081136 petitefleur gene110160
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02.04.2009

VISITE DE CETTE BELLE VILLE D'ALBI

545px-Blason_ville_fr_Albi_%28Tarn%29.svg[1].png

Albi est une commune française, située dans le sud de la France, préfecture du département du Tarn en région Midi-Pyrénées. Archevêché.

Ses 51 199 habitants (92 927 pour l'agglomération) sont appelés les Albigeois et Albigeoises. La banlieue s'étend vers Arthès et St-Juéry. Albi est surnommée la ville rouge du fait de la couleur des briques de sa cathédrale et de son centre ancien[1].

Logo_albi[1].gif

Albi est remarquable par son impressionnante cathédrale fortifiée Sainte-Cécile et son Palais de la Berbie, ancien palais des archevèques d'Albi, qui dominent le centre-ville historique et la rivière. Ville natale d'Henri de Toulouse-Lautrec, elle abrite un musée regroupant une très importante collection d'œuvres du peintre post-impressionniste. Enfin, Albi est surtout un haut-lieu historique dont le nom a été donné aux adeptes du catharisme, les Albigeois, qui subirent une répression violente au XIIIe siècle de la part de l'Église catholique connue sous le nom de Croisade des Albigeois[2].

800px-Albi2007a[1].jpg


778px-Tarn_topographic_map-fr_.svg[1].png


Localisation

Albi, préfecture du département du Tarn.

Situation
Albi se situe sur le Tarn près des vignobles de Gaillac, du plateau cordais et de la forêt de la Grésigne. La commune est située au centre du département du Tarn entre le bassin aquitain et le Massif Central. La géologie du département présente l'aspect d'un amphithéâtre de plateaux et de collines inclinés vers le sud-ouest. À l'est d'Albi, les premiers plateaux de faible altitude forment les contreforts des Causses. Au sud-est, quelques moyennes montagnes, atteignant les 1300 m d'altitude, forment une barrière : monts de Lacaune, mont du Sidobre et la montagne Noire. Au nord d'Albi, existe un plateau de basse altitude appelé le Ségala.

Sa superficie est 4 226 ha et son altitude moyenne est de 170 m. Albi est situé à 50 minutes en voiture de Toulouse, moins de 3 heures des Pyrénées et moins de 2 heures de la mer Méditerranée. Les villes les plus proches sont : Castres, Toulouse, Mazamet, Graulhet, Lavaur, Gaillac, Montauban, Rodez et Carmaux.

IMG_2020.jpg


IMG_2028.jpg


IMG_2108.jpg


IMG_6992.JPG


Histoire

La ville d'Albi est une ville antique dont l'histoire est riche. D'abord fief des seigneurs Trencavel au Moyen-Âge puis du catharisme, elle devient une cité épiscopale dès le XIIIe siècle. C'est durant la Renaissance que la ville s'enrichit grâce à la culture du pastel. Plusieurs hôtels particuliers restent les témoins de cette époque. À la Révolution française, les biens du Clergé sont vendus et les différents bâtiments deviennent des centres administratifs. Le XIXe siècle est marqué par l'essor de l'industrie avec la verrerie et la chapellerie ainsi que l'extraction de la houille près de Carmaux.

IMG_2032.jpg


IMG_7019.JPG


IMG_69901.JPG


ORIGINE

Les premiers hommes s'installent sur les bords du Tarn attirés par l'eau et par l'abondance de galets. Ils laissent derrière eux de nombreuses pierres taillées comme des bifaces, des racloirs ou des choppers. Puis des restes d'objets en bronze puis en fer sont retrouvés dans les environs d'Albi. Un atelier de fondeur est découvert près de l'oppidum naturel du Castelviel[19]. Le Tarn est navigable à partir d'Albi d'où l'installation des premiers hommes dans cette région. De plus, le site est proche de vallées fertiles et de richesses minières exploitables. Durant la seconde moitié du IVe siècle avant J.-C., les Ruthènes, des Gaulois, créent un large domaine correspondant aux futurs diocèses d'Albi et de Rodez[20].

En 120 avant notre ère, la région est envahie par les Romains, mais la romanisation est faible et Albi conserve son caractère de petite cité gauloise. Le port d'Albi devient un lieu d'échange et de transit de nombreuses marchandises et de voyageurs. L'agriculture reste tout de même l'activité économique majeure de la cité[19]. Le premier évêque d'Albi est Diogène vers 405 et la première mention de Civitas albigensium date de 406.

En 418, les Wisigoths envahissent la région et en prennent le contrôle, puis les Francs s'en emparent en 507. Le duc Didier la soumet de façon temporaire à la tutelle de Chilpéric Ier, le roi de Neustrie. Rapidement, le royaume des Francs récupère l'Albigeois sous la gouvernance de Clotaire II. En juillet 666, un grand incendie ravage la ville[21].

Le Moyen Âge

Durant le Moyen Âge, la ville est un oppidum ceint de murailles. Au Xe siècle, le premier pont sur le Tarn est construit à Albi. Il s'agit de l'actuel Pont-Vieux. Ce pont permet le développement de la ville sur les deux rives du Tarn[22]. Vers l'An Mil, Albi entre dans le fief de la famille Trencavel, les seigneurs d'Ambialet. La ville est pourtant fief ecclésiastique, mais comme un Trencavel était toujours évêque, la famille en use comme de son bien.

Aux XIIe et XIIIe siècles, Albi est un centre du mouvement religieux cathare ; une controverse qui s'y tient donne d'ailleurs aux Cathares le surnom d'Albigeois (ceux qui défendent la doctrine défendue à Albi). L'hérésie progresse rapidement et les diverses missions et prédications des prêtres de l'Église catholique n'empêchent pas son essor. Le catharisme est violemment réprimé lors de la croisade contre les Albigeois. Albi passe pourtant dans le camp catholique sans résistance ; le vicomte de Carcassonne, Raimond-Roger Trencavel, perd son fief en 1209 lors de la prise de Carcassonne[23]. Par la suite la construction du palais épiscopal fortifié de la Berbie et de l'imposante cathédrale Sainte-Cécile ancre la ville dans le giron de l'Église. Les évêques veulent marquer le pouvoir de l'Église grâce à ces nouveaux bâtiments. La ville est aussi un important centre culturel connu pour son scriptorium. Il permet de copier des textes et des livres de la vie liturgique[24].

Au XIVe siècle, la structure de la ville se transforme de façon importante. Elle se divise en six quartiers, ou « gaches » entourés de murailles. Le Pont-Vieux est fortifié à la fois du côté du faubourg et de la ville, avec un pont-levis à chaque extrémité. Il est surmonté de maisons avec en son centre une chapelle dédiée à la Vierge. La Plassa est le cœur de la cité située au pied de la cathédrale. Dans les faubourgs se trouvent les moulins et les tanneries[25].

IMG_2040.jpg


IMG_6989.JPG


IMG_7027.JPG


IMG_7033.JPG


De la Renaissance au XVIIe siècle

Chœur et jubé de la Cathédrale Sainte-Cécile construite entre le XIIIe et le XVIe siècleL'époque de la Renaissance est marquée par la prospérité grâce à la culture du pastel. La région est un véritable pays de cocagne. De nombreux bourgeois deviennent rapidement riches et influents dans la vie de la ville. C'est l'époque de la construction de nombreuses demeures et hôtels particuliers encore visibles de nos jours dans les rues d'Albi[26]. La maison Enjalbert, l'hôtel Gorsse et l'hôtel de Reynès sont de bons exemples de l'architecture de cette période. Elle se caractérise par l'utilisation exclusive de la brique pour les murs et de la pierre pour les encorbellements et les entourages de portes et fenêtres.

En 1474, Louis d'Amboise est nommé évêque d'Albi. Il a été auparavant ambassadeur de France à Rome puis conseiller du roi Louis XI et Lieutenant général de la province du Languedoc. Il est à l'origine de l'installation de Neumeister, un maître-imprimeur originaire de Mayence et collaborateur de Gutenberg. C'est l'un des premiers ateliers d'imprimeurs de France après celui de Paris et Lyon[27].

Au XVIe siècle, de nouveaux troubles apparaissent et avec l'arrivée du calvinisme en France vers 1540. Le 25 février 1560, Albi organise une grande procession expiatoire et la régente Catherine de Médicis nomme au siège épiscopal son cousin Laurent Strozzi. Il est chargé de défendre la ville contre les protestants. Le massacre de la Saint-Barthélemy (24 août 1572 à Paris) se répète à Albi le 5 octobre, et donne lieu à des règlements de compte[28]. Albi adhère à la fronde politique de la Sainte Ligue. En 1593, les États de la Ligue ont lieu en présence du duc de Joyeuse. Le Palais de Berbie devient une place forte armée jusqu'en 1598, date à laquelle la Ligue disparaît avec la nomination de Henry IV comme roi de France[29].

Le XVIIe siècle est une période de déclin économique pour Albi et sa région. Le pastel est en perte de vitesse et la ville recherche de nouveaux débouchés économiques. La verrerie, la tannerie et le tissage sont des activités importantes mais la ville n'arrive pas à revenir au niveau de prospérité passée. Plusieurs briqueteries se sont installées en périphérie et fournissent le matériau de construction de la ville. Le contexte économique à la veille de la Révolution française en 1789 est particulièrement difficile[30].

IMG_6990.JPG


800px-Albi_cathedral_-_choir_and_choir_screen[1].jpg


voute.JPG


IMG_7024.JPG


IMG_6996.JPG


Personnalités liées à la commune

Photolautrec[1].jpg
Photographie de Henri de Toulouse-Lautrec, célèbre peintre originaire d'Albi

MUSEE DE TOULOUSE LAUTREC

IMG_2057.jpg


IMG_2045.jpg


IMG_2061.jpg


Toulouse Lautrec était un affichiste célèbre voici quelques affiches publicitaires

HTL 3.jpg


HTL7.jpg


HTL 34.jpg


HTL 40.jpg


HTL 69.jpg


HTL 76.jpg


HTL 78.jpg


Dans les rues ses affiches couvrent les murs de briques, caractéristique de cette ville

IMG_2048.jpg


Musées

661px-Get_lautrec_1894_salon_in_the_rue_des_moulins[1].jpg


Au salon de la rue des Moulins, œuvre majeure d'Henri de Toulouse-LautrecLe musée Toulouse-Lautrec est un musée dédié aux œuvres d'Henri de Toulouse-Lautrec né à Albi. Le musée retrace l'ensemble de l'œuvre de l'artiste de sa première composition sur les chevaux jusqu'à sa dernière toile, Un examen à la faculté de Paris en passant par des œuvres majeures comme Au salon de la rue des Moulins[79].

Article détaillé : Musée Toulouse-Lautrec.

Albi possède un autre musée important : le musée Lapérouse. Il regroupe la collection de l'explorateur Jean-François de Galaup, comte de Lapérouse du XIXe siècle. Les collections permettent d'avoir un aperçu de la connaissance du monde avant Lapérouse, jusqu'au navigateur Cook, puis de l'après Lapérouse[80].

Jean Jaurès a été professeur de philosophie au Lycée Lapérouse d'Albi et député de la première circonscription du TarnAlbi a été la patrie de plusieurs personnages historiques :

Raymond Adolphe Séré de Rivières, né le 20 mai 1815 à Albi, mort le 16 février 1895 à Paris, était un ingénieur et militaire français.
Jean-François Galaup de La Pérouse, né le 23 août 1741 près d'Albi et mort en 1788, était un illustre officier de marine, navigateur et explorateur. Il dirige une expédition autour du monde visant à compléter les découvertes de James Cook dans l'océan Pacifique. Il disparaît avec le reste de l'équipage en 1788 à Vanikoro, îles Salomon.
Henri Pascal de Rochegude, né à Albi en 1741, navigateur, il prend part à un voyage d'exploration.
Louis-Casimir Teyssier, né à Albi 25 août 1821, était un militaire français.
Henri, Adrien, Barthélemy, Louis Rieunier, originaire d'Albi né à Castelsarrasin en 1833 : à cause de la mutation de son père François Etienne Rieunier enseignant à Albi, comme principal de collège, mort à Albi en 1918 : amiral, ministre de la marine (1893), député de Rochefort (1898-1902), grand-croix de la Légion d'honneur, médaillé militaire. Pionnier du Japon et de l'Extrême-Orient, commandant en chef de l'escadre de la Méditerranée Occidentale et du Levant et de la 1ère Armée navale, etc.
Antoine Rossignol, né à Albi en 1600, fondateur de la dynastie de cryptologues qui porte son nom et qui servit les rois de France deux siècles durant.

Monuments religieux

Le palais Berbie et la cathédrale Sainte-Cécile
Le palais de la Berbie Article détaillé : Cathédrale Sainte-Cécile d'Albi.
Le Palais et jardins de la Berbie forment avec la cathédrale l'ensemble de la cité épiscopale édifiée après la croisade contre les Albigeois. L'édification d'une telle construction permet de protéger les évêques d'Albi, devenus les maîtres de la ville, des hostilités des cathares et des bourgeois d'Albi. Elle permet aussi de se protéger d'éventuelles attaques extérieures et de renforcer la présence de l'inquisition[73]. Le nom de Berbie vient de l'occitan bisbé qui signifie évêques. Au XIIIe siècle, l'évêque Bernard de Castanet est le personnage décisif dans la construction de cet ensemble. Il fait construire le donjon haut de cinquante mètres, les quatre tours et les murailles. Il entoure le palais de courtines et de remparts extérieurs jusqu'au Tarn[73]. C'est à l'origine un château-fort qui se transforme au fil des siècles en résidence. En 1905, le palais devient le domaine du département et le maire Andrieu y installe le musée d'Albi. Il devient ensuite après la mort d'Henri de Toulouse-Lautrec en 1922 le musée en l'honneur de Toulouse-Lautrec avec la dotation de ses œuvres par sa mère à la municipalité[74].

399px-Albi_clocher_ste_cecile[1].jpg


399px-Albi_ste_cecile_baldaquin[1].jpg


800px-Albi_palais_berbie[1].jpg


Clocher de la cathédrale Sainte-Cécile d'Albi

800px-Albi2007a[1].jpg


Le porche en forme de baldaquin de la cathédrale Sainte-CécileLa Cathédrale Sainte-Cécile a été édifiée entre le XIIIe siècle et le XVIe siècle par les évêques d'Albi devenus seigneurs d'Albi après la croisade contre les Albigeois[75]. C'est un chef-d'œuvre du gothique méridional grâce à son architecture unique de brique et son décor intérieur constitué du plus vaste ensemble de peintures italiennes réalisé en France[76]. La cathédrale présente des dimensions importantes avec 114 mètres de long, 35 mètres de large et 40 mètres de haut, ce qui en fait le plus grand bâtiment en brique du monde[réf. nécessaire]. Les tours du clocher se dressent à 78 mètres de haut. L'entrée se fait sur le côté dans la nef et non par le portail d'entrée sous le clocher à cause du manque de place. La cathédrale a été restaurée au XIXe siècle par l'architecte César Daly qui suréleva les murs et les contreforts de sept mètres[77]. D'autres modifications ont été faites au XVe siècle avec la porte Dominique de Florence et le porche ou baldaquin du XVIe siècle. En 1948, la cathédrale est élevée au rang de basilique. La place qui entoure la cathédrale Sainte-Cécile est la place du même nom qui a été réaménagée avec de nombreux espaces piétons en 2005.

La collégiale Saint-Salvy est la plus vieille église d'Albi élevée en l'honneur de saint Salvi, le premier évêque d'Albi au VIe siècle. L'ensemble de la construction mélange aussi la pierre et la brique. Son architecture a longtemps été modifiée du XIe au XVIIIe siècle. Elle possède un cloître du XIIe siècle mélangeant le style roman et gothique. Il est entouré de belles maisons anciennes servant autrefois de résidence aux chanoines. Le clocher est une tour dont la base romane date du XIe siècle et dont le premier étage est gothique. Le haut de la tour est surmonté d'un couronnement en brique surmonté d'une échauguette dite tour du guetteur, d'allure florentine[78].

IMG_2052.jpg


IMG_7000.JPG


IMG_2070.jpg


IMG_2082.jpg


IMG_2084.jpg


IMG_2087.jpg


IMG_2098.jpg


Albi possède aussi une église plus moderne, l'église Sainte-Madeleine, une église orthodoxe, l'église orthodoxe Saint-Denis, et un temple protestant (temple réformé d'Albi).

Espaces verts

IMG_7007.JPG


IMG_7008.JPG


IMG_7014.JPG


IMG_2102.jpg


et sans oublier un très joli marché

IMG_2035.jpg


IMG_2038.jpg


http://fr.wikipedia.org/wiki/Albi il y a encore beaucoup à lire sur cet article de wikipédia

18:00 Écrit par petitefleur-06 dans Voyage/Tourisme | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |

14.03.2009

PORTO LA NUIT - QUARTIER DU PONT EIFFEL

Par une belle nuit de printemps une promenade dans Porto, après un bon diner....

IMG_5848.JPG


IMG_5849.JPG


IMG_5850.JPG


IMG_5852.JPG


IMG_5857.JPG


IMG_5864.JPG


IMG_5866.JPG


IMG_5867.JPG


IMG_5870.JPG


IMG_5873.JPG


Porto est une ville du Portugal de (c.) 240,000 (est.) habitants et environ 2.000.000 (est.) dans le Grand Porto (2008), ce qui en fait la seconde du pays après Lisbonne. Les deux villes, ont souvent rivalisé par le passé. Porto, par son histoire de négoce du vin avec le Royaume-Uni, semble avoir été influencée par celui-ci et par une activité commerciale importante. Un adage évoque le caractère des différentes villes portugaises : Pendant que Lisbonne se fait belle, Coimbra étudie, Braga prie et Porto travaille.

Peu de personnes en France connaissent le gentillé des habitants de Porto qui sont appelés Portistas (en référence à son club le FC Porto) ou Tripeiros (en référence à la spécialité locale, les Tripes à la mode de Porto).

Elle est située sur la façade atlantique du pays, et sur le rio Douro, au nord de Portugal. Porto est la capital de la région Norte, sous-région: Grande Porto, district de Porto et la Grand Aire Métropolitaine de Porto (GAM). La GAM de Porto abrange, entre autres, les municipalités de Vila Nova de Gaia, Matosinhos, Maia, Espinho , Santa Maria da Feira, São João da Madeira, Vila do Conde, Póvoa de Varzim, Valongo, Gondomar.

Porto_-_ribeira_and_ponte_D.Lu%C3%ADs_I[1].jpg


Histoire

L'historique et immémoriale ville de Porto est connue par nom "Cidade Invicta", et le vin de Porto, ses monuments, ponts sur le Douro. Selon la légende, Cale, l'un des argonautes grecs arriva sur le site de l'embouchure du Douro et fonda la ville. Mais le choix du site n'était pas approprié à la navigation.

Les Romains changèrent l'emplacement de la ville sur la rive droite, pour construire un port, nommé Portus Cale. Saint Fabrice, un des premiers évêques de la ville est resté connu pour son martyr dans la ville de Tolède aux cotés de Saint Philibert au IIIème siècle. En 858, Porto est pillée par le chef viking Hasting[1].

Avec l'essor de la petite ville, se développa une seigneurie féodale, qui, au fil du temps, se fit appeler Portugal. Le comté de Portugal allait du Minho au Douro. Alphonse VI de Castille octroya ce comté à sa fille naturelle Thérèse, mariée avec Henri de Bourgogne. Leur fils, Alphonse Henri, fut le premier souverain portugais.

Gentillé : En 1415, sous l'égide d'Henri le Navigateur (un des illustres fils de la ville), une importante expédition est mise sur pied pour la prise de Ceuta. La ville d'O Porto, chargée de l'approvisionnement de la flotte royale, est alors lourdement mise à contribution et doit se démunir de la plupart de ses vivres. Après le départ des soldats, les habitants devront se contenter des aliments restants, soit les tripes et les abats, difficiles à conserver lors de campagnes militaires. C'est ainsi que par la suite certains utiliseront injustement le qualificatif de tripeiros (mangeurs de tripes) pour désigner les habitants de Porto.

800px-Port_wine[1].jpg



17:35 Écrit par petitefleur-06 dans Voyage/Tourisme | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

08.03.2009

REGION DE PORTO - PORTUGAL

Le Minho ou Miño est un fleuve du Nord-Ouest de l'Espagne et du Portugal qui traverse les provinces galiciennes de Lugo, Ourense et Pontevedra.

Géographie

Long de 307 km, il constitue la frontière entre les deux pays entre Melgaço et Caminha sur une longueur de 76 km. Il porte le nom de Miño en espagnol et galicien, Minho en portugais. Les deux noms viennent du latin Minius.

La source du Miño se trouve environ à 50 kilomètres au nord de Lugo en Galice à 695 mètres d'altitude, dans un endroit appelé Pedregal d'Irimia. Le fleuve passe juste au sud des murs de cette vieille ville romaine et coule vers le sud par des gorges jusqu'à ce que la vallée s'élargisse au nord d'Ourense. Son cours supérieur est classé "réserve de la biosphère".

Vingt kilomètres au nord d'Ourense à Peares, il reçoit les eaux de son affluent principal, le Sil. Passant Ourense, le fleuve entre dans une direction sud-ouest jusqu'à atteindre la frontière portugaise près de Melgaço.

La vallée est une zone agricole abondante et verte où chaque mètre carré de terre est employé pour produire le maïs, les pommes de terre, le chou, ou des pâturages.

Le fleuve se jette dans l'Océan Atlantique entre A Guarda (Pontevedra) et Caminha.

Affluents principaux : Sil, Neira, Avia, Barbantiño, Búbal.
Barrages : Belesar, Peares, Velle, Castrelo y Frieira.

800px-A_Barca_Desembocadura_Avia_en_Mi%C3%B1o[1].jpg


800px-Mino.border01[1].jpg


800px-Panoramica_do_Mi%C3%B1o_desde_San_Trocado[1].jpg


800px-R%C3%ADo_mi%C3%B1o_Tui_Galicia[1].jpg


800px-Rio_Mi%C3%B1o_y_al_fondo_las_murallas_de_Valen%C3%87a[1].jpg


800px-Tui_Mi%C3%B1o_060415_1[1].jpg


800px-Amanecer_desde_Valdepereira[1].jpg

17:39 Écrit par petitefleur-06 dans Voyage/Tourisme | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

UN DEJEUNER DANS LA VALLEE DU DOURO DANS UN CADRE MAGNIFIQUE

La halte pour le déjeuner a été une vrai surprise, dans la vallée du Douro, chez un propriétaire récoltant de vin de Porto , nous avons passé un moment magique. Le décor en premier nous a interloqué, ensuite l'idée de ce vigneron de faire de son domaine un endroit convivial pour la restauration et faire connaître la fabrication du vin de Porto, parlant très bien français il nous a tout expliqué et nous a fait visiter son exploitation avec fierté et bien sur nous avons dégusté ce fameux Porto, voici quelques souvenirs très agréables photos de GR et de GB

IMG_5338.JPG


IMG_5321-11.JPG


IMG_5321-11 (1).JPG


IMG_5321-11 (2).JPG


IMG_5321-11 (3).JPG


IMG_5321-11 (4).JPG


IMG_5321-11 (5).JPG


IMG_5321-11 (6).JPG


IMG_5321-11 (7).JPG


IMG_5321-11 (8).JPG


IMG_5321-11 (9).JPG


IMG_5321-11 (10).JPG


IMG_5321-11 (11).JPG


IMG_5321-11 (12).JPG


IMG_5321-11 (13).JPG


IMG_5321-11 (14).JPG


IMG_5321-11 (15).JPG


IMG_5321-11 (16).JPG


IMG_5333.JPG


IMG_5321-11 (17).JPG


IMG_5321-11 (18).JPG


IMG_5321-11 (19).JPG


IMG_5321-11 (20).JPG


IMG_5321-11 (21).JPG


IMG_5321-11 (22).JPG


IMG_5321-11 (23).JPG


IMG_5321-11 (24).JPG


IMG_5321-11 (25).JPG


IMG_5321-11 (26).JPG


IMG_5321-11 (27).JPG


Et surtout vider la bouteille jusqu'a la dernière goutte .......

IMG_5321-11 (28).JPG





16:11 Écrit par petitefleur-06 dans Voyage/Tourisme | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

LA RICHE VALLEE DU DOURO AU PORTUGAL QUI ABRITE LES VIGNES DU VIN DE PORTO

IMG_5874.JPG


Portugal (officiellement la République portugaise) est un pays se situant dans l'Europe du sud, dans la zone occidentale de la péninsule ibérique, délimité au nord et à l'est par l'Espagne, et au sud et à l'ouest par l'océan Atlantique. Le Portugal est le pays le plus occidental de l'Europe continentale[2]. Le Portugal comprend également les archipels des Açores et de Madère, situées dans l'hémisphère nord de l'océan Atlantique. De plus le Portugal est membre de l'Union européenne.

Le nom du Portugal vient de son appellation originale au IXe siècle, où le premier comté au nord était nommé Terra Portucalensis, c'est-à-dire la terre de Portus Cale, du nom originel de Porto (beau port).

Pendant le XVe siècle et le XVIe siècle, le Portugal fut l'un des plus grands pouvoirs économiques, sociaux et culturels du monde, avec un vaste empire colonial en Afrique, en Asie et au Brésil. En 1916, le pays s'engage dans la 1ère guerre mondiale, et mobilise pas moins de 100 000 hommes (55 000 en France, et 45 000 en Afrique). En 1917, la flotte allemande attaque les navires de guerre portugais, français et britanniques à Madère. En 1974, la révolution des œillets met fin à l'empire colonial, en même temps qu'elle démocratise le pays. C'est aujourd'hui un pays développé, économiquement prospère, socialement et politiquement stable. Membre fondateur de l'OTAN en 1949, membre de l'ONU depuis 1955, de l'Union européenne depuis 1986, il est aussi l'un des pays fondateurs de la zone euro en 1999.

Dans ce pays de relativement petite taille où la dictature instaurée en 1926 a duré jusqu'en 1974-75 et la perte de ses colonies, l'économie n'a pris son essor qu'après 1975, et c'est ainsi que près de 1,5 millions de Portugais ont dû aller travailler en dehors du pays pour fuir la misère et les guerres coloniales. Les "fortes zones d'immigration" sont le Brésil, la France (près d'un million), le Luxembourg (22 % de la population totale du pays), la Suisse, les États-Unis, l'Argentine, le Venezuela, le Canada... (données : Service immigration) [réf. nécessaire] Aujourd'hui le thème du déclin devient de plus en plus présent même si l'entrée dans l'UE a permis de dynamiser l'économie (aide aux PME, aux agriculteurs, nouvelles technologies, structures routières), l'émigration s'est arrêtée et le pays tend à devenir un pays d'immigration à son tour. Le niveau de vie de la région de Lisbonne est devenu celui d'autres grandes villes de l'Europe de l'Ouest.

800px-Porto3flat-cc-contr-oliv1002[1].jpg


Le pays a considérablement développé ses universités (y compris dans les îles). Plusieurs scientifiques portugais travaillent aux USA, en France et en Angleterre, entre autres.

Le tourisme est une ressource très importante. Les belles plages, l'excellent climat, l'accueil y concourent. L'extrême sud, l'Algarve, est particulièrement prisé, outre la région de Lisbonne.

Le Portugal est aussi un grand pays viticole, notamment pour le porto qui est produit dans la vallée du Douro et autour de la ville de Porto où le Douro se jette dans l'océan Atlantique. Il est aussi le premier producteur mondial de liège.

Le Portugal (par le biais de sa capitale Lisbonne) a accueilli l'Exposition universelle sur le thème des Océans en 1998 (qui a beaucoup changé la ville) et il s'est porté candidat à l'organisation des Jeux olympiques d'été 2020. Si sa candidature est retenue, cela sera la première fois que ce pays accueillera les Jeux depuis leur résurrection en 1896.

Le Portugal pourrait également se porter candidat, conjointement avec l'Espagne, à l'organisation de la Coupe du monde de football de 2018.

Le Douro ['doɾu] (nom portugais) ou Duero (nom espagnol) est un fleuve qui prend sa source en Espagne puis traverse le Portugal où il se jette dans l'océan Atlantique près de Porto.

Étymologie

Son nom, Durius en Latin, dérive de la racine hydronymique dur-.

'La vallée du Douro est bordée de vignobles réputés.

Écologie

Ce fleuve abrite une espèce de poisson (Squalius alburnoides) endémique de la péninsule Ibérique (Portugal et sud de l'Espagne). Cette espèce est classée vulnérable par l'UICN. Ce poisson présente la particularité d'être aneuploïde.

Photos de GR et de GB sur le voyage au Portugal

IMG_5224.JPG


IMG_5225.JPG


IMG_5226.JPG


IMG_5282.JPG


IMG_5285.JPG


IMG_5287.JPG


IMG_5291.JPG


IMG_5295.JPG


IMG_5300.JPG


IMG_5326.JPG


IMG_5327.JPG


IMG_5347.JPG


IMG_5348.JPG


IMG_5352.JPG


IMG_5415.JPG


IMG_5956.JPG


IMG_5416.JPG


IMG_5424.JPG


IMG_5426.JPG


IMG_5812.JPG


IMG_5874.JPG


IMG_5884.JPG


IMG_5886.JPG


IMG_5909.JPG


IMG_5945.JPG


IMG_5949.JPG


IMG_5953.JPG


IMG_5961.JPG


IMG_5963.JPG



14:50 Écrit par petitefleur-06 dans Voyage/Tourisme | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

07.03.2009

LAMEGO AU PORTUGAL

Portugal > Douro > Lamego

Lamego est une charmante ville de 5 000 habitants. Elle est dominée par le sanctuaire Nossa Senhora dos Remédios, lieu de pèlerinage datant du XVIIIe siècle, superbe exemple d’architecture baroque. Lamego possède aussi une belle cathédrale et un musée des plus intéressants. Promenez vous dans les vestiges de la vieille ville fortifiée et en quittant Lamego, passez par la très jolie chapelle de Balsemão.
Voir aussi :Peso da Régua, Porto, Vila do Conde

-1.JPG


-1 (1).JPG


-1 (2).JPG


-1 (3).JPG


-1 (4).JPG


-1 (5).JPG


-1 (6).JPG


-1 (7).JPG


-1 (8).JPG


-1 (9).JPG


-1 (10).JPG


-1 (11).JPG


-1 (12).JPG


-1 (13).JPG


-1 (14).JPG


-1 (15).JPG


IMG_5850.JPG


Et là il y a 300 marches entre le haut et le bas et tout en descendant il y a des jardins

-1 (16).JPG


-1 (17).JPG


19:14 Écrit par petitefleur-06 dans Voyage/Tourisme | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

LE MANOIR DE MATEUS - PORTUGAL

Solar de Matéus

Portugal > Tras-Os-Montes > Solar de Matéus

A 3 km à l’est de Vila Real, Solar de Matéus est un superbe manoir. Bâtisse baroque datant du XVIIIe siècle, elle appartient à la famille d’Albuquerque. La demeure est étonnante, mariage des murs blancs et du granit portugais avec le style rococo… Il est possible de visiter l’intérieur de Solar de Matéus, ainsi que le parc qui l’entoure. Une vraie curiosité.
Voir aussi :Bragança, Horta, Miranda do Douro, Pinhão

VISITE DU MANOIR DE MATEUS: à l'architecture baroque datant du 18ème siècle, il représente une façade complexe se reflétant dans un bassin, ainsi que la chapelle, et des jardins à la Française avec un original tunnel de cèdres

IMG_54631.JPG


IMG_54631 (1).JPG


IMG_54631 (2).JPG


IMG_54631 (3).JPG


IMG_54631 (4).JPG


IMG_54631 (5).JPG


IMG_54631 (6).JPG


IMG_54631 (7).JPG


Les jardins à la Française

IMG_54631 (8).JPG


IMG_54631 (9).JPG


IMG_54631 (10).JPG


IMG_54631 (11).JPG


IMG_54631 (12).JPG


IMG_54631 (13).JPG


IMG_54631 (14).JPG


IMG_54631 (15).JPG


IMG_54631 (16).JPG


IMG_54631 (17).JPG


IMG_54631 (18).JPG


IMG_54631 (19).JPG


IMG_54631 (20).JPG


original tunnel de cèdres

IMG_54631 (21).JPG



17:42 Écrit par petitefleur-06 dans Voyage/Tourisme | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

03.02.2009

PREMIER CONTACT AVEC LA CORSE

Après le débarquement à l'aéroport, le car nous a déposé à notre hôtel, au bord de la plage dans la région d'Ajaccio, et nous avons pu assister à notre premier coucher de soleil corse

soirée d'arrivée 001.jpg


jardin de l'hôtel

soirée d'arrivée 003.jpg


la plage à côté de l'hôtel

IMG_8896.JPG


soirée d'arrivée 011.jpg


soirée d'arrivée 014.jpg


un petit tour en ville nous a fait voir qu'ils sont partout........ et bien cachés

crorse avion 236.jpg


soirée d'arrivée 002.jpg


soirée d'arrivée 016.jpg


soirée d'arrivée 018.jpg


soirée d'arrivée 022.jpg


soirée d'arrivée 020.jpg


photos de gilles blanc et de genevieve riciotti



16:02 Écrit par petitefleur-06 dans Voyage/Tourisme | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |