de sa victoire de Saint-Quentin sur les troupes d'Henri II, roi de France, le 10 août 1557, pour l'expiation du massacre des civils réfugiés commis alors par ses troupes dans l'église Saint-Laurent et, enfin, pour élever un lieu de sépulture à ses parents, l'empereur Charles Quint et Isabelle de Portugal, ainsi qu'à lui-même et à ses successeurs.

C'est aussi un sanctuaire érigé à la gloire de la Contre-Réforme, qui contient l'une des plus grandes collections de reliques du monde catholique : on y trouve quelque 7 500 reliques abritées dans 570 reliquaires répartis dans tout le monastère, mais spécialement dans la basilique Saint-Laurent. On y trouve également en bonne place les patrons de la maison d'Espagne, saint Jacques le Majeur etsaint Jérôme, ainsi que celui de la maison de Bourgogne, saint André.

EscorialBiblioteca.jpg

 

File:BasílicaElEscorialNave.jpg

 

poterie d' Úbeda - Espagne

 

 

 

Úbeda est une ville d’Espagne, située dans la province de Jaéncommunauté autonome d’Andalousie. En 2009, Úbeda comptait 35 649 habitants (INE). La cité, proche de Baeza dont elle est séparée par 8 km d'oliveraies, et bénéficiant de sa proximité, vit se construire au xvie siècle une remarquable série de palais, d'églises et de couvents. Elle a été classée conjointement avec Baeza au Patrimoine mondial de l'Unesco, le 3 juillet 20031.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Située sur une hauteur dominant une plaine d'oliveraies, le site d'Ubeda était déjà occupé par les Ibères ainsi que le montrent les découvertes archéologiques. Lorsqu'elle est conquise par les Romains, la ville prend le nom de Baetula. Détruite par les invasions Vandales, la ville renaîtra avec l'arrivée des Arabes, en particulier sous Abd al-Rahman II qui la renomme Ubbadat. En 852, les Arabes élèvent une muraille de remparts qui délimite encore aujourd'hui le tracé de l'ancienne ville médiévale.

Entre le xie siècle et le xiiie siècle, la ville sera tour à tour prise par les rois de Castille et reprise par les Almohades, jusqu'à ce qu'elle soit définitivement reconquise par le roi Ferdinand III de Castille, après un long siège menant à une capitulation en 1233. Les cultures arabe, juive et chrétienne continueront cependant à coexister pacifiquement durant deux siècles.

À la suite de la conquête de Grenade en 1492, Ubeda connaît un développement économique extraordinaire en raison de sa juridiction sur un vaste territoire et de son emplacement au croisement de grands axes de communication. Des familles puissantes y sont installées et celles-ci rivaliseront en magnificence, construisant palais et églises, tous plus remarquables les uns que les autres. Un des personnages les plus importants est Francisco de Los Cobos y Molina, natif de la ville et secrétaire d'État de l'Empereur Charles Quint. La ville doit beaucoup aussi à un architecte de tout premier plan, Andrés de Vandelvira. Les nombreuses constructions de style Renaissance distribuées à travers la ville font de celle-ci un véritable musée d'architecture et lui donnent un cachet qui lui a mérité son inscription au Patrimoine mondial.

Úbeda-Iglesia_San_Pablo-20110919.jpg