081136 petitefleur gene110160
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21.03.2011

Cathédrale Romane de Mariana - Santa aria Assunta a Cananiuca - Corse

 

 

 

IMG_0875.JPG

 

facade_cote.jpg

 

Santa Maria Assunta de Mariana, dite la Canonica est une petite basilique qui fut jadis une cathédrale. Elle fut consacrée en 1119 par l'archevêque de Pise. Elle est sise au côté du site archéologique romain de l'antique ville de Mariana, tout à fait remarquable. On y trouve notamment les restes d'une basiliquepaléochrétienne et un baptistère.

 

La cathédrale Sainte-Marie-de-l’Assomption ou Santa-Maria-Assunta de Lucciana, également nommée église de la Canonica, est une ancienne cathédrale catholique française de Corse. L’église fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis le 12 juillet 18861.

Histoire

Dans l’antiquitéMariana a été une colonie romaine importante, fondée en 93 av. J.-C. par Marius. Le christianisme s’y implante tôt — on trouve un complexe paléochrétien de la fin du ive siècle — et lediocèse de Mariana est fondé au cours du ve siècle ; cela en fait l’un des premiers de Corse.

Le diocèse devint tout d’abord suffragant de l’archevêché de Pise en 1092, comme tous les évêchés de Corse. La cathédrale Santa-Maria-Assunta est fondée sur le site dit « de La Canonica » au xie siècle ; elle est consacrée en 1119 par l’archevêque de Pise.

Le diocèse est rattaché à l’archidiocèse de Gênes en 1130, avec les évêchés d’Accia et du Nebbio. De 1269 à 1570, l’évêque de Mariana s’y replia ; le siège épiscopal est transféré à la pro-cathédrale de Vescovato en 1440.

En 1563, le pape Pie IV fusionne les diocèses de Mariana et d’Accia, puis les supprime entièrement en 1570 au profit du diocèse de Bastia. Lors du concordat de 1801, tous les évêchés de Corse sont fusionnés dans le diocèse d’Ajaccio.

L’église est classée monument historique par Prosper Mérimée, au retour de son voyage en Corse, en 1886.

Architecture


Nef de la cathédrale

Cathédrale d’architecture romane du xiie siècle, elle est harmonieuse, très bien conservée et rénovée. C’est l’un des plus beaux monuments médiévaux de Corse. Elle est bâtie selon un plan basilical.

On peut y voir une Sainte Dévote offerte par S.A.S le prince Rainier III de Monacoen 2003, et un grand Christ en bronze de Marie-Claude Sei Dominici, peintre et sculpteur contemporain originaire de Lucciana.

 

 

 

 

 

 

IMG_0876.JPG

IMG_0885.JPG

IMG_0877.JPG

IMG_0880.JPG

IMG_0881.JPG

IMG_0882.JPG

IMG_0883.JPG

IMG_0884.JPG

 

 

16:00 Écrit par petitefleur-06 dans Voyage/Tourisme | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

Carriolu en Corse - village miniature de Ponte Nuovo

Village miniature en pierre de "Carriolu", situé à Ponte-Novu entre Ponte-Leccia et Bastia.

 
Imaginé et construit par Jean-Claude Marchi. Merci, Jean-Claude, de votre

si chaleureux accueil

En 1997, Jean Claude Marchi, pour son plaisir construisit une maison miniature Corse, à l'aide de petites pierres.
Il n'avait pas d'ambition créatrice et quand il eu fait sa première maison, il est probable qu'il n'avait aucune idée 
que ce passe-temps se traduirait par un village corse.
Sa création, visible depuis la route, est située dans le jardin de sa maison dans la petite communauté de Carriolu en Corse.
Jean Claude Marchi - Village miniature Ponte Nuovo - 20000 Carriolu

 

Ponte Novu (en français Ponte-Nuovo) est un bourg de la commune de Castellu di u Rostinu
situé sur la RN 193 entre Bastia et Corte. (Haute-Corse)

data=LtgX-e3f8ctI3U5dJtbt7EJ1ZfRneYme,80vG7w2Dh82COqM4JZj5ZueMhkRNx-bnXrSAyGACK1EXsNVLcTD9OKtzK2XmT8uv5e0KxhqPBrZUkg.gif

 

 

Un peu d'histoire :

C'est là que le 9 mai 1769, au terme d'une bataille de plusieurs jours, 
les indépendantistes corses furent défaits par l'armée française à Ponte-Novo 
(ou Pontenuovo, le pont neuf).
 La bataille se déroula près d'un pont qui franchit le fleuve du Golo,
sur la route de Corte à Bastia. Elle mit aux prises plusieurs dizaines de milliers de combattants.
Les Corses laissèrent sur le terrain 4324 morts et plus de 6000 blessés.

 



 

11:54 Écrit par petitefleur-06 dans SPECTACLE, Voyage/Tourisme | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

13.03.2011

Route de Calvi - Patrimonio - Bastia - Corse

 

Copie (2) de carte-de-la-corse-detaillee.jpg

sur la route du désert des Agriates

 

IMG_0521.JPG

IMG_0523.JPG

IMG_0530.JPG

IMG_0536.JPG

IMG_9971.JPG

IMG_9974.JPG

 

 

route du col de vezzu à SAINT FLORENT

 

IMG_0002.JPG

IMG_0008.JPG

IMG_0009.JPG

IMG_0011.JPG

IMG_0012.JPG

IMG_0575.JPG

IMG_0594.JPG

IMG_0600.JPG

IMG_0602.JPG

IMG_0606.JPG

IMG_0608.JPG

IMG_0611.JPG

IMG_0612.JPG

IMG_0615.JPG

IMG_0616.JPG

IMG_0618.JPG

IMG_0619.JPG

 

IMG_0630.JPG

 

IMG_0628.JPG

IMG_9988.JPG

 

 

 

 

Les Agriates (L'Agriate en langue corse) sont une microrégion de Corse, située dans la partie Nord-ouest du Nebbio, à l'Est de la Balagne. Son territoire se partage d'Ouest en Est, entre les communes de PalascaSan-Gavino-di-TendaSanto-Pietro-di-Tenda et Saint-Florent.


Géographie

L'Ostriconi, limite occidentale des Agriates

L'Agriate est encore parfois improprement appelé « désert des Agriates » alors que l'étymologie même du nom évoque des terres agraires, propices à la culture des céréales et de l'olivier. Contrairement à l'image qu'on se fait d'un désert, la végétation de l'Agriate, adaptée aux conditions climatiques locales, est composée des essences traditionnelles du maquis (arbousiers, bruyères, myrtes, cistes, lentisques, chênes verts, oliviers…) ainsi que des pins maritimes, réminiscence de plantations réalisées au milieu duxxe siècle.

La superficie du territoire de l'Agriate est de 15 000 hectaresenviron, son point culminant est le Monte Genova 418 m. Son climat se caractérise par des températures très élevées durant l'été pendant lequel souffle un vent sec et chaud. Les précipitations sont rares mais souvent à caractère orageux.

Quelques ruisseaux s'écoulent dans les Agriates, d'est en ouest :

 

Le Conservatoire du littoral

Vue des Agriates depuis Bocca di Vezzu

Depuis 19795 514 ha représentant 35 kilomètres de côtes ont été acquis par le Conservatoire du littoral dans l'Agriate. Environ 5000 autres ha sont propriétés des 4 communes précitées. Le Conservatoire assure la maîtrise foncière de ce vaste domaine public terrestre et maritime. Il est le garant sur le long terme de la préservation des paysages et de l'évolution naturelle des sites.

A la suite de concertation, le Conservatoire et le Conseil général ont élaboré un projet de territoire et un plan d'aménagement soutenu financièrement par l'Office de l'Environnement de la Corse. C'est le département à qui en a été confiée la gestion qui doit assurer la surveillance, l'entretien, les petits travaux, l'accueil des publics, l'animation et la valorisation du territoire. Depuis 20081huit « gardes départementaux du littoral » assurent la gestion des terrains. Un de ces agents assure l'accueil aux refuges de Ghignu en été. Leurs missions sont nombreuses, entre autres l'entretien et le nettoyage des plages et des sentiers. En été, ils sont intégrés au dispositif de prévention des incendies ; ils préviennent les visiteurs de la fermeture de la piste de Saleccia les jours de risque exceptionnel. Agents commissionnés (ou dotés de pouvoirs) et assermentés pour la plupart, ils combattent des pratiques interdites par la loi comme le camping sauvage, l'allumage de feux et la circulation motorisée hors des voies ouvertes à cet effet ; ils peuvent dresser procès-verbal. Pour effectuer leurs missions, ils se déplacent à pied, à cheval, en 4x4 et en bateau. Une maison des gardes existe à Saleccia. Il s'agit d'un ancien pagliaghju restauré par le Conservatoire.

 

Saint-Florent (San Fiurenzu en corse) est une commune française, située dans ledépartement de la Haute-Corse et la région Corse. Jusqu'en 1848, le nom officiel était en italien : San Fiorenzo.

 

 

-St-Florent_(Corse).jpg

 

 

Saint-Florent se situe dans le Nebbio. C'est l'une des 8 communes composant lecanton de Conca-d'Oro.

Bâtie à fleur d'eau sur une pointe basse qui s'avance au fond du golfe de Saint-Florent, l'un des plus beaux de la Méditerranée, l'ancienne cité génoise, couronnée par sa citadelle, est aujourd'hui une grande station balnéaire.

À l'est, la commune est délimitée avec celle de Patrimonio par le cours du ruisseau de La Trutta, peu avant son embouchure au lieu-dit Olzu, Ce petit cours d'eau traverse une zone géologique sédimentaire du secondaire, avec ses collines calcaires aux sommets arrondis et au travers desquelles il a creusé son lit, créant des falaises blanches érodées remarquables.

À l'ouest, les limites de son littoral maritime avec la commune de Santo-Pietro-di-Tenda est la plage de Loto.

Niché au fond de son golfe, Saint-Florent, port de pêche et de plaisance, est à l'entrée des Agriates et de sa renommée plage de Saleccia et à proximité des vignobles de Patrimonio.

Dans le port de plaisance se jette l'Aliso, une rivière qui prend naissance sous San-Gavino-di-Tenda, l'un des villages du Haut-Nebbio, et qui traverse la fertile plaine d'Oletta appelée Conca d'Oro.

À l'entrée du port se trouve un danger pour les navires, l'écueil balisé Tourelle de Tignosu.

 

-St-Florent-Aliso-pano.jpg

 

18 SEPT 1 001.jpg

18 SEPT 1 003.jpg

IMG_0020.JPG

IMG_0021.JPG

IMG_0022.JPG

IMG_0631.JPG

IMG_0632.JPG

IMG_0636.JPG

IMG_0637.JPG

IMG_0023.JPG

IMG_0025.JPG

 

 

Nonza est une commune française située dans le département de la Haute-Corseet la région Corse.

 

Nonza-pano.jpg

Géographie

Situation

Plage de Nonza et carrière d'amiante de Canari

Nonza est une petite commune de 8 km² sur la côte occidentale du Cap Corse, l'une des dix-huit communes regroupées dans la Communauté de communes du Cap Corse. Nonza est entouré d'Ogliastro au nord, d'Olcani à l'est et d'Olmeta-du-Cap au sud. A l'Ouest, elle possède une façade maritime délimitée au sud par la tour de Negru (Olmeta-di-Capocorso) et au Nord par l'église San Michele ruinée (Ogliastro). Toute la côte au Nord du village de Nonza est constituée d'une immense plage de sable et de galets noirs issus des rejets d'exploitation de l'ancienne carrière d'amiante de Canari-Abro qui a été fermée en 1965. La commune s'était agrandie de 26 hectares ! Du coup, la Marina di Nonza a été colmatée par les rejets. Depuis la mer reprend petit à petit ses droits sur cette plage qui avait il y a cinquante ans encore, une largeur double de celle d'aujourd'hui.

 

Habitat

Vue du village

Le village médiéval de Nonza se perche en nid d'aigle sur une hauteur surplombant la mer Méditerranée, autour de l'église Santa Ghjulia. Les maisons à l'architecture sombre et homogène se fondent dans le site et vont jusqu'à se souder en bordure de la falaise. Contrairement aux autres communes du Cap, Nonza ne présente qu'un seul groupe d'habitations. Du fait de sa position, le village ne présente qu'une faible ouverture sur la mer. Bien au contraire, la tour paoline, construite au xviiie siècle sur les restes du château des Avogari, domine la mer du sommet d'une falaise de 167 m nommée le Monte. Sa vue imprenable sur le golfe de Saint-Florent en fit d'ailleurs un poste stratégique pour Pascal Paoli.
Le seul accès à la mer qu'offre Nonza est sa plage de galets noirs, constituée artificiellement à partir des rebuts de la carrière d'amiante exploitée autrefois près de la marine d'Albu, sur la commune de Canari. La violence des lames cependant, phénomène répandu sur la côte Ouest du Cap et accentué par le caractère abrupt de la grève artificielle, rend la baignade dangereuse lorsque la mer est agitée.

 

 

 

 

En 1625, la république de Gênes mit fin aux seigneuries locales en imposant une domination directe du gouverneur. Lors de la révolte des Corses contre Gênes, au xviiie siècle, Nonza subira de nombreux remous dus à son lien économique à la "terre ferme". Cependant, en 1757, Nonza se rallia à Pascal Paoli. Lors de la conquête française, Nonza était considéré comme un point stratégique d'implantation militaire dans le Cap corse. Le village fut pilonné de la mer pendant toute la journée du 24 août 1768 pour assurer la marche de trois colonne d'infanterie du généralGrandmaison. Les 1 200 soldats français firent rapidement prisonniers les troupes corses, au nord du village. La tradition raconte que le commandant corse Jacques Casella fut l'auteur d'un haut-fait à cette occasion : ce soldat blessé resta seul dans la tour paoline ; en criant des ordres dans la tour et grâce à un ingénieux système de ficelles qui lui permettait de faire tirer plusieurs armes en même temps aux meurtrières, il fit croire à une forte résistance et n'accepta de reddition qu'avec les honneurs militaires et le droit d'emporter les armes. La légende veut qu'en voyant Casella sortir de la tour sur des béquilles, Grandmaison demanda où était le reste de la troupe et que le vieux soldat aurait répondu : « La voilà, c'est moi ! » Il fut reconduit dans le Nebbio, auprès de Paoli.

 

-Nonza-tour-2.jpg

Église Santa Ghjulia

Santa Giulia

L'église Sainte-Julie est située au centre du village, quartier de Piazza. D'architecture classique, cette ancienne piévane a été édifiée au XIVe siècle en remplacement d'un édifice du IXe siècle élevé sur les bases d'un sanctuaire du IVe siècle ruiné en 734 par les Sarrasins. En 303 sainte Julie était la patronne de la Corse et de Livourne. Après le Concile de Trente, vers 1575, l'église Santa Ghjulia fut reconstruite dans le style classique, sur un sanctuaire préroman. Elle contient un autel en marbre polychrome datant de 1694 provenant du couvent Saint-François, une toile duxvie siècle représentant Sainte Julie crucifiée, ainsi que des statues anciennes. L'église fut transformée quasi-entièrement en 1854 et 1872, et en 1893, il lui fut adossé un clocher au sommet ogival.

Aujourd'hui, les murs de cette église paroissiale sont peints d'un badigeon rose, elle est couverte de teghjie (de lauzes), et présente une façade tripartite décrite comme suit : deux pilastres jaunes la soulignent et soutiennent un entablement surmonté d'un fronton. Propriété de la commune, l'église Santa Ghjulia est inscrite aux Monuments Historiques par arrêté du 6 décembre 1984.

 

IMG_0645.JPG

18 SEPT 1 004.jpg

18 SEPT 1 005.jpg

18 SEPT 1 006.jpg

IMG_0041.JPG

IMG_0042.JPG

IMG_0043.JPG

IMG_0045.JPG

IMG_0052.JPG

IMG_0056.JPG

IMG_0669.JPG

IMG_0059.JPG

IMG_0060.JPG

IMG_0063.JPG

IMG_0066.JPG

ancienne carrière d'amiante et plage de déchets d'amiante

IMG_0067.JPG

IMG_0064.JPG

IMG_0070.JPG

IMG_0069.JPG

IMG_0658.JPG

IMG_0071.JPG

IMG_0660.JPG

IMG_0670.JPG

IMG_0671.JPG

IMG_0674.JPG

 

 

IMG_0676.JPG

IMG_0677.JPG

IMG_0679.JPG

IMG_0686.JPG

IMG_0690.JPG

IMG_0692.JPG

IMG_0695.JPG

IMG_0696.JPG

IMG_0699.JPG

IMG_0700.JPG

 

IMG_0081.JPG

 

 

IMG_0757.JPG

 

en route vers Pino

Canari (Canari en langue Corse) est une commune française située dans ledépartement de la Haute-Corse (Cap Corse) et la région Corse.

450px-Canari-clocher.jpg

Le Campanile

 

 

Situation

Vue de Chine et du Monte Minerviu

Canari est une commune de la côte occidentale du Cap Corse, l'une des dix-huit communes regroupées dans la communauté de communes du Cap Corse.

Son territoire est délimité au Nord-Nord-est par le ruisseau de Furcone (affluent du fiume di Giotta) qui le sépare de Barrettali et prend sa source sous le col de Bocca di a Serra (1 007 m), la ligne de crête partant de ce col et passant par Cime de Monte Prato (1 282 m - Ogliastro), Cime de Codoli (1 260 m) - le point le plus haut de la commune (1 268 m) se situant entre ces deux sommets, Pinzu di Mezzu (799 m), Pietra Negra (645 m), l'ancienne carrière d'amiante pour rejoindre la mer à Punta Bianca. Son territoire comprend le vallon du Renaju à l'Ouest, soit près de la moitié du bassin versant (18 km²) du fiume di Giotta (Barrettali], et ceux de Vecchia et de Filettellu au Sud, tous dominés par Monte Cucaru (933 m).

Sa façade maritime, comprise entre l'embouchure du ruisseau de Piaggia (Barrettali) au Nord et Punta Bianca (au Nord d'Albo (Ogliastro) au Sud, est une côte déchiquetée, inhospitalière, où les flancs de la montagne plongent vers la mer en pente raide. La partie comprise entre Marine de Canelle et Punta Bianca est en grande partie comblée par les rejets d'exploitation de l'ancienne usine d'amiante d'Abro.

Son territoire est arrosé par plusieurs petits cours d'eau qui prennent tous naissance sur la commune et se jettent à la mer. Du nord au sud, ils sont appelés fiume : fiume San Erasmo, fiume Fucinaiu, fiume Venatellu et fiume di Conca qui traversent le village, fiume di Santa Catarina. Le principal cours d'eau reste le ruisseau de Furcone sur lequel autrefois avaient été construits 4 moulins (E muline di Pendente et E Muline di Guaduo Cinto).
La végétation est celle de climat méditerranéen maritime sur littoral et les vallées, et de climat méditerranéen de montagne sur les hauteurs, avec ici l'absence d'un manteau forestier. Elle est balayée par le libeccio, vent dominant violent, sec et soufflant du sud-ouest, sculptant le bas maquis en bordure de mer. Les traînes de mistral vent sec, froid et violent également, arrivent du Nord-ouest pour souffler le littoral, plus particulièrement à l'extrémité du Cap. On notera sur le littoral l'importante présence d'agaves et d'oponcesplus communément appelés figuiers de Barbarie.


Géologiquement comme dans tout le Cap Corse, le sol est un bloc de schistes lustrés édifié au tertiaire lors de la surrection des Alpessur un socle hercynien. La partie Sud-ouest offre des paysages dans lesquels schistes friables et ophiolites très résistantes s'opposent, créant des reliefs aigus et abrupts. Au sud, la commune possède une zone importante de ressources d'amiante. Mais l'exploitation de ce minerai a dû cesser.

Le paysage souvent mis à nu par les incendies, présente d'incalculables murs de pierre édifiés jusqu'au bord de mer. Faute de zones planes, au début du xixe siècle les habitants avaient construit ces nombreux murs en pierre sèche pour soutenir la terre végétale et disposer ainsi de planches de terrain, de terrasses (trasti) destinées aux cultures du cédrat, de la vigne et autres denrées qui ont fait la prospérité de la commune et du cap. Les marines de Scala et de Cannelle étaient alors très actives.

 

800px-Canari-Vignale.jpg

 

 

IMG_0082.JPG

IMG_0084.JPG

IMG_0087.JPG

IMG_0090.JPG

IMG_0092.JPG

IMG_0094.JPG

 

 

Usine d'amiante de Canari

Usine de Canari

Le plus grand gisement d'amiante de France se trouve sur le territoire de la commune. De 1949 à 1965 cette mine, surnommée « l'enfer blanc » par les mineurs, a été exploitée par une filiale d'Eternit. Découvertes en 1926, les mines étaient exploitées industriellement à partir de 1948 mais dans les mauvaises conditions que l'on a sues plus tard, pour les poumons des mineurs comme pour l'environnement. Tous les déchets sont rejetés à la mer. En 17 ans, ils colmatent les marines d'Albu (Ogliastro) et de Nonza. Par endroit, le rivage avait gagné jusqu'à 300 m sur la mer. La production d'amiante atteignait 25 500 tonnes en 1960. En 1965, date de sa fermeture, l'entreprise occupait 300 personnes.

Des travaux de sécurisation mécanique, de stabilisation et de re-végétalisation du site sont en cours, sous l'égide de l'ADEME. Ils sont cofinancés par l'Union européenne.

 

IMG_0720.JPG

IMG_0724.JPG

IMG_0725.JPG

La préservation du littoral !!!!!!!!

Pino est une commune française, située dans le département de la Haute-Corse et la région Corse.

Géographie

Pino est une commune au milieu de la côte occidentale du Cap Corse, dans lecanton de Capobianco, l'une des dix-huit communes regroupées dans laCommunauté de communes du Cap Corse.

 

-Pino-village.jpg

Relief

Marine de Scalo

Comme dans la plupart des communes à l'Ouest de la Serra, chaîne montagneuse qui s'étend tout le long du Cap, on retrouve à Pino le trytique habituel village-marine-tour. Le village est bâti à flanc de montagne, à une altitude moyenne de 170 mètres. Marine de Scalo sa marine, à environ 600 m à vol d'oiseau au Nord-ouest du village, est dominée par la tour génoise, Tour de Pino ou Tour de Scalu.

La commune occupe une « alvéole » de l'Ouest Cap Corse, soit une vallée cernée par des montagnes au Nord, à l'Est et au Sud, qui sont aussi ses limites territoriales. Partant de la côte au Sud du golfe d'Alisu, ses limites suivent une ligne de crête passant par Punta d'Alisgia (155 m), Punta Pastricciola (305 m) jusqu'au Monte Popolu (520 m). Elles suivent ensuite la dorsale du Cap vers le Sud en franchissant le col de Bocca di Santa Lucia (387 m) sous lequel se situe la chapelle Santa-Lucia, passant par la Tour de Sénèque (566 m), Monte Rotto (650 m - Luri), Punta Rasiccia (714 m) et Monte Ventigliole (712 m) en direction de Monte Grofilieta (836 m). De là, elles repartent vers la mer à l'Ouest en passant par Monte Cupieta (756 m), Punta di Caterraggio (514 m), Punta di Piestrone (430 m) et suivent le cours du petit fleuve côtier fiume di Mare Morto jusqu'à la côte.

 

Habitat

Hameaux de Casuccio et de Ciocce

Pino a compté jusqu'à 591 habitants en 1881. C'est à partir de cette date que bon nombre d'habitants sont partis aux Amériques, plus précisemment au Costa-Rica, au Vénézuela et dans quelques îles des Caraïbes. C'est d'ailleurs l'argent envoyé par les expatriés qui ont permis la construction de bâtisses dites « maisons d'américains » et des nombreuses tombes qui jalonnent les routes de la commune. Cet exode a progressé jusqu'aux années 1980. Par ailleurs, comme toutes les communes du Cap, Pino a payé un lourd tribut au cours des deux Grandes guerresmondiales.

La population actuelle de Pino vit regroupée au village qui est divisé en 16 quartiers et hameaux. Pino possède également une marine. Le détail de l'agglomération de Pino ci-dessous signale aussi les villages et hameaux disparus1.

 

 

Bastia (prononcer Bachtía en langue corse) est une commune françaisepréfecturedu département de la Haute-Corse, dans la région Corse.

Ses habitants sont appelés les Bastiais en français et Bastiacci en corse.

 

-Vieux_Port bastia.JPG

 

 

Histoire

La citadelle
Façades du vieux Bastia

À l'origine, Cardo

Avant l'occupation de la Corse par les Génois, Cardo était un gros village. À ses pieds, il y avait un petit hameau où habitaient les pêcheurs de Cardo. Ce petit port s'appelait Porto Cardo qui veut dire « le port de Cardo ».

Au cours des cinquante dernières années, Cardo était la résidence secondaire de Bastiais aisés. Actuellement, Cardo est un quartier de Bastia, sur les hauteurs du Pigno. De nombreux habitant quittent Cardo pour descendre travailler à Bastia.

L'époque génoise

Les Génois ont vite senti le besoin de se mettre à l'abri des invasions qui venaient de la mer et ont commencé à construire, du temps du gouverneur Léonello Lomellini, une bastiglia (une bastille), c’est-à-dire une place forte, une citadelle.

Avec le temps, la Bastiglia (Bastia) s'est développée, est devenue prospère et est devenue plus importante que Cardo.

Toute son histoire est comprise dans sa « bastiglia », la citadelle des origines qui constitue la ville close. Ce sont ici la mer et la montagne qui décident de l’implantation des lieux habités, comme l’exige le relief de l’île. Aussi, Bastia fut capitale au temps de la domination génoise. Elle s’est accrochée aux pentes pour s’étaler plus tard, en gagnant sur l’eau sa place Saint-Nicolas.

De la modeste marine qu’elle était au port de commerce qu’elle est devenue, son histoire a été jalonnée des gloires et des vicissitudes que connaissait toute ville fortifiée.

Élue par le patricien génois Léonello Lomellini, en 1353, pour assurer la liaison avec Gênes, elle naquit pour ainsi dire de son rocher sur lequel fut élevé un donjon (bastiglia, d’où son nom) et que, quelques cent ans plus tard, on ceintura de remparts.

 

 

18 SEPT 1 017.jpg

 

Ballade en petit train

18 SEPT 1 019.jpg

 

 

18 SEPT 1 018.jpg

18 SEPT 1 021.jpg

18 SEPT 1 022.jpg

18 SEPT 1 024.jpg

18 SEPT 1 025.jpg

18 SEPT 1 029.jpg

 

 

 

 

 

18 SEPT 1 031.jpg

18 SEPT 1 032.jpg

18 SEPT 1 037.jpg

18 SEPT 1 040.jpg

18 SEPT 1 051.jpg

18 SEPT 1 054.jpg

IMG_0152.JPG

IMG_0156.JPG

IMG_0157.JPG

IMG_0158.JPG

IMG_0165.JPG

IMG_0798.JPG

IMG_0826.JPG

IMG_0832.JPG

IMG_0833.JPG

fin de la visite

 

 

 

06.03.2011

La Corse - de Porto à Calvi - la Balagne - + recette - soupe paysanne Corse

 

 

 

Copie (3) de carte-de-la-corse-detaillee.jpg

Un dernier regard sur le golfe de Porto

 

 

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

 


Col de la Croix (ou Bocca a Croce ) est un col de montagne dans le département de Corse-du-Sud en France .

 

Cela dépend de la commune de Osani , et relie Porto et Galéria .

 

 

<div style="width:600px;height:400px;"><mce:script language="javascript" type="text/javascript" src="http://viewat.org/?sec=fp_ext&id=XlSInvpSareHk"></mce:script></div>

 

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

 

Girolata est un lieu situé sur la côte ouest de la Corse (France) réputé pour son golfe, dans leParc naturel régional de Corse.

Le golfe de Girolata

Le golfe est fermé au nord par la Punta Scandola et au sud par le Cap Senino. C'est un mouillagerecherché par les plaisanciers et la beauté du site en fait un haut lieu du tourisme.
Au nord, la Réserve naturelle de Scandola, sanctuaire pour la faune et pour la flore qui y vivent, est inaccessible. On ne peut l'approcher que par la mer.

Le hameau de Girolata

Blotti au fond golfe le hameau fait partie de la commune d'Osani. Il n'est accessible que par la mer et par un sentier partant du col de la Croix sur la route D81 ou en empruntant plus au sud, le sentier de GR Tra Mare e Monti.
Durant la saison estivale, des services de promenade en mer embarquent les voyageurs depuis les marine de Porto et de Calvi. Au hameau, présence de gîtes d'étape et d'établissements de restauration.
Les quelques maisons du hameau sont principalement alignées sur la petite presqu'île éponyme. Celle-ci protège du large la plage de Focaghia. Un fortin avec une tour gênoise carrée avait été bâti sur ce promontoire au xvie siècle.

Au xvie siècle, la flotte gênoise y a capturé le célèbre pirate turc Dragut qui effectuait régulièrement des razzias sur la Corse.

 

girolata.jpg

girolata 2.jpg

 

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

 

 

Le Fango ( Fangu en corse ) est un petit fleuve côtier français de l'île de Corse. Il coule dans le département de Haute-Corse.

Géographie

Sous le pont de Manso

La longueur de son cours d'eau est de 22,6 km.1

Ce fleuve côtier prend naissance sur le versant occidental du Capo Tafonato, à environ 2000 mètres d'altitude, sur la commune d'Albertacce, pratiquement à la limite de la commune de Manso. Il s'appelle aussi, pour Géoportail dans sa partie haute, le ruisseau de Capu Di Vetta.2

Il prend rapidement la direction nord-ouest qu'il maintiendra tout au long de son parcours pour finir sa course dans le golfe de Galéria, au nord de la petite ville du même nom, dans la mer Méditerranée.

Le Fango traverse la commune de Manso dont les quatre hameaux Montestremu, Barghiana, Manso et Chiorna sont implantés le long de son cours.

Son embouchure est partie intégrante du site naturel protégé de la Vallée du FangoRiciniccia sur la commune de Galéria.

Les fleuves côtiers voisins sont au nord la Figarella, au sud le Porto.

 

 

-Vallee_Fango-Paglia_Orba.jpg

La vallée du Fango avec au fond la Paglia Orba

 

 

Vallee_Fango-Pont_de_Manso.jpg

Le Fango au pont de Manso.

 

 

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

Trophé de chasse aux sangliers - les peaux sont placées sur les clôtures

entrer des mots clefs

 

 

col de Marsolino

La route nationale 199, ou RN 199, était une route nationale française reliant Bastia à Ajaccio en passant par Calvi et la côte ouest de laCorse. En 1972, elle a été déclassée et renommée D 81, sauf la section de Lozari à Lumio qui a été intégrée dans la RN 197. La section de Calvi au pont du Fango a été ensuite renommée D 81b, l'appellation D 81 étant désormais donnée à une nouvelle route plus directe entre ces deux points (par le col de Marsolino).

 

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

 

Belle pièce.......

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

 

La  Balagne

La Balagne est une région de Haute-Corse, située sur la côte nord-ouest de l'île. Elle s'étend entre le Nebbio (désert des Agriates) que délimite l'Ostriconi, le pays de Sevi-in-Fora en Corse-du-Sud et le massif du Monte Cinto. Ses villes principales sont Calvi et L'Île-Rousse.

 

la balagne.gif

la balagne.jpg

Géographie

Le Pays de Balagne couvre une superficie de 956,24 km². Il est composé de plusieurs contrées au nord-ouest de la Corse :

La Balagne

C'est à proprement parler, la zone du littoral depuis le Fango à l'Ostriconi, la vallée du Regino avec l'agglomération ile-roussienne (L'Île-Rousse-Monticello-Santa-Reparata-di-Balagna), la vallée de laFigarella (ou plaine de Calvi-Calenzana), avec tous ses villages en corniche. Ses 25 communes couvrent une superficie de 428,92 km².

 

Zilia est une commune française située dans le département de la Haute-Corse et la région Corse.

Géographie

La commune fait partie du canton de Calenzana. Sa superficie est de 1 401 ha dont 700 de bois. Le village lui-même se situe à une altitude de 278 m, au pied du massif du monte Grosso (1 938 m), à 7 km au nord-est de Calvi le chef-lieu.

Une seule route, la D 151, dessert le village et le relie directement à Calenzana et àMontegrosso.

Histoire

Zilia est connu pour ses vignobles, dont le domaine d'Alzipratu, et pour une source minérale, exploitée avant 1914 puis récemment réactivée, qui vend dans toute l'île sous le nom de Zilia des bouteilles d'une eau bicarbonatée, plate et gazéifiée, peu minéralisée.

Le village a souffert d'un vaste incendie qui avait démarré dans la nuit du 31 juin 2005 à Calenzana et qui ravagea 1500 hectares de végétation dont de nombreux oliviers séculaires en Balagne.

 

 

-Zilia.jpg

 

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

 

Lunghignano


Lunghignano (Lunghignanu en langue Corse) se situe entre Montemaggiore et Cassano, à une altitude moyenne de 340 mètres. L'église San Raineru du XIe siècle au-dessus du village, et l'église San Vitu en sont les deux points remarquables. A défaut de Monument aux morts, une plaque commémorative pour les enfants du village morts au cours des dernières guerres a été récemment apposée sur la façade latérale de l'église San Vitu
.

 

 

-Lunghignano-village.jpg

Lunghignano village

 

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

 

 

Géographie

Cette commune de Balagne est composée de trois villages : Lunghignano, Cassano et Montemaggiore qui ont été réunis en 1971-1972 pour former la commune de Montegrosso (Montegrossu désignant la « grosse montagne » voisine).

Quoique étant un balcon sur le golfe de Calvi, Montegrosso n'a pas de façade maritime. Son territoire est enclavé entre ceux de Zilia au sud, de Calenzana au sud et à l'ouest, de Calvi à l'ouest, de Lumio et Avapessa au nord, et de Muro à l'est. Une chaîne de moyennes montagnes partant de Capu di Bestia (804m - Avapessa), passant par Capu a due omi (757m), Capu Avazeri (751m) la sépare d'Avapessa et de Muro. A l'ouest, Campu Lungo tout proche de la zone industrielle de Calvi, marque son extrême limite occidentale.

Le ruisseau de Ponte est le principal cours d'eau de la commune. Il alimente le fiume Seccu qui traverse sa partie plaine et dont l'embouchure se situe à la hauteur du Camp Raffali, dans le golfe de Calvi.

Son économie repose essentiellement sur la culture de l'olivier et le pastoralisme.

 

Montemaggiore (Monte maio en langue Corse) a été édifié sur un piton rocheux (381 mètres) dominant la plaine de Calenzana.

Le village est desservi par la route D 151 qui relieCalenzana à Ile-Rousse et qui passe par le col de Salvi (509 mètres) situé au-dessus du village. La D 451 permet également d'y accéder depuis Calvi. Sur cette route, sous le village, il y a le hameau ruiné de San Polo.

Le village a son église paroissiale Saint-Augustin et son monument-aux-morts.

La mairie de Montegrosso y est installée.

Chaque année, sur l'étroite place du village et autour de l'église Saint-Agustin, se déroule la Foire de l'Olivier.

 

Montemaggiore.jpg

Montemaggiore-pano.jpg

Village de Montemaggiore et Massif du Monte Grosso

 

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

 

Aregno est une petite commune du littoral de Balagne d'une superficie de930 hectares.

D'ouest en Est, la commune s'étend entre AlgajolaLavatoggioCateri,Sant'AntoninoPigna et Corbara, communes qui ont toutes des villages remarquables, riches en Histoire et édifices religieux, et presque autant de véritables balcons sur le littoral balanin car édifiés sur les extrémités ou à flancs de collines. Son point le plus haut 326 m se situe proche de la jonction des routes D151 et D413.
Entre mer et village, la plaine d'Aregno est traversée par le ruisseau de Teghrella lequel se jette à la mer à l'extrémité Est de la plage d'Aregno, en limite du site naturel de Calcinaiu (Corbara).

Aregno possède une étroite façade maritime représentée par la plus grande partie de sa plage de gros sable et qui s'étend entre Corbara et Algajola.

La commune est composée du village d'Aregno, vieux et traditionnel, et de trois hameaux principaux : Praoli et Torre, tous deux au Nord du village, et Aregno-plage, entre Algajola et la zone artisanale de Corbara, qui se développe pour le tourisme avec la construction de résidences de vacances, de commerces et d'hôtellerie.
Le village est dominé d'une quarantaine de mètres par la remarquable Église de la Trinité, un joyau architectural du XIe siècle, implantée au milieu du cimetière.

 

-Aregno-Vue_sur_mer.jpg

Vue d'Aregno

 

-Aregno-panorama.jpg

Panorama

 

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

 

 

L’Île-Rousse (L'Isula1 en corse) est une commune française de Haute-Corse, enBalagne. Jusqu'en 1848, le nom officiel, écrit en italien, était Isola Rossa.

Ses habitants sont appelés les Isolani2 ou Île-Roussiens3, (Lisulani en langue corse)4.

 

Géographie

Site

îlot de la Pietra

L’Île-Rousse est une commune du littoral balanin. Son territoire de faible superficie s'étend dans un rayon d'environ un kilomètre autour de la ville, enclavé entreCorbara à l'ouest dont elle est séparée par une ligne nord-sud, de la colline du Sémaphore jusqu'au le col de Fogata et passant par Capu Curboriu (154 mètres -Corbara), Santa-Reparata-di-Balagna au sud et Monticello à l'est, ne laissant à cette dernière que les 200 m de l'extrémité orientale de la plage de Marinella.

Sa façade maritime est divisée en son milieu par les îlots rocheux de porphyrerouge qui lui ont valu son nom ; elle est composée à l'ouest d'une côte rocheuse inhospitalière et à l'est de la plage de Marinella, bande de sable blanc immaculé aux eaux limpides.

Ce petit archipel comprend quatre îlots qui ont pour nom : île de la Pietra, isula di u Brocciu, isula Piana et le minuscule îlot de Broccettu.

 

 

 

ile rousse.jpg

Ile_Rousse2.jpg

 

Lumio est une commune française du département de la Haute-Corse, dans lacollectivité territoriale de Corse.

Géographie

Lumio (Lumiu en corse) est une commune du littoral balanin, fermant le golfe deCalvi à l'Est. Elle fait partie du canton de Calvi composé des deux seules communes de Lumio et Calvi.

Relief

Lumio panorama Baie d'Algajo.jpg

La commune occupe une partie remarquable du littoral de la Balagne, entre Calvi à l'Ouest et Algajola à l'Est. Dominée par le Capu Bracajo (556 m), sa façade maritime englobe Punta Spano, un site naturel protégé propriété du Conservatoire du littoral ainsi que la marine de Sant' Ambrogio.

Son territoire, une bande littorale d'un peu plus de 4km dans sa partie la plus large, s'étale jusqu'à la mer à partir d'une ligne de crête qui la sépare des communes deMontegrossoLavatoggio et Aregno.

Ses limites sont définies ainsi :

  • au Nord, baignées par la mer Méditerranée, depuis l'embouchure du fiumeSeccu côté occidental, ses côtes vont jusqu'à la Punta San Damiano côté oriental. Punta Caldanu ferme le golfe de Calvi à l'Est. Plus au nord, Punta 

  • Carchincu, Punta Spano avec l'îlot de Spano, et Punta di Sant' Ambroggio marquent les extrémités de cette partie de côte déchiquetée. Une petite crique avec plage de sable est au lieu-dit « Pain de sucre ».

A l'abri des vents d'Ouest et de Nord-ouest dominants, a été construit le port de Sant' Ambroggio.

  • à l'ESt, depuis un point situé à 500 m(distance orthodromique) qui borne son territoire à l'ouest de Punta San Damiano, la démarcation part sur une ligne de crête de collines. Elle passe sur le flanc oriental du Capu Luna Piana (345m), bocca di Forcolina (261m) sur la route D71, grimpe sur Capu d'Occi (563m), vient approcher à 500 m l'Est du village, rejoint Capu Bracajo (556m) et va jusqu'aux collines de Pruniccia (260m) ;
  • au Sud, la démarcation prend une direction Sud-ouest, descendant la colline jusqu'à la rive droite du Fiume Seccu (55m) ;
  • à l'Ouest, la ligne prend une direction Nord-ouest, longeant le cours d'eau jusqu'à la station de pompage en amont du Camp Raffalli, traverse le terrain militaire avant d'atteindre la mer, à l'ouest de l'embouchure du Seccu.
  • 800px-Lumio-pano.jpg

    Panorama

 

Calvi est une commune française et sous-préfecture du département de la Haute-Corse, en région Corse.

Ses habitants sont appelés les Calvais.

 

Géographie

Site

Vue du Calvi

Située à l'extrémité nord-ouest de l'île, face au littoral de la Côte d'Azur, bénéficiant de conditions climatiques favorables et dans un environnement de toute beauté, la petite ville de Calvi occupe une position privilégiée enCorse. Calvi est devenue la capitale économique et touristique de la Balagne et la ville est aujourd'hui un des deux pôles touristiques de la région Corse, l'autre étantPorto-Vecchio.

De par sa situation, la commune ainsi que toute la région de la Balagne sont soumis aux vents du large. Il y pleut faiblement, ce qui explique la sécheresse estivale et les grands incendies qui s'en suivent chaque année (37 jours par an avec pluie >5 mm). Son doux climat, ses plages blondes, la chaîne de montagnes parmi les plus hautes de Corse qui l'entoure, sa fière citadelle, son passé historique, ses ports et son aéroport international sont les atouts majeurs de son expansion.

Bordée à l'ouest par le territoire de la commune de Lumio et au sud par celui de Calenzana, la commune a une large façade maritime.

  • Au nord, le Golfe de Calvi est délimité à l'est par la Punta Caldanu (présence d'une tour génoise ruinée) et à l'ouest par la Punta San Francescu. Il baigne la longue plage de La Pinède, les ports de plaisance et de Commerce ainsi que la Citadelle bâtie au bord de l'eau.
  • À l'ouest, le Golfe de la Revellata entre la Punta San Francescu et la presqu'île de la Revellata à la pointe de laquelle se trouve un important phare à éclats.

 

 

Le golfe relativement abrité des vents d'ouest dominants, sert de mouillage pour les plaisanciers à la belle saison. Il est aussi utilisé par les pilotes des aéronefs bombardiers d'eau (avions Canadairet hélicoptères Skycrane CH-54) pour écoper et pomper lors de luttes contre les incendies fréquents vers la fin de l'été sur l'île.

  • Au sud enfin, jusqu'à la baie de Nichiareto (Calenzana), peu avant Capo Cavallo et son sémaphore mis en sommeil depuis 1987, c'est un littoral sauvage, une côte déchiquetée et inhospitalière.

La Figarella est le seul cours d'eau remarquable de la commune. Elle coule à l'Est de la commune. Prenant sa source à 1 930 mètres sur les pentes nord de la Muvrella (2 148 m -Calenzana) et après un parcours de 24 km, elle se jette à la mer dans le golfe de Calvi au lieu-ditA foce.

Entre la plaine de la Figarella et le littoral occidental, se trouve un maillon du chaînon montagneux du massif de l'Argentella situé plus au Sud, sur la commune de Calenzana. Sur Capu di a Veta (703 m) le plus haut sommet, une croix en bois avait érigée par des membres du Club alpin autrichien (le club est installé à l'entrée de la ville). Cette croix a brûlé lors d'un incendie en 2007. Au Nord, dominant la ville du haut de ses 218 mètres d'altitude, ont été bâtis la chapelle Notre-Dame de la Serra et un cimetière.

La ville de Calvi se partageait en deux quartiers : la Haute ville (la Citadelle), et la Basse ville. Mais depuis peu, le centre vital de la ville s'est déplacé vers sa sortie sud. Entre deux supermarchés existants, se sont créés de nombreux commerces et services, ont surgis de nouveaux immeubles d'habitations. Une banque y a même transféré son agence qui était dans la Basse ville. Le visage de la Cité de Christophe Colomb est en train de changer. Ville fleurie (3 fleurs), Calvi se développe actuellement à l'Est. De nombreuses villas voient le jour dans le quartier de Pietramaggiore, un grand lotissement a été créé à Campu Lungu face à la zone artisanale, un grand complexe sportif avec piscine construit à l'intersection des routes D151 et D451 va prochainement être inauguré, etc.

Dans la plaine de la Figarella, entre mer et montagnes, l'aéroport international de Calvi Sainte-Catherine (Santa Catalina).

 

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

 

 

entrer des mots clefs

Calvi Semper fidelis

entrer des mots clefs

Place de la Porteuse d'Eau

entrer des mots clefs

 

 

 

entrer des mots clefs

Cathédrale St-Jean-Baptiste

 

 

 

 

 

 

Soupe paysanne Corse

Préparation 15min

cuisson 1h30

pour 6 personnes

 

250g de haricots rouges

1 os de jambon

3 pommes de terre

1 choux frisé

200g de blettes

1 oignon

2 gousses d'ail, sel, poivre

pour le coulis de tomates

6 cuil à soupe d'huile d'olive

3 oignons,

1 pincée de sucre en poudre

1kg de tomates

4 gousses d'ail

1cuil à soupe de basilic , sel, poivre

 

la veille faire tremper les haricots rouges dans de l'eau froide

ajouter l'os de jambon

pendant ce temps préparer le coulis

faire revenir les oignons émincés dans l'huile chaude en ajoutant une pincée de sucre, puis les tomates coupées en 4+ sel, poivre

faire cuire 10min en remuant fréquemment

Réduire  à feu doux et poursuivre la cuissonpendant 10 min

ajouter le poivre et le basilic

à mi cuisson incorporer cette sauce au bouillon et jeter y un oignon  haché , les gousses d'ail,le choux émincé, les blettes et les pommes de terre coupées en petits dés, saler, poivrer

laisser cuire à feux doux

déguster

 

 

19:12 Écrit par petitefleur-06 dans Voyage/Tourisme | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

27.02.2011

Corté - Calacuccia - Porto - Corse + recette de soupe de poissons

La  Ville  De  Corté

 

Copie (2) de carte-de-la-corse-detaillee.jpg

 

ballade en ville

IMG_8952.JPG

 

 

 


IMG_8953.JPG

IMG_8957.JPG

IMG_8964.JPG

IMG_8966.JPG

IMG_8967.JPG

IMG_8968.JPG

IMG_8969.JPG

IMG_8970.JPG

IMG_8971.JPG

IMG_8973.JPG

IMG_8974.JPG

 

IMG_8975.JPG

IMG_8978.JPG

 

IMG_8979.JPG

IMG_8981.JPG

IMG_8982.JPG

IMG_8983.JPG

IMG_8984.JPG

IMG_8985.JPG

IMG_8986.JPG

IMG_8987.JPG

IMG_8988.JPG

IMG_8989.JPG

IMG_8990.JPG

IMG_8992.JPG

 

 

IMG_8993.JPG

IMG_8995.JPG

IMG_8996.JPG

IMG_9000.JPG

IMG_9450.JPG

IMG_9451.JPG

IMG_9453.JPG

IMG_9459.JPG

 

IMG_9465.JPG

IMG_9478.JPG

IMG_9480.JPG

IMG_9481.JPG

IMG_9483.JPG

 

 

 

IMG_9484.JPG

IMG_9485.JPG

IMG_9486.JPG

IMG_9487.JPG

IMG_9493.JPG

IMG_9494.JPG

IMG_9495.JPG

IMG_9496.JPG

IMG_9508.JPG

IMG_9509.JPG

IMG_9522.JPG

IMG_9533.JPG

IMG_9534.JPG

 

 

IMG_9536.JPG

IMG_9537.JPG

IMG_9543.JPG

IMG_9548.JPG

IMG_9549.JPG

IMG_9553.JPG

IMG_9554.JPG

IMG_9557.JPG

IMG_9558.JPG

IMG_9559.JPG

IMG_9561.JPG

IMG_9563.JPG

 

 

Castirla est une commune française, située dans le département de la Haute-Corse et la région Corse

.Géographie

 Situation

Castirla est une commune de montagne qui se situe à une quinzaine de kilomètres au nord de Corte ville sous-préfecture. Son territoire s'étend d'une chaîne montagneuse dont les plus hauts sommets situés au sud sont Monte Agatu (1641 m) et Pinerole (1951 m) tous deux sur Corscia. Il est traversé au nord par le Golodescendant du Niolu par le remarquable défilé de la Scala di Santa Regina. Curieusement la commune constitue presque une enclave au Parc naturel régional de Corse.

 

-Castirla.jpg

 

 

Accès

Au hameau de Ponte-Castirla (Pont de Castirla) se situe un pont génois à trois arches sur le Golo surnommé comme tant d'autres Pont du Diable. Ce pont se situe à la croisée des routes D18 qui traverse le village, et D84 la route partant de laRN 193 à Francardo et permettant l'accès au Niolu par la Scala di Santa Regina.

 

800px-Castirla-Ponte-Castirla.jpg

 

La Scala di Santa Regina (Santa r'ghjina en langue corse) est le nom donné au chemin longtemps unique voie de circulation entre le Nioluet la plaine. Son nom évoque de magnifiques lacets en pierres dessinés dans la roche granitique. Il vient des escaliers (scala) qui semblent taillés dans le roc. Ce monument architectural témoigne du savoir-faire des hommes (technique de la pierre sèche) et des pratiques ancestrales (la transhumance).

 

Le sentier de la Scala di Santa Regina

 

 

Le sentier part de Corscia (810 m), un typique village de bergers aux multiples hameaux, et conduit jusqu'à Funtana di i Vignenti (504 m), une fontaine en bordure de la route D84. Son tracé de 4 kilomètres environ, longe le cours du Golo sur sa rive gauche dans un remarquable défilé creusé dans de la roche de granite rouge. Entretenu, balisé et remis au goût du jour, cet ancien sentier est signalé en bordure de route par un panneau d'information du Parc naturel régional de Corse.

Le sentier de la Scala di Santa Regina fait partie du Sentier de la transhumance, un chemin millénaire qui reliait Aléria à Galéria, soit la façade orientale à la façade occidentale de la Corse.

 

-Corscia-panneau-Scala.jpg

Défilé de la Scala di Santa Regina[modifier]

L'entrée dans le défilé

Aujourd'hui, pour accéder à Calacuccia à travers ce site exceptionnel, c'est la route D 84 qui dessert la microrégion du Niolu depuis Ponte-Castirla (Castirla). Cette route est aussi une des voies d'accès au Parc naturel régional de Corse. La voie nouvelle du défilé avait été ouverte à la fin du xixe siècle.

Le défilé de la Scala di Santa Regina est un très long ravin désolé, hostile, sauvage, un étrange corridor de roches de granite rouge, de rocaille et de caillasse. La rare végétation est représentée essentiellement par des genévriers cades qui poussent sur les parois rocheuses, on se demande comment car il n'y a pas de terre, et curieusement des romarins ras, cette plante ne poussant pas partout dans le centre de l'île. Les bords du fleuve sont peuplés d'aulnes et de quelques pins maritimes.

La scala di Santa Regina

Au fond des gorges, le Golo a créé de nombreuses piscines naturelles. Elles ne sont pas prises d'assaut par les estivants comme dans la vallée d'Asco voisine, car la baignade y est interdite, des délestages des eaux du barrage étant toujours possibles. Les places de stationnement sont rares le long du défilé.

Une passerelle permet de franchir le défilé à pied. Ell est située en amont, à la sortie du défilé.

 

 

 

 

 

Calacuccia (Calacuccia en langue corse), est une commune française dudépartement de la Haute-Corse, dans la collectivité territoriale de Corse.

Géographie

Calacuccia est une commune du Niolu, l'une des douze communes du Canton de Niolu-Omessa. Elle fait partie du « territoire de vie » Niolu du Parc naturel régional de Corse dont elle est adhérente.

 

 

Relief

Vue de Calacuccia

La commune est située au fond d'une cuvette traversée par le Golo, occupée de nos jours par les eaux du lac de barrage de Calacuccia. Cette plus haute vallée insulaire est ceinturée des montagnes splendides du Niolu, avec des sommets remarquables tels :

  • de l'Est au Nord , des sommets du massif du Cinto : Paglia Orba (2 525 m), Cinque Frate (1 986 m), Capu Fallu (2 456 m), Punta Crucetta (2 499 m), Pointe des Éboulis (2 607 m), Monte Cinto (2 706 m), Capu Ciuntrone (2 656 m), Punta Selolla (2 592 m) et sa ligne de crête, Capu a u Verdatu (2 583 m) et Capu Biancu (2 562 m) ;
  • du Sud à l'Ouest, des sommets moins élevés du massif du Rotondo : Capu a u Tozzu (2 007 m),Punta Artica (2 327 m), Capu a u Facciatu (2 113 m), Punta Finosa (1 855 m) et Pinerole (1 951 m).

Aucun de ces sommets n'est cependant situé sur la commune de Calacuccia.

Au milieu de cette cuvette au sol siliceux peu profond, reposant sur un socle hercynien granitique, a été construit le barrage de Calacuccia. Le barrage de retenue forme un plan d'eau artificiel, d'une superficie de 130 ha ; il a été mis en service en 1968.

 

-Calacuccia_St-Pierre_St-Paul.jpg

 

 

 

 

La forêt de Valdu Niellu est un massif forestier du centre de la Corse. Elle se situe dans le Niolu, dans le département de la Haute-Corse. Elle est la propriété de la Collectivité territoriale de Corse.

 

Albertacce-Valdu_Niellu.jpg

Géographie

Vue de la forêt

La forêt de Valdu Niellu occupe la partie Ouest du Niolu, dans le Parc naturel régional de Corse. C'est une forêt territoriale de 4 436,36 hectaresqui est située entièrement sur le territoire de la commune d'Albertacce. Elle est adossée au Nord à la principale chaîne montagneuse de la Corse, celle du massif du Cinto et au Sud, aux flancs d'une chaîne montagneuse du massif du Rotondo, marquée par les sommets U-Tritore (1 725 mètres), Punta Artica (2 327 mètres) et Capu-di-a-Facciatu (2 113 mètres). Exposée Nord à Nord-est, elle a une superficie de4 436,36 hectares qui couvre toute la haute vallée du Golo depuis la Paglia Orba (2 525 mètres), et l'ubac du Golo jusqu'aux limites de la commune de Casamaccioli dont elle jouxte la forêt communale.

Le sol est siliceux, peu profond, reposant sur un socle hercynien granitique. Le réseau hydrographique présente de nombreux torrents et sources.

 

 

-Albertacce-Maison_forestière_Poppaghja.jpg

 

 

-Maison  forestière  Poppaghja

 

Accès

 

Statue du col de Vergio

La forêt de Valdu Niellu est traversée par la D84, unique route reliant Francardo (Omessa) sur la RN 193 à Porto (Ota) et permettant l'accès au Niolu(passage par la Scala di Santa Regina et par le col de Vergio).
Cette route passe par la Maison forestière de Popagghia située au cœur de la forêt, à 1 076 md'altitude. Un peu plus haut, à 1 137 m d'altitude, en bordure de route, se trouve la fontaine Caroline d'où on peut rejoindre à pied le GR 20 au col San Petru.
En-dessous du virage en « épingle à cheveux » dit Fer-à-cheval, a été créé un camp militaire, le chalet du Vergio, destiné aux entraînements en montagne des légionnaires du 2e REP.
Elle monte ensuite en lacets jusqu'au col de Vergio (1 478 m), limite à la fois des départements de la Haute-Corse et de la Corse-du-Sud, et des forêts d'Aïtone et de Valdu Niellu.

Au col de Vergio se dresse la statue du Christ Roi, œuvre du sculpteur corse Noël Bonardichevalier des Arts et des Lettres. La statue a été taillé dans un bloc de granit rose corse. Elle mesure 6 mètres de haut (9,5 m avec son socle) et pèse près de 25 tonnes.

 

IMG_9644.JPG

IMG_9646.JPG

IMG_9647.JPG

IMG_9648.JPG

IMG_9650.JPG

IMG_9651.JPG

IMG_9652.JPG

IMG_9658.JPG

IMG_9659.JPG

 

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

 

 

 

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

 

 

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

 

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

 

 

 

 

 

Évisa est une commune française située dans le département de la Corse-du-Sudet la région Corse

Evisa_corse_sud.jpg

.

IMG_9673.JPG

 

 

IMG_9689.JPG

IMG_9710.JPG

IMG_9711.JPG

IMG_9724.JPG

 

 

IMG_9740.JPG

IMG_9757.JPG

 

IMG_9836.JPG

IMG_9837.JPG

IMG_9848.JPG

IMG_9849.JPG

IMG_9851.JPG

IMG_9852.JPG

IMG_9862.JPG

IMG_9863.JPG

IMG_9867.JPG

IMG_9874.JPG

IMG_9875.JPG

 

 

 

Géographie

Evisa est un village dans la montagne corse, à 900 mètres, au-dessus de Porto, à la lisière de la forêt d'Aïtone peuplée de châtaigniers et d'animaux en liberté. Au cœur de la vallée des deux Sévi qui part du Col de Vergio jusqu'à la mer, l'environnement de ce village dévale 1500 métres de la haute montagne jusqu'à la mer et traverse une forêt primaire (la foret d'Aitone), un canyon et une gorge de la speluca jusqu'à la plage de Porto . Evisa est le départ de nombreuses randonnées vers la montage via le GR 20 et vers la mer sur le chemin des crêtes et de transhumance des bergers pour aller à OtaPianaSerriera, Parinello, les villages de mer de la cote ouest. À l'origine Village de Forestiers, de Bergers, de commerçants itinérants, d'artisans et d'instituteurs Evisa a, depuis le début du 20esiecle, été ouvert aux visiteurs et proche des deux communes qui lui sont voisines :Cristinacce à 5 km et Marignana à 6 km. 180 habitants y vivent l'hiver et 600 l'été.

 

 

Les calanques de Piana (en langue corse calanche di Piana, au singulier calanca) sont des calanques situées sur la côte ouest, à Piana, à mi-chemin entre Ajaccio etCalvi, sur la route du bord de mer corse.

 

Géographie

La route sur laquelle se trouve ce site relie le village de Piana à Porto-Ota. C'est une route sinueuse qui passe à travers des roches de couleur rouge-orangé dont on pourrait croire qu'elles ont été taillées à coups de hache et sculptées au burin. Ces formations rocheuses d'origine granitique, sont percées de cavités, les taffoni, dues à l'action des variations de température et de l'humidité couplées aux embruns de la mer Méditerranée, aux vents forts et au ravinement des eaux de pluie.

Depuis la route, la vue est souvent assez dégagée pour permettre d'admirer la mer surmontée de hauts récifs, comme c'est le cas sur la majeure partie de la côte ouest de l'île.

Il est impossible d'accéder à la mer depuis la route dans les calanques de Piana.

 

800px-000_Calanques_de_Piana_JPG.jpg

 

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

 

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs


 

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

 

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

 

 

 

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

 

 

 

Porto

Porto (en langue Corse Portu) est un hameau d'Ota, commune française située dans le département de la Corse-du-Sud et de la régionCorse.

Le Golfe de Porto a été classé patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO.

 

 

Géographie

La marine de Porto

Le hameau de Porto est situé au bas de la vallée du Porto, à près d'un kilomètre de son embouchure. Ce dernier abrite le port de pêche mais également une flotille de bateaux, certains destinés aux excursions en saison vers les Calanche de Piana et Capu Rossu au sud du golfe de Porto, et vers Girolata et la réserve naturelle de Scandola au nord, et d'autres aux écoles de plongée et à la location.
À l'est de la tour génoise carrée, s'est développé Porto Marina, un ensemble touristique composé d'hôtels, de restaurants et de boutiques. Au sud de la tour, Porto dispose d'une large plage de galets.

 

 

IMG_9770.JPG

IMG_9771.JPG

IMG_9772.JPG

IMG_9775.JPG

IMG_9776.JPG

IMG_9778.JPG

IMG_9791.JPG

IMG_9812.JPG

IMG_9814.JPG

IMG_9830.JPG

IMG_9856.JPG

 

IMG_9870.JPG

 

 

 

La tour génoise de Porto

La tour génoise au couchant

Elle se situe à 45 m d'altitude sur un rocher dominant l'embouchure du Porto.
Cet édifice fortifié du xvie siècle, propriété du département de la Corse-du-Sud, est protégé et classé aux Monuments historiques par arrêté du 22 juin 1946.1

 

 

 

 

 

 

 

IMG_9877.JPG

IMG_9860.JPG

 


Recette de la soupe de poissons

pour 6 personnes

200g de poissons de roche, 100g de congre, 100g de rascasse

100g de rouget, 100g de dorade, 100g d'étrille

100g d'oignons, 100g de carottes, 50g de céleri, 50g de fenouil, 150g de poireau

2kgs de tomates, 3c à soupe de soncentré de tomates, 3 gousses d'ail, 5dl de vin blanc, 20 cl d'huile d'olive, safran, thym, laurier, set, poivre, contré de tomate, 2 piments rouges


accompagner cette soupe de croûtons de pain grillé, de parmesan et de rouille


Faire chauffer l'huile d'olive y ajouter les oignons, carottes, fenouil, poireaux, bien lavés et taillés grossièrement

Ajouter les tomates, le concentré de tomates, l'ail, le thym, le safran et le laurier, faire mijoter 10 min

y jeter les poissons coupés en petits morceaux (nettoyés par votre poissonnier, et laisser cuire 10 mn

mouiller au vin blanc et reduire 3 min, additionner d'eau jusqu'a 10 cm au dessus des poissons

laisser cuire 2h

mixer la soupe, cuire à nouveu 15 mn

 

faire la rouille

écraser 2 gousses d'ail et 2 piments rouges, ajouter 2 tranches de pain de mie trempées dans le bouillon, une pincée de safran, incorporer progressivement 2c à soupe d'huile d'olive, comme pour une mayonnaise

allonger d'une cuillère à soupe de bouillon

 

A  SUIVRE

18:46 Écrit par petitefleur-06 dans Voyage/Tourisme | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |

22.02.2011

La Corse - Porto Vecchio - Bavella - corté + une recette de gâteau

 

Porto Vecchio le soir a l'arrivée et le matin avant le départ

 

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

 

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

 

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

 

Bonifacio  vue  de  la  mer -  une  ballade  en  bateau

 

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

 

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

 

 

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

 

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

 

 

 

Les aiguilles de Bavella dominent le col du même nom (situé à 1218 m) reliant la partie ouest (région de Sartène) à la côte est de la Corse.

Le site se caractérise par des pics déchiquetés, de grandes murailles rocheuses et des pins tordus par le vent.

Le massif de Bavella culmine à 1899 m d'altitude au Fornello (Furnellu ou encoreFurneddu en corse) et à la Punta Muvrareccia.

De l'Incudine au col de Bavella, le GR 20 passe au pied des aiguilles dans la vallée de l'Asinao mais une variante dite « alpine » permet de s'approcher des tours de Bavella (c'est leur nom pour les alpinistes) : descriptif

Les localités de QuenzaZonza et Conca sont implantées en arc de cercle au sud-ouest du col de Bavella.

 

Sites touristiques

  • Au col, à quelques mètres de la route, sur le vaste terre-plein, se dresse au sommet d'un amas de pierres la statue de Notre-Dame-des-Neiges.
  • La Purcaraccia, ruisseau célèbre par ses cascades et piscines naturelles. Départ du sentier, à environ 8 km, sur la D268 en direction de Sari-Solenzara.
  • U Tavonu di u Cumpuleddu (« Trou de la bombe ») depuis Bavella le sentier part depuis le parking et grimpe à 1483 mètres, après un petit dénivelé de 300 mètres environ. Parcours accessible à tous (bonnes chaussures recommandées).

 

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

 

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

 

 

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

 

Zonza_-_Aiguilles_Bavella.jpg

les Aiguilles  de  Bavella

 

aiguilles de bavella.jpg

800px-Aiguilles_Bavella.JPG

450px-Bavella_(col)_Notre-Dame-des-Neiges.jpg

notre Dame des Neiges

 

entrer des mots clefs

 

entrer des mots clefs

déjeuner typiquement Corse  au col de Bavella

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

 

entrer des mots clefs

notre Guide pleine de surprises agréables

entrer des mots clefs

la Mamée Corse jusqu'au bout des aiguilles à tricoter

entrer des mots clefs

et le feu de bois 

 


 

Sari-Solenzara est une commune française située dans le département de laCorse-du-Sud et la région Corse.

Géographie

Situé à la limite de la haute Corse et de la Corse du sud

 

Histoire

Le 10 mars 1943 le sous marin Casabianca récupère sur la commune, exactement à l'anse de Favone, 2 agents de la mission secrète Pearl Harbour, Toussaint Griffi et Laurent Preziosi.

Ils ont rayonné sur toute l'île depuis leur arrivée le 14 décembre 1942 pour coordonner les réseaux de résistance et obtenir leurs accords en vue d'un débarquement rapide des troupes francaises. Cette décision a été prise par les services spéciaux de la Défense Nationale établis à Alger, et qui en ont avisé leur radio, Pierre Griffi. Repérés et activement recherchés par l'Ovra, leur présence en Corse devenait dangereuse pour les réseaux. Ils embarquèrent avec 5 sous mariniers qui n'avaient pu regagner le Casabianca lors de son précédent passage à cause d'une tempête. Ils furent escortés jusqu'au rivage, la nuit tombée, par Jean Nicoli, André Giusti, François Carli et Pierre Griffi qui restait pour terminer sa mission de radio.


Le 2 janvier 1962, on y enregistra la température record pour une commune de France métropolitaine à cette période de l'année: 25.5°C !

 

solenzara 2.jpg

solenzara.jpg

 

Aléria (Aleria en corse) est une commune française située dans le département de la Haute-Corse et la région Corse.

 

Géographie

Située au cœur de la Costa Serena ou Plaine éponyme, Aléria est au carrefour desRN 198 et RN 200.  2,7 km de la mer, la commune est traversée par le Tavignano, second fleuve de l'île. Son littoral s'étend sur 12 km entre l'embouchure de l'étang de Diana au Nord et celle de l'étang d'Urbino au Sud. Les zones humides del Sale et de Siglione constituent un habitat privilégié pour de nombreuses espèces d'oiseaux, d'insectes et de petits mammifères. Son relief vallonné autorise de nombreuses cultures (vignes, céréales, fruitiers) et de l'élevage, essentiellement ovin et bovin. Avec Tallone et Linguizzetta, elle constitue le plus grand espace agricole de Corse.

 

-Aléria.jpg

Aleria colonia : le village et fort d'Aleria, nom de lieu mentionné par Ptolémée dont l'emplacement est indiqué par les cartes topographiques1.

Aléria c'est l'antique village devenu un pôle touristique et culturel d'importance dans la plaine orientale de l'île. Quelque peu retiré des anciennes maisons, le fort Matra, du nom de la puissante famille qui régnait sur la pieve d'Opinu au temps des Génois, visible à la ronde, en est le point fort. Il abrite depuis 1978 le Musée départemental d'archéologie Jérôme Carcopino dans lequel sont exposés nombres d'objets et vestiges découverts lors de fouilles sur le site d'Aléria voisin.
En face du fort s'élève l'église paroissiale Saint-Marcel fondée par Ugo Colonna (?) au ixe siècle. Un peu plus loin, proche des fouilles, se trouve le cimetière.

 

Histoire

Si la cité d'Aléria existe depuis le vie siècle avant notre ère, la commune d'Aléria n'a été créée qu'en 1824, avec des terres prises à Tallone, Zuani, Vivario et Muracciole2.

Préhistoire

Les premiers signes d’occupation du plateau d’Aléria par l’homme remontent au VIe millénaire av. J.-C. Du néolithique à l’âge du fer, les habitants des environs vivent d’élevage et d’agriculture, de pêche dans les étangs voisins, exploitant peu à peu les ressources naturelles, et développant la métallurgie.

 

 

-Aleria_Fort.jpg

 

le Fort de Matra

 

Aléria_Saint-Macel.jpg

 

l'Eglise Saint Marcel

 

-Aléria_musée_.jpg

Musée départemental d'archéologie Jérôme Carcopino

 

Route jusqu'à  Corté

 

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

 

brigade  des  recherches.......

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

 

entrer des mots clefs

le Pénitent de Sartène

Le catenacciu (de catena, chaîne en latin) est une tradition corse principalement Sartenaise qui se déroule lors de la procession du Vendredi Saint. Le Catenacciu effectue un chemin de croix en pente à travers la ville, et symbolise la montée du Christ au calvaire.

Le pénitent est vêtu d'une aube écarlate et d'une cagoule rouge (seul le curé de la paroisse connaît son identité). Il porte une croix (d'un poids de 37 kg) en chêne massif, chaînes (d'un poids de 17 kg) aux pieds, sur un parcours de 1,8 km et doit tomber trois fois sur son chemin, à l'image du Christ.

 

 

 

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

 

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

 

 

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

 

embouteillage à la circulation

 

entrer des mots clefs

 

entrer des mots clefs

les cochons corses attendent les cars touristiques pour avoir un peu de pain ou autre

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

le vrais cabris

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

 

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

 

 

 

Corté

 

 

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

 

 

Corte (prononcer « Corté », Corti en langue corse) est une commune française dudépartement de la Haute-Corse et de la collectivité territoriale de Corse, qui a le rang de sous-préfecture.

 

Géographie

Corte se trouve au centre de la Corse, à 70 kilomètres de Bastia et 85 kilomètres d'Ajaccio, villes auxquelles elle est reliée par la route RN 193 et par le rail (gare de Corte du réseau des Chemins de fer de Corse).

La ville est située à 450 mètres d'altitude, elle se trouve en bas de deux vallées : la vallée du Tavignanu et la vallée de la Restonica.

 

-Ville_de_Corté.JPG

Histoire

Corte était l'ancienne capitale de la Corse, quand celle-ci était indépendante. Siège du Palazzu Naziunale sous Pascal Paoli, elle abritait également une université.

Rouverte en 1981, l'Université de Corse accueillait en 2007 4 900 étudiants, ce qui en fait la plus petite ville de France siège d'une université. Des administrations régionales sont également implantées dans la ville, qui bénéficie outre son passé historique d'une position centrale au sein de l'île.

 

entrer des mots clefs

 

La Citadelle

 

entrer des mots clefs

 

Maison où naquit Joseph Bonaparte en 1768

 

Une recette Corse

Gâteau à la farine de châtaignes

pour 4 personnes

300g de farine blanche

300g de farine de châtaignes

250g de raisins secs

325g de beurre

300g de sucre

6 oeufs

1 sachet de levure chimique

50g de poudre de noisettes

50g de poudre d'amandes

rhum

1 orange

1 citron 

50g d'oranges confites

vanille liquide

 

faire  gonfler les raisins secs  dans le rhum

mélanger le beurre mou avec le sucre

ajouter les oeufs 1 à 1

tamiser les deux farines ensemble  et mettre le beurre-sucre

hâcher les zestes d'oranges et de citrons

les ajouter au mélange avec  les raisins égouttés, la levure, les poudres d'amandes et de noisettes

ainsi que quelques gouttes de vanille 

réserver le rhum

beurrer un moule à cake et verser la préparation

enfourner 45 min à 200°

une fois cuit arroser le gâteau avec le rhum

servir frais

 

 

entrer des mots clefs

 

a  suivre


14:41 Écrit par petitefleur-06 dans Voyage/Tourisme | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

20.02.2011

Un Tour de Corse -d'Ajaccio à Porto Vecchio + recette de confiture

La Corse, ile de Beauté

La Corse est une île de la mer Méditerranée et une région française, ayant toutefois un statut spécial (officiellement « collectivité territoriale de Corse »), composée de deuxdépartements : la Corse-du-Sud (2A) et la Haute-Corse (2B). Elle fut indépendante le 30 janvier 1735, puis elle devint française le 15 mai 1768 par le traité de Versailles. Elle avait pour hymne national Dio vi salvi Regina. Elle est aujourd'hui surnommée Île de Beauté. Les grecs l'appelaient Kallisté (en grec ancien Καλλίστη : « la plus belle »).

Site et situation

La Corse est située à 200 km environ au sud-est de la Côte d'Azur, à l'ouest de la Toscane et au nord de laSardaigne. Île plutôt boisée et montagneuse, sa côte méridionale est formée de hautes falaises (Bonifacio).

La distance la plus courte entre la France continentale et l'ile, de Cap Martin à la pointe de la Revellata, est de160 km, et l'île est située à moins de 90 km de l'Italie continentale.

La Corse se situe avec la Sardaigne sur une microplaque continentale séparée de celle de la France ou de l'Italie, et appelée bloc corso-sarde.

La distance1 entre le point Nord et le point Sud de la Corse est de 182 kilomètres2.

 

 

entrer des mots clefs

 

Administration

 

450px-Coat_of_Arms_of_Corsica.svg.png

Lorsque les circonscriptions d'action régionale (CAR), équivalent des régions actuelles, ont été créées en 1960, la Corse formait alors une CAR unique avec l'actuelle Provence-Alpes-Côte d'Azur : la Provence-Côte d'Azur-Corse. La Corse en a été détachée par un décret de 19709.

Le 1er janvier 1976, la Corse a été divisée en deux départements, en application d'une loi de 197510 : la Corse du Sud (2A) et la Haute-Corse (2B).

La Corse constitue la Collectivité territoriale de Corse (CTC), statut particulier institué en vertu de la loi du 13 mai 1991. Cette loi a substitué ce nouveau statut de collectivité territoriale de la République, qui lui confère plus de pouvoir, à l'ancien statut de région.

La Corse est donc dotée d'une organisation institutionnelle originale, unique en France métropolitaine, mais comparable à celle de la plupart des autres régions européennes largement décentralisées. La spécificité de la Corse dans la République a en effet été reconnue par le pouvoir national puis traduite dans plusieurs réformes statutaires (1982, 1991, 2002) à partir d'un double fondement : favoriser l'expression du débat politique dans le cadre d'une démocratie locale rénovée, permettre la recherche de solutions adaptées aux problèmes insulaires à travers l'octroi de compétences étendues en matière d'identité et de développement. Ainsi la collectivité territoriale de Corse apparaît à l'avant-garde de la « République décentralisée » : par ses responsabilités accrues mais aussi une organisation rationalisée et des moyens plus importants, parmi lesquels le statut fiscal.

La collectivité territoriale de Corse comprend trois organes :

Le Conseil exécutif

Le Conseil exécutif de Corse est l'organe exécutif de la collectivité. Il comprend 9 membres élus par l'Assemblée parmi ses membres pour six ans.

C'est cet organe qui fait la particularité de la Corse. Alors que dans les autres régions françaises c'est le président du conseil régional qui exerce à la fois l'exécutif et la présidence de l'assemblée délibérante, ces deux fonctions sont séparées en Corse.

L'Assemblée peut cependant renverser le Conseil en votant contre lui une motion de censure par 26 voix (majorité absolue).

C'est actuellement Paul Giacobbi (PRG) qui préside le Conseil.

 

800px-Porto_Ajacio.JPG

Ajaccio depuis son port de plaisance

800px-Corse-bastia-port2.jpg

Le port de plaisance de Bastia

800px-Porto-Vecchio_port_de_commerce.jpg

Porto-Vecchio

les iles sanguinaires.jpg

Îles Sanguinaires.

 

Gastronomie

La gastronomie corse est étroitement liée aux principaux produits du terroir : la culture de la châtaigne et des agrumes, la charcuterie de porc, le lait et le fromage de brebis, comme celui de chèvre.

C'est traditionnellement une cuisine de montagnards même si les produits de la pêche sont devenus plus importants, essentiellement grâce à la disparition du paludisme des côtes et à la tradition corse d'ostréiculture et de mytiliculture héritée des romains. Il existe en Corse deux types d'huiles d'olive. L'une est plus verte ; elle est produite en décembre et janvier, à partir d'oliviers jeunes et d'olives en début de maturation. L'autre est une huile jaune, propre à la culture corse ; elle est faite à partir des olives ramassées sous des arbres centenaires vers le mois de mai.

 

Fromages_Corse.jpg

Fromages traditionnels corses (cuisine corse).

 

Ajaccio - Bonifacio- Porto Vecchio

entrer des mots clefs

 

 

La microrégion d'Ajaccio est la plus vaste et la plus peuplée des 19 microrégions de Corse. Elle est fortement concentrée autour de son pôle qui abrite plus des deux tiers de sa population et les huit dixièmes de ses emplois. Ajaccio, métropole régionale et centre administratif, a un fort impact sur la microrégion où la part de l'activité tertiaire prédomine.

Elle est entourée de communes résidentielles pour lesquelles elle constitue la principale ressource en emploi. Ces dernières sont les témoins de mouvements de population importants qui, excepté les arrivées du continent, se sont effectués à l'intérieur même de la microrégion. En revanche, le reste de la microrégion, plus éloigné du pôle et plus enclavé, conserve un caractère rural avec une population vieillissante et un habitat dispersé.

Information sur la commune de Cauro

Cauro est une commune française située dans le département de laCorse-du-Sud et la région Corse.

1 100 hab., 2 790 ha, commune de Corse-du-Sud à l'extrême SO du canton de Bastelica, 21 km à l'est d'Ajaccio. Son finage est traversé par la N 196 et s'allonge d'ouest en est; il produit des vins, et une foire aux produits locaux s'y tient en juillet (A Samperina). Une ancienne piève de Cauro (ou Cavru) existait au 16e s. entre les pièves de Celavo et d'Ornano; elle a donné la partie sud-occidentale du canton de Bastelica.

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

 

col de Saint Georges

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

 

 

 

 

Petreto-Bicchisano (Pitretu Bicchisgià en langue corse) est une commune française située dans le département de la Corse-du-Sud et la région Corse.

Géographie

Le bourg est constitué de zones d'habitat (2 anciens villages) :

  • Petreto (le plus en hauteur, sur la Route départementale D 420)
  • Bicchisano (le long de la Route nationale N 196).
  • Histoire

    • « Autrefois séparés, ces villages forment aujourd'hui une seule commune dont la population s'élève à 643 habitants et qui accueille encore la famille Petreto, fondatrice lointaine du village éponyme. Au pied du San Petru qui culmine à 1400 mètres, le village de Petreto domine celui de Bicchisano ; il est construit à flanc de coteaux rocheux d'où son nom signifie : endroit pierreux, rocheux. Au sommet du village devait s'éleverOrezzacci) au le château de "Petreto" construit (par les Orezzacci) au XIIe siècle. C'est autour de ce château et de l'église Saint-Nicolas que se constitua le village de Petreto. La piève religieuse, placée sous le patronage de Saint Jean-Baptiste était dénommée Cruscaglia. Cette église piévane, dont les vestiges sont encore visibles, a été bâtie entre les XIe et XIIe siècles sur un tertre au lieu-dit "Piève". »3
    • 1914-1918 : Selon la plaque apposée à l'intérieur de l'église, contre le mur Nord, entre les statues de Saint Nicolas et de Jeanne d'Arc, 18 hommes de Bicchisano tombèrent lors de la Première Guerre mondiale. Parmi eux, on note 2 porteurs du patronyme Bartoli.
    • 1er décembre 1981 : Un avion yougoslave s'écrasa dans la montagne environnante. Selon le témoignage d'un jeune militaire ayant participé alors aux recherches infructueuses de survivants, il pleuvait, il y avait du brouillard, et l'équipement radar de l'appareil aurait été en panne.
  • entrer des mots clefs


    vers Propriano

Propriano (Prupià en langue corse) est une commune française située dans le département de la Corse-du-Sud et la région Corse.

Port situé au fond du golfe de Valinco, sur la côte ouest de la Corse.

Histoire

Sur l'actuel territoire de la commune, des communautés grecques, romaines, pisanes et turques se sont développées. L'existence du village a été troublée par plusieurs vagues d'invasions, Vandales au ve siècle et Sarrasins au viiie siècle.

La découverte des vestiges de deux églises (la plus ancienne datant du VIe ou du viie siècle) constitue l'un des témoignages les plus précoces de la christianisation de la Corse2. La plus ancienne est également la plus vaste (16 mètres sur 8 mètres 50), laissant envisager la présence d'un évêché. Les abords de ces deux églises (imbriquées l'une dans l'autre, la seconde, plus petite, ayant été construite à l'emplacement de l'ancienne) ont révélé la présence d'une nécropole remontant au ive siècle3.

Propriano doit son développement, au xixe siècle, à la construction de la route reliant Ajaccio à Bonifacio, tracée en 1873. Le premier bâtiment fut construit avec un entrepôt à Fozzano. Le port devient à la même période le débouché maritime de Sartène, au détriment de Tizzano.

 

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

 

 

le Lion de Roccapina

 

vers Sartène

Sartène (Sartè en langue corse) est une commune française située dans ledépartement de la Corse-du-Sud et la région Corse. Jusqu'en 1848 le nom officiel était en italien: Sartena.
Ses habitants sont appelés les Sartenais(es).

 

Géographie

Sartène, sous-préfecture du département de Corse-du-Sud, se situe dans les montagnes, à quatorze kilomètres de Propriano.

Sartène est, par sa superficie, la plus grande commune de Corse et la onzième des communes de France métropolitaine. Elle est située au sud-ouest de la Corse.

Et si « le Sartenais » offre des montagnes, des lacs, des rivières des sites archéologiques d’une grande valeur, il compte aussi 33 km de côtes partiellement gérées par le « Conservatoire du Littoral ».

Son littoral va de Cala d'Arana au nord jusqu'à Cala di Roccapina au sud, comprenant notamment Capu Senetosa et son grand phare, la marine de Tizzano et les deux grandes plages de Tralicetu et d'Erbaju.

Par ses abords, Sartène semble être un prolongement de la montagne. Selon Prosper Mérimée, Sartène est "la plus corse des villes corses" comme on peut le lire sur un panneau à l'entrée de la petite ville.

Panorama sur la ville

Perchée en amphithéâtre sur les pentes du Monte Rosso, Sartène domine la vallée du Rizzanese de ses hautes maisons de granit gris. A partir du vieux quartier de Manighedda, la ville s'est agrandie vers Sant'Anna, le Borgu et Pacialedda.

On entre à Sartène par le pont de la Scaledda, au pied de la vieille ville, construite sur d'énormes blocs rocheux.

Le centre de la ville est la Place de la Libération (plus couramment désignée par son ancien nom de Place Porta). Ombragée de palmiers et d'ormes, c'est le lieu de rencontre des Sartenais.

La place est dominée par l'hôtel de ville, ancien palais des gouverneurs génois, et par l'église Ste-Marie où sont exposées la croix et la chaîne portées par le pénitent du Catenacciu.

En passant sous la voûte de l'hôtel de ville, on pénètre dans le quartier de Manighedda, par la place du Maggiu, avec en face la rue des Frères Bartoli, et à gauche la rue Caramama. En descendant, on accède à l'échauguette du XIIe siècle, vestige des murailles qui enserraient la ville.

Face à la place Porta, le cours Bonaparte traverse le quartier de Pacialedda avant d'arriver à l'énorme rocher dit "U Cantone di Francia" (Canton de France), d'où partent la route de Granace (à droite) et celle de Tallano et Aullène, qui rejoint le Rizzanese après le hameau de la Castagna.

La rue principale - Sant'Anna avant la Place Porta, Cours Sœur Amélie au-delà - aboutit à un rond-point où s'embranchent, à gauche la route de Foce, à droite, le cours St Damien, belle promenade ombragée ménageant une belle vue sur Sartène avant d'atteindre le couvent St Côme et Damien qui 

 

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

 

vers Bonifacio

Bonifacio 1 est une commune française située dans le département de laCorse-du-Sud, qui tient son nom de Boniface II, marquis de Toscane.

Auparavant, était mentionnée à l'extrême Sud de la Corse une cité antique appelée Pallae dont le nom s'est conservé pour désigner le détroit entre Corse et Sardaigne2 et la campagne autour de Bonifacio3.

Ses habitants sont appelés les Bonifaciens.

 

Géographie


La vieille ville surplombant les falaises de craie.

Une autre vue sur la ville haute de Bonifacio

Vue du port de Bonifacio

Bonifacio, située à l'extrême sud de la Corse, est la commune française la plus méridionale de la France métropolitaine. Au sud les Bouches de Bonifacio séparent la Corse de la Sardaigne italienne.

La ville comporte un port et une citadelle. Celle-ci est établie sur un capdominant la mer par une falaise qui est une « veine » de calcaire, roche assez rare en Corse dont le sol est plutôt granitique. Ce cap est long de1 600 mètres et large de 100 mètres.

Histoire

Les fouilles archéologiques, conduites le long du littoral et dans l’arrière-pays, montrent que la baie fut occupée dès l’époquenéolithique (5000 à 2500 av. J.-C.). Avec l’Empire romain, la paix favorise les échanges entre les cités maritimes. Abri pour les flottes marchandes, le port devient aussi une base commerciale entre la Sardaigne proche et la Corse, au sein de la province romaine de Sardaigne-Corse. L’urbanisation du port s’adapte au développement, nécessitant la nomination d’un praeses, autrement dit un préfet, pour son administration.


Vieux canons de la citadelle.

L'origine de la ville actuelle de Bonifacio n'est pas vraiment connue avec précision, mais des dates approximatives indiquent sa refondation entre 828 et833 par Boniface II de Toscane qui lui donna son nom actuel. L'histoire attestée de Bonifacio remonte en 1195 mais la ville fut colonisée par les Génois qui imposèrent à la ville des modifications militaires structurelles importantes (et qui créèrent la citadelle actuelle).

Comme tous les ports de commerce, son histoire a été relativement mouvementée notamment par un conflit guerrier entre Pise et Gênes, ces deux républiques se disputant avec acharnement sa citadelle qui était un maillon stratégique militaire et un complexe portuaire sans égal en Corse. Dans un premier temps, Pise fut maîtresse des lieux jusqu'à la fin duxiie siècle.

Le roi Alphonse V d'Aragon, maintint en 1420 un siège pendant cinq mois avant de baisser les armes face à l'intouchable cité qu'était Bonifacio.

Bonifacio a subi au cours des siècles de multiples attaques, mais la plus terrible fut celle de la peste qui en 1528 fit plus de 4 300 morts dans la cité qui à cette époque comptait 5 000 habitants. Les murailles imprenables se révélèrent inutiles face à ce fléau. La chapelle Saint Roch, à l'entrée de la ville, reste un témoignage de la fin de cette sombre période. On y fait toujours une procession qui rappelle que c'est en ce lieu, où est mort la dernier Bonifacien atteint de la maladie, que la peste fut arrêtée.

En 1553, déjà bien affaiblie par le passage de la peste, Bonifacio subissait une nouvelle attaque et dût se rendre à Dragut, un ancien corsaire turc dont on dit qu'il avait été commandité par le Maréchal des Thermes. La ville assiégée capitula pour la première fois et fut mise au pillage.

Le roi François Ier de France prend possession d'une ville détruite et dépeuplée que les Français commencent à reconstruire, mais qui, en vertu du traité de paix passé en 1559, est cédée à la République de Gênes.

 

 

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

c'est l'hélicoptère du bateau......

entrer des mots clefs

 

 

entrer des mots clefs

 

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

 

 

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

 

 

entrer des mots clefs

 

 

 

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

 

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

 

Les escaliers, je le tiens d'un guide de Bonifacio, sont très raides et pénibles a monter, pourquoi? et bien du temps des pirates afin de ne pas être dévalisé, il n'y avait pas de porte d'entrée ni d'escalier, les visiteurs appelaient et on leur envoyait une échelle par la fenêtre afin su'ils puissent monter et rentrer dans la maison, les temps on changés et pour faire un escalier il n'y avait pas beaucoup d'espace c'est pour cela qu'ils sont fait ainsi,il faut se cramponner pour arriver en haut.

 

entrer des mots clefs

 

 

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

 

 

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

C'est  une  branche  de corail

 

 

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

 

une mouette corse

entrer des mots clefs

 

Une recette Corse, des confiture de figues

pour 3 bocaux

1 kg de figues mures et fermes

600 g de sucre

1 citron

:.:.:.:.:.:.:.:

la veille, laver les fruits et les blanchir 2 min

les refroidir à l'eau froide

dans un récipient en verre, verser les fruits, le sucre et le verre d'eau

laisser reposer au frais toute la nuit

le lendemain, verser le tout dans une bassine à confiture

a part, blanchir le citron 3 min

couper de fines bandes de peau sans prendre la partir blanche

les rajouter aux figues et faire cuire à petit feu 45 min

surveiller la cuisson, les fruits doivent garder leur couleur naturelle

verser chaud dans les bocaux

fermer hermétiquement et retourner

laisser refroidir

 

Porto-Vecchio (Portivechju en langue corse) est une commune françaisesituée dans la région de l'extrême sud du département de la Corse-du-Sud et de la région Corse.

Géographie


Marais salants à Porto Vecchio

Le port de commerce et un cargo-mixte de laSNCM

Troisième ville de Corse en population, Porto-Vecchio est une station balnéaire sur la côte est de la Corse, sur la route nationale 198, entreSolenzara (au nord) etBonifacio (au sud), bordée à l'ouest par le relief de l'Ospedale (1 381 mètres) et à l'est par la Mer Tyrrhénienne. Par sa superficie, Porto Vecchio est la 26e plus grande ville de France metropolitaine1.

Elle est particulièrement réputée pour ses plages: Cala Rossa, Palombaggia, Santa Giulia.

Elle a aussi la particularité d'avoir des marais salants de 10 hectares, qui produisaient environ 1000 tonnes de selpar an.

 

Histoire

C'est le siège principal de la civilisation dite torréenne (IIIe et IIe millénaire av. J.-C.) dont subsiste à Porto-Vecchio les principaux vestiges, au lieu-dit éponyme, Torre. Le port actuel est sans doute fondé ou repris par les Grecsde Syracuse au VIe siècle av. J.-C. et se situe à l'emplacement du « Portus Syracusanus » romain.

La région, pourtant fertile, est désertée au Haut-Moyen Âge en raison de la malaria qui l'infeste ainsi que des persécutions des colons génois installés dans la cité de Bonifacio. Du XIIIe au XVIe siècle, les seigneurs de la Rocca conservent cette contrée sous leur autorité, et les populations autochtones résidant à la montagne continuent à y mener leur bétail durant l'hiver.

Après le passage de la seigneurie de la Rocca sous l'administration directe de la Banque de Saint-Georges, les Génois y fondent une colonie et font construire une forteresse dont demeurent de nombreux bastions (1539) afin de se protéger des Barbares. Destinée à être un chef-lieu de juridiction et à permettre la mise en valeur de la plaine, la colonie génoise de Porto Vecchio se révèle être un échec : du fait de la malaria, de la menace permanente des corsaires turcs mouillant à proximité et des agressions des Corses, la cité est plusieurs fois abandonnée. Après diverses tentatives de peuplement, la République de Gênes décide de favoriser l'installation dans la citadelle des familles insulaires originaires de la montagne, Quenza essentiellement.

 

Dans le courant du XVIIe siècle, Porto Vecchio est de fait peuplée par les populations montagnardes. Cependant la très grande majorité des habitants continuèrent durant des générations à regagner la montagne durant l'été, fuyant le paludisme et empêchant de ce fait un développement réel du lieu. Au cours du XIXe siècle, les marécages furent asséchés.

Restée longtemps une petite bourgade par rapport à d'autres villes du sud de la Corse, Sartène ouBonifacio, elle a bénéficié de l'assainissement des marécages après la Seconde Guerre mondiale, et connu un développement significatif durant l'administration de Jean-Paul de Rocca Serra, pour devenir un centre touristique majeur depuis les années 1980, avec la construction de l'aéroport de Figari notamment.

 

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

Bastion de France Porto Vecchio

entrer des mots clefs

 

     Porte Genoise Porto Vecchio2-

 

à  suivre

 

 

 

 

 

18:10 Écrit par petitefleur-06 dans Voyage/Tourisme | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |

14.02.2011

SAINT NAZAIRE DE LADAREZ - 2

 

IMG_0099.jpg

 

PARC  DU  HAUT  LANGUEDOC

Saint-Nazaire-de-Ladarez en occitan Sant Nasari de las Avelhanas, est unecommune française, située dans le département de l'Hérault et la régionLanguedoc-Roussillon. Ses habitants sont appelés les Saint-Nazairiens.

 

 

Préhistoire 

D'après des vestiges retrouvé dans la pleine du Puech du Mont Peyroux, les premiers habitats se situaient à proximité du ruisseau du Landeyran. La grotte sépulturale de la Grille, ainsi que les découvertes de meules à gains, pointes de fléches et grattoirs en sont la preuve. Le chemin du col des Tribes a certainement été emprunté pendant des millénaires, par des bergers et des hommes apportant du sel dans la Haut-Languedoc. Des vestiges de la préhistoire ont été également trouvés dans le ruisseau de Souydou et au Tinel.

Antiquité 

Une présence romaine est attestée au Puech de la Suque. Des fragments de poteries sigillée indique une présence durable, sous forme de villa rupestre. Les murs en pierres séches à section trapézoidale qui délimitent des parcelles paraissent avoir été construites à cette époque.

A la Lande, des sesterces frappées aux insignes des légions romaines de Nimes ont été trouvée sur le chemin de la Mazade. Ce sont les restes d'un camp romain défendant la route Béziers-Cahors.

L'oppidum de Souydou défendait le chemin de Laurenque, qui deviendra au Moyen Âge un chemin emprunté par les pélerins qui se rendaient à Saint Jacques de Compostelle.

D'après les noms de lieux on devrait trouver également une présence romaine au Landeyran (Tuiles romaines à la Granges de Cayrol), Pontillac et Pont Lirou.

Epoque moderne 

En 1775, Saint Nazaire a Marie-Antoinette de Carrion comme seigneuresse. Cette dernière qui se mariera en 1780 avec le Marquis De Spinola, souverain d'Arquate, posséde également Murviel, Nizas, Tressan, Cazouls d'Hérault, Coujan, Veyran, Aumes, Mazens. Elle est également co-seigneur de Roquebrun, Vieussan, Montagnac et Aigues-Vives. En 1782 elle est envoyée aux Etats du Languedoc par le Parlement de Toulouse. En 1789 bien qu'ayant la possibilité de se rendre aux Etats Généraux pour le Noblesse, elle ne jugea pas utile de s' y rendre. Devenue citoyenne Spinola elle se retire à Paris en 1793. Elle revient à Murviel après la Terreur et meurt à Narbonne en 1798 à l'âge de 50 ans. Son mari meurt en 1816. Une de ses filles s'est marié à Monsieur de Comminges et a vendu le château de Murviel le 25 août 1806. Années 1790

Epoque contemporaine 

Après la Révolution Saint Nazaire a été rattaché au canton de Murviel. Des dissidences sont apparues peu de temps après sous l'initiative de Roquebrun, qui souhaitait sortir du canton de Cessenon et devenir chef lieu de canton avec Vieussan, Causses et Veyran et Saint Nazaire. Ces deux dernières communes étaient d'accord avec le projet. Vente des biens du clergé en 1790 dont six maisons appartenant aux curés de Thézan et Saint Nazaire. Jacques Cure, curé de la paroisse a prêté serment et accepté la constitution civile du clergé, instituée par la loi du 12/7/1790.

Le 18 août 1792, les citoyens sont invités à voler au secours de la patrie en danger. Ils doivent s'engager dans le bataillon de l'Hérault où a se rendre au camps de Soissons. Dans le canton de Murviel, Saint Nazaire détient la palme des engagés avec 36 volontaires pour l'Armée du Var et 14 gardes nationaux sur un total de 700 habitants. Economie Durant le XX siècle, la principale activité du village a éte la viticulture. Devant les fluctuations de ce marché et les incertitudes de cette profession, les fils et filles de viticulteurs ont préféres se retourner vers des emplois salariés. Beaucoup sont partis à travers toute la France, conservant dans le meilleur des cas la maison familiale, pour les vacances.

Aujourd'huiDe la soixantaine d'exploitations existantes en 1950, il en reste moins de dix. Les commerces de proximité ont fermés les uns à la suite des autres, concurrencés par les grandes surfaces. La carrière de marbre qui occupait plus de 50 personnes en 1950 ne fonctionne plus.

 

Un petit essor semble cependant se re dessiner dans le domaine touristique. De nombreux gites, chambres d'hôtes et locations d'appartements, permettent chaque année un flux migratoire assez important, en saison notamment.Il y a une épicerie, un traiteur-charcutier, un bistrot, un boulanger-journaux , dépot de gaz, des commerces ambulants, des cars matin, midi, soir, et pas mal d'artisants.


 

 

 

 

 

france%20001.jpg

 

 

 

100px-Blason_ville_fr_Saint-Nazaire-de-Ladarez_(Hérault).svg.png

 

 

herault2.gif

 

 

Herault.jpg

 

 

IMG_9084.jpg

1086426539.JPG

 

 

Saint-Nazaire-de-Ladarez_44794_st-nazaire-vue-du-chemin-de-ronde.jpg

 

 

11 nov 005.jpg

 

IMG_0145.jpg

 

LE  MONUMENT  AUX  MORTS

 

 

sauvian madal (2).jpg

sauvian madal (1).jpg

IMG_9093.jpg

 

L'EGLISE

IMG_0143.jpg

IMG_0075.jpg

 

 

IMG_0079.jpg

IMG_0080.jpg

 

IMG_0085.jpg

IMG_0087.jpg

IMG_0091.jpg

IMG_0127.jpg

LE  CLOCHER QUI SE TROUVE DANS LE VILLAGE

sauvian madal (15).JPG

sauvian madal (14).JPG

Copie (2) de IMG_0016.JPG

Copie de Copie de IMG_0023.JPG

Copie de IMG_0003.JPG

Copie de IMG_0010.JPG

Copie de IMG_0017.JPG

Copie de IMG_0018.JPG

 

Copie de IMG_0019.JPG

Copie de IMG_0022.JPG

LA  VERNEDE

Copie de IMG_4908.JPG

Copie de IMG_0200.JPG

LE  MUR  D'ENCEINTE  DU  VILLAGE 

cover_Copie de IMG_0041.JPG

Copie de IMG_4903.JPG

IMG_0089.jpg

LA CHAPELLE  SAINT  ETIENNE

IMG_0090.jpg

IMG_0092.jpg

IMG_0095.jpg

VUE  SUR  LE  CIMETIERE

IMG_0096.jpg

IMG_0097.jpg

IMG_0106.jpg

IMG_0107.jpg

LA  FONTAINE

IMG_0108.jpg

IMG_0109.jpg

IMG_0110.jpg

IMG_0112.jpg

IMG_0115.jpg

L'ECOLE

IMG_0116.jpg

IMG_0136.jpg

IMG_0137.jpg

IMG_9074.jpg

IMG_0118.jpg

IMG_0119.jpg

 

IMG_0120.jpg

IMG_0122.jpg

IMG_0123.jpg

IMG_0124.jpg

IMG_0125.jpg

IMG_0126.jpg

IMG_0128.jpg

PLACE DE L'EGLISE

IMG_0129.jpg

IMG_0130.jpg

IMG_0133.jpg

IMG_0134.jpg

IMG_0135.jpg

IMG_0138.jpg

IMG_0142.jpg

 

IMG_3780.JPG

IMG_7847.jpg

IMG_7852.jpg

PARC  DE  JEUX

IMG_8365.jpg

IMG_8369.jpg

IMG_9070.jpg

IMG_8693.jpg

 

IMG_9071.jpg

LA  MAIRIE  -  L'AGENCE  POSTALE

IMG_9072.jpg

IMG_9073.jpg

IMG_9075.jpg

IMG_9076.jpg

IMG_9077.jpg

IMG_9079.jpg

IMG_9080.jpg

IMG_9081.jpg

IMG_9082.jpg

IMG_9083.jpg

IMG_9085.jpg

IMG_9086.jpg

IMG_9087.jpg

IMG_9090.jpg

IMG_9091.jpg

IMG_9092.jpg

TERRAIN DE BOULES

Saint-Nazaire-de-Ladarez_44794_st-nazaire-vue-du-chemin-de-ronde.jpg

 

sauvian madal (3).jpg

sauvian madal (4).jpg

sauvian madal (5).jpg

sauvian madal (6).jpg

sauvian madal (9).JPG

NOTRE PONT DES SOUPIRS !!!!!!!!

sauvian madal (10).JPG

sauvian madal (12).JPG

sauvian madal (16).JPG

11 nov 006.jpg

 

 

ALBUM PHOTOS DE ST NAZAIRE - CLIQUER SUR LA PHOTO

greytree.jpg

 

 

 

4d589e245c.jpg

 

 

st naz de france.jpg

 

 

 

Les Saint Nazaire de France

Site officiel des Saint Nazaire de France

Congres des St Nazaire de France à St Nazaire de Ladarez

Le Congres se termine avec beaucoup de résolutions pour 2011.
Saint Nazaire de Pezan sera le 14eme accueillant de ce Congres qui réuni tous les 15 St Nazaire (identifiés).

·                                 Ablain-St Nazaire 62

·                                 Sanary sur Mer 83

·                                 St Avit-St Nazaire 33

·                                 St Nazaire 30

·                                 St Nazaire 44

·                                 St Nazaire 66

·                                 St Nazaire d’Aude 11

·                                 St Nazaire de Ladarez 34

·                                 St Nazaire de Pezan 34

·                                 St Nazaire de Valentane 82

·                                 St Nazaire des Gardies 30

·                                 St Nazaire en Royans 26

·                                 St Nazaire le Désert 26

·                                 St Nazaire les Eymes 38

·                                 St Nazaire sur Charente 17

·                       Nous allons tenter de contacter les 2 St Nazaire situés au Québec et essayer une vidéo conférence. A noter que  le décalage horaire risque d’être un frein à ce projet.

Plusieurs communes ayant tardé à rendre le blason des écoles, nous allons reporter le choix du blason pour le prochain congrès à St Nazaire de Pezan.

DOUCE FRANCE 


Si l'on en croit l'histoire et la tradition, Saint-Nazaire se nommait Nazarius, un romain converti au christianisme et mort en martyr en 68 de notre ère. 
La légende voudrait qu'il fît le premier le tour de Saint-Nazaire de France.es maires, en quelque sorte, ont pris le relais ou le bâton de pèlerin...

Ils se retrouvent chaque année dans l'une de nos 15 communes.

 

C'est le plaisir de ces découvertes de nos terroirs et de nos concitoyens qu'ils souhaitent vous faire partager en visitant notamment ce site dédié aux Saint-Nazaire de France.

 


 

Raisin.jpg

 

 

 

 

12:19 Écrit par petitefleur-06 dans Loisirs/Culture, Voyage/Tourisme | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

12.02.2011

SAINT NAZAIRE DE LADAREZ

LE  PARC  REGIONAL  DU  HAUT  LANGUEDOC


St Nazaire de Ladarez, village niché au creux des Avants Monts biterrois, fut, dès la Préhistoire, un lieu occupé par les hommes. Les vallées du Crouzet et de la Vernède, ruisseaux qui arrosent le village, ouvraient un accès vers la haute vallée de l'Orb et, au-delà, vers le Massif Central.
Par deux fois, les caprices de l'Histoire placèrent St Nazaire dans une zone frontalière, une première fois aux débuts de l'occupation romaine entre 120 et 51 av. J.C., une deuxième fois à l'époque wisigothique du Ve au VIIIe siècle.
Sous l'Ancien Régime de grands Seigneurs, Etienne de Servian, Hugues d'Arcy, Henri de Trastamare, le Grand Condé, les Princes de Conti, et des familles seigneuriales languedociennes, les Corneilhan, les Plantavit, les Sartre, les Carrion de Nizas-Murviel, eurent des liens féodaux avec la Communauté villageoise et ses Consuls.
La Révolution de 1789 apporta son lot de changements sans bouleverser la vie quotidienne ancestrale. C'est seulement après 1850 que la prospérité viticole fit exploser démographiquement, économiquement, urbanistiquement le village et entraîna le désenclavement.
Le nouveau mode de vie qui s'ensuivit provoqua paradoxalement, au XXe siècle, l'exode rural et le déclin démographique.
Cette longue et riche histoire, avec tous ses aspects, géographiques, administratifs, économiques et humains, est retracée en 18 chapitres dans cet ouvrage, agrémenté de documents d'archives et de nombreuses photos.

Alain Madalle est né le 25 Février 1937 à St Nazaire de Ladarez. 
Marié. 3 enfants – 5 petits enfants.
Agrégé d'Histoire. Chevalier de la Légion d'Honneur. Officier 
des Palmes Académiques.
Professeur, puis Proviseur aux Lycées de Narbonne.
Maire Adjoint de Narbonne (1971 – 1995), Conseiller Général 
de l'Aude (1986 -1992), Conseiller Régional de Languedoc –
Roussillon (1992 – 2000), Député de l'Aude (1993 – 1997).

Ce livre de 280 pages est vendu au prix de 25 €. Pour expéditions ajouter 5 €.

Paiement par chèque libellé à :

Association Histoire et Patrimoine - Place de l"Eglise - 34490 SAINT NAZAIRE DE LADAREZ

SAINT NAZAIRE DE LADAREZ 
Des origines à nos jours .....par Alain Madalle

 


19:44 Écrit par petitefleur-06 dans Nature/Environnement, Voyage/Tourisme | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

10.02.2011

Saint-Cézaire-sur-Siagne - ALPES MARITIMES

Saint-Cézaire-sur-Siagne est une commune française, située dans ledépartement des Alpes-Maritimes et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Seshabitants sont les Saint-Cézariens.

150px-Blason_Saint-Cézaire-sur-Siagne-06118.png

saint-cezaire-sur-siagne.png

 

 

800px-Saint-Cézaire-sur-Siagne.jpg

 

 

Ce petit village surplombant les gorges de la Siagne est l'un des plus représentatifs des villages-belvédères qui entourent le pays grassois. Autrefois village fortifié, on distingue encore quelques vestiges des fortifications antérieures : deux tours-porches, dont l'une fait face à l'église et dont l'autre, en contrebas des dernières maisons, donne accès à une terrasse qui domine les gorges de la Siagne. Les ruelles du vieux village sont pittoresques, on peut y admirer des façades des XVe et XVIe siècles, des porches décorés, des passages sous voûtes.

 

Géographie

À l’écart des grands axes, Saint-Cézaire-sur-Siagne se trouve à mi-chemin entre les plages et les stations de ski de la Côte d'Azur. Situé sur un plateau à 475 mètres d’altitude le village est protégé des vents du nord par le demi-cercle des Préalpes de Grasse et jouit ainsi d’un climat tempéré exceptionnel.

Saint-Cézaire-sur-Siagne s’est implanté à l’extrémité Ouest du département desAlpes-Maritimes, perché sur un éperon qui, à l’ouest, domine la vallée encaissée de la Siagne, et vers l’est et le nord rejoint les collines délimitant le territoire de la commune.

Saint-Cézaire se situe à 15 km au sud-ouest de Grasse à 30 km de Cannes et à 52 km de Nice.

Du centre du vieux village, la vue s’étend :

 

LES PUITS DE LA VIERGE (ou puits d'Amon). Groupe de puits couverts, creusés en plein champ, autour d'une importante source qui a alimenté le village en eau potable jusqu'en 1870.

 

450px-Gorges_de_la_Siagne.jpg

les gorges de la siagne

Comme la Siagnole qui l'alimente, la Siagne serpente entre des reliefs vertigineux, encaissés et très boisés, dans un vaste territoire karstique.

Elle roule des eaux cristallines, d'un vert émeraude, dans des vasques profondes, au sein d'une ripisylve épaisse et touffue due à l'influence réciproque du relief et de la mer.
Plusieurs essences d'affinités méridionales ou plus nordiques s'y développent comme le hêtre, le charme, le laurier-sauce, le houx, le buis, le figuier, le noisetier, le chêne vert...
Par place, fougères et scolopendres ont colonisé des formations de tuf. Des plantes rares pour la région comme le perce-neige poussent dans le sous bois.
Plusieurs grands rapaces nichent dans les gorges dont l'aigle royalle faucon pélerin,le circaète Jean-le-Blanc, et le grand duc.
Le cingle plongeur et le pouillot véloce ont élu domicile dans les gorges.

 


les grottes de st cézaire

Ces grottes, découvertes en 1890 par hasard, s’enfoncent à 40 m sous terre et permettent d’admirer d’intéressantes concrétions. Attention, il y fait légèrement frais à l’intérieur – 15 degrés. Forte coloration rouge provoquée par l’oxyde fer, stalactites sonores sur lesquels on interprète des petites mélodies, forme étonnante de squelette « Jules », formations calcaires typiques des grottes.

LE  CIMETIERE

IMG_0119.JPG

 

IMG_0120.JPG

 

IMG_2660.jpg

 

 

IMG_0133.JPG

IMG_0132.JPG

IMG_0134.JPG

IMG_0135.JPG


IMG_0137.JPG

 

IMG_0138.JPG

IMG_0139.JPG

LE LAVOIR

IMG_0143.JPG

-St-Cezaire-sur-Siagne-25.JPG

IMG_2594.jpg

IMG_2595.jpg

IMG_2596.jpg

IMG_2597.jpg

IMG_2598.jpg

IMG_2599.jpg

IMG_2600.jpg

IMG_2601.jpg

IMG_2602.jpg

 

IMG_2605.jpg

 

IMG_2603.jpg

IMG_2604.jpg

IMG_2606.jpg

IMG_2607.jpg

 

IMG_2609.jpg

IMG_2610.jpg

IMG_2612.jpg

IMG_2614.jpg

IMG_2615.jpg

IMG_2616.jpg

IMG_2617.jpg

IMG_2618.jpg

IMG_2619.jpg

IMG_2620.jpg

IMG_2629.jpg

 

TABLE  D'ORIENTATION

 

IMG_2621.jpg

IMG_2622.jpg

 

IMG_2625.jpg

IMG_2626.jpg

IMG_2627.jpg

IMG_2628.jpg

IMG_2630.jpg

IMG_2631.jpg

IMG_2634.jpg

IMG_2635.jpg

IMG_2636.jpg

IMG_2637.jpg

IMG_2638.jpg

IMG_2640.jpg

IMG_2641.jpg

IMG_2642.jpg

IMG_2643.jpg

IMG_2644.jpg

IMG_2645.jpg

IMG_2646.jpg

IMG_2647.jpg

IMG_2650.jpg

IMG_2652.jpg

IMG_2653.jpg

 

IMG_2655.jpg

CHATEAU D'EAU

IMG_2665.jpg

 

 

 

IMG_2656.jpg

IMG_2658.jpg

IMG_2659.jpg

IMG_2664.jpg

IMG_2666.jpg

IMG_2668.jpg

IMG_2670.jpg

IMG_2672.jpg

IMG_2585.jpg

 

FIN  DE  LA  VISITE


19:53 Écrit par petitefleur-06 dans Voyage/Tourisme | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |